Psaumes

Psaumes


ps. 01 | ps. 02 | ps. 03 | ps. 04 | ps. 05 | ps. 06 | ps. 07 | ps. 08 | ps. 09 | ps. 10 | ps. 11 | ps. 12 | ps. 13 | ps. 14 | ps. 15

ps. 16 | ps. 17 | ps. 18 | ps. 19 | ps. 20 | ps. 21 | ps. 22 | ps. 23 | ps. 24 | ps. 25 | ps. 26 | ps. 27 | ps. 28 | ps. 29 | ps. 30

ps. 31 | ps. 32 | ps. 33 | ps. 34 | ps. 35 | ps. 36 | ps. 37 | ps. 38 | ps. 39 | ps. 40 | ps. 41 | ps. 42 | ps. 43 | ps. 44 | ps. 45

ps. 46 | ps. 47 | ps. 48 | ps. 49 | ps. 50 | ps. 51 | ps. 52 | ps. 53 | ps. 54 | ps. 55 | ps. 56 | ps. 57 | ps. 58 | ps. 59 | ps. 60

ps. 61 | ps. 62 | ps. 63 | ps. 64 | ps. 65 | ps. 66 | ps. 67 | ps. 68 | ps. 69 | ps. 70 | ps. 71 | ps. 72 | ps. 73 | ps. 74 | ps. 75

ps. 76 | ps. 77 | ps. 78 | ps. 79 | ps. 80 | ps. 81 | ps. 82 | ps. 83 | ps. 84 | ps. 85 | ps. 86 | ps. 87 | ps. 88 | ps. 89 | ps. 90

ps. 91 | ps. 92 | ps. 93 | ps. 94 | ps. 95 | ps. 96 | ps. 97 | ps. 98 | ps. 99 | ps. 100 | ps. 101 | ps. 102 | ps. 103 | ps. 104

ps. 105 | ps. 106 | ps. 107 | ps. 108 | ps. 109 | ps. 125 | ps. 126 | ps. 127 | ps. 128 | ps. 129 | ps. 130 | ps. 131 | ps. 132

ps. 133 | ps. 134 | ps. 135 | ps. 136 | ps. 137 | ps. 138 | ps. 139 | ps. 140 | ps. 141 | ps. 142 | ps. 143 | ps. 144 | ps. 145

ps. 146 | ps. 147 | ps. 148 | ps. 149 | ps. 150

Psaume 1

L’homme qui n’a pas une mauvaise vie est régénéré par la Parole du Seigneur, vers. 1 à 3
mais celui qui a une mauvaise vie périt au jour du jugement, vers. 4, 5
parce que le Seigneur connaît chaque homme, vers. 6
Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,
Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui la médite
jour et nuit!
Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit.
Il n’en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent
dissipe.
C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni
les pécheurs dans l’assemblée des justes;
Car l’Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène
à la ruine.

Psaume 2

Ceux qui étaient dans les vrais et les biens de l’église sont contre le
Seigneur, vers. 1, 2
mais qu’on se sépare d’avec eux, parce qu’ils ne sont rien devant le
Seigneur, vers. 3, 4
et ils seront perdus, vers. 5
le Seigneur revêtira l’Humain et instaurera une Église, vers. 6 à 8
et il dispersera les faux du mal. vers. 9
qu’on reconnaisse donc et qu’on adore le Divin-Humain du Seigneur, de peur qu’on ne périsse, vers. 10 à 12
Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les
peuples?
Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se
liguent-ils avec eux Contre l’Éternel et contre son oint?
Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes!
Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux.
Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur:
C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte!
Je publierai le décret; L’Éternel m’a dit: Tu es mon fils! Je t’ai
engendré aujourd’hui.
Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession;
Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase
d’un potier.
Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre,
recevez instruction!
Servez l’Éternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement.
Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite, Et que vous ne périssiez dans
votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

Psaume 3

Du Seigneur lorsqu’il fut dans les tentations et subjugua les enfers, étant alors dans l’état d’humiliation, dans lequel il adressa ses supplications au Père, vers. 1 à 9
Psaume de David. A l’occasion de sa fuite devant Absalom, son fils.
O Éternel, que mes ennemis sont nombreux! Quelle multitude se lève
contre moi!
Combien qui disent à mon sujet: Plus de salut pour lui auprès de Dieu!
-Pause.
Mais toi, ô Éternel! tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et tu relèves
ma tête.
De ma voix je crie à l’Éternel, Et il me répond de sa montagne sainte.
-Pause.
Je me couche, et je m’endors; Je me réveille, car l’Éternel est mon
soutien.
Je ne crains pas les myriades de peuples Qui m’assiègent de toutes parts.
Lève-toi, Éternel! sauve-moi, mon Dieu! Car tu frappes à la joue tous
mes ennemis, Tu brises les dents des méchants.
Le salut est auprès de l’Éternel: Que ta bénédiction soit sur ton peuple!

Psaume 4


Du Seigneur lorsqu’il fut dans de grandes tentations, vers. 1 à 3
qu’ils Le craignent parce qu’il est sous la protection du Père, vers. 4
exhortation pour qu’ils se repentent, vers. 5 à 9
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume de David.
Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice! Quand je suis dans la
détresse, sauve-moi! Aie pitié de moi, écoute ma prière!
Fils des hommes, jusques à quand ma gloire sera-t-elle outragée? Jusques à quand aimerez-vous la vanité, Chercherez-vous le mensonge? -Pause.
Sachez que l’Éternel s’est choisi un homme pieux; L’Éternel entend,
quand je crie à lui.
Tremblez, et ne péchez point; Parlez en vos cœurs sur votre couche,
puis taisez-vous. -Pause.
Offrez des sacrifices de justice, Et confiez-vous à l’Éternel.
Plusieurs disent: Qui nous fera voir le bonheur? Fais lever sur nous
la lumière de ta face, ô Éternel!
Tu mets dans mon cœur plus de joie qu’ils n’en ont Quand abondent leur froment et leur moût.
Je me couche et je m’endors en paix, Car toi seul, ô Éternel! tu me donnes la sécurité dans ma demeure.

Psaume 5

Prière du Seigneur au Père pour qu’il l’assiste, vers. 1 à 4, 8, 9, 12, 13
contre les méchants, les fourbes et les hypocrites, vers. 5 à 7, 10, 11
Au chef des chantres. Avec les flûtes. Psaume de David.
Prête l’oreille à mes paroles, ô Éternel! Écoute mes gémissements!
Sois attentif à mes cris, mon roi et mon Dieu! C’est à toi que j’adresse
ma prière.
Éternel! le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et
je regarde.
Car tu n’es point un Dieu qui prenne plaisir au mal; Le méchant n’a pas sa demeure auprès de toi.
Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui
commettent l’iniquité.
Tu fais périr les menteurs; L’Éternel abhorre les hommes de sang et de
fraude.
Mais moi, par ta grande miséricorde, je vais à ta maison, Je me prosterne dans ton saint temple avec crainte.
Éternel! conduis-moi dans ta justice, à cause de mes ennemis, Aplanis ta voie sous mes pas.
Car il n’y a point de sincérité dans leur bouche; Leur cœur est rempli de malice, Leur gosier est un sépulcre ouvert, Et ils ont sur la langue des paroles flatteuses.
Frappe-les comme des coupables, ô Dieu! Que leurs desseins amènent leur chute! Précipite-les au milieu de leurs péchés sans nombre! Car ils se révoltent contre toi.
Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de
l’allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie
Pour ceux qui aiment ton nom.
Car tu bénis le juste, ô Éternel! Tu l’entoures de ta grâce comme d’un
bouclier.

Psaume 6

Prière du Seigneur au Père lorsqu’il fut dans le dernier état de tentations, état qui est un désespoir, vers. 1 à 8
et ayant été secouru il a réprimé les enfers, vers. 9 à 11
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Sur la harpe à huit cordes.
Psaume de David.
Éternel! ne me punis pas dans ta colère, Et ne me châtie pas dans ta fureur.
Aie pitié de moi, Éternel! car je suis sans force; Guéris-moi, Éternel! car mes os sont tremblants.
Mon âme est toute troublée; Et toi, Éternel! jusques à quand?…
Reviens, Éternel! délivre mon âme; Sauve-moi, à cause de ta miséricorde.
Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir; Qui te louera dans le séjour des morts?
Je m’épuise à force de gémir; Chaque nuit ma couche est baignée de mes larmes,
Mon lit est arrosé de mes pleurs.
J’ai le visage usé par le chagrin; Tous ceux qui me persécutent le font
vieillir.
Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal! Car l’Éternel entend la voix de mes larmes;
L’Éternel exauce mes supplications, L’Éternel accueille ma prière.
Tous mes ennemis sont confondus, saisis d’épouvante; Ils reculent, soudain couverts de honte.

Psaume 7

Prière du Seigneur au Père pour qu’il l’assiste contre les enfers, vers.
1 à 3, 7 à 10, 11, 12, 18
parce que Lui-Même est juste et qu’il n’y a pas de mal en Lui, vers. 4, 5, 9, 10, 11
afin que les enfers n’aient point le dessus, vers. 6
mais soient vaincus, vers. 13 à 17
Complainte de David. Chantée à l’Éternel, au sujet de Cusch, Benjamite.
Éternel, mon Dieu! je cherche en toi mon refuge; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi,
Afin qu’il ne me déchire pas, comme un lion Qui dévore sans que personne vienne au secours.
Éternel, mon Dieu! si j’ai fait cela, S’il y a de l’iniquité dans mes mains,
Si j’ai rendu le mal à celui qui était paisible envers moi, Si j’ai dépouillé celui qui m’opprimait sans cause,
Que l’ennemi me poursuive et m’atteigne, Qu’il foule à terre ma vie, Et qu’il couche ma gloire dans la poussière! -Pause.
Lève-toi, ô Éternel! dans ta colère, Lève-toi contre la fureur de mes
adversaires, Réveille-toi pour me secourir, ordonne un jugement!
Que l’assemblée des peuples t’environne! Monte au-dessus d’elle vers les lieux élevés!
L’Éternel juge les peuples: Rends-moi justice, ô Éternel! Selon mon droit et selon mon innocence!
Mets un terme à la malice des méchants, Et affermis le juste, Toi qui sondes les cœurs et les reins, Dieu juste!
Mon bouclier est en Dieu, Qui sauve ceux dont le cœur est droit.
Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps.
Si le méchant ne se convertit pas, il aiguise son glaive, Il bande son arc,
et il vise;
Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend ses flèches brûlantes.
Voici, le méchant prépare le mal, Il conçoit l’iniquité, et il enfante le
néant.
Il ouvre une fosse, il la creuse, Et il tombe dans la fosse qu’il a faite.
Son iniquité retombe sur sa tête, Et sa violence redescend sur son front.
Je louerai l’Éternel à cause de sa justice, Je chanterai le nom de l’Éternel, du Très Haut.

Psaume 8

Célébration du Père par le Seigneur pour qu’il considère son innocence et qu’il l’assiste contre les enfers, vers. 1 à 4, 10
l’état d’humiliation du Seigneur est décrit, vers. 5, 6
son état de glorification est décrit, vers. 7, 8, 9
Au chef des chantres. Sur la guitthith. Psaume de David.
Éternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s’élève au-dessus des cieux.
Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif.
Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:
Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de
l’homme, pour que tu prennes garde à lui?
Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de
magnificence.
Tu lui as donné la domination sur les œuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,
Les brebis comme les bœufs, Et les animaux des champs,
Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les
sentiers des mers.
Éternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre!

Psaume 9

Actions de grâces et joie du Seigneur, de ce que les méchants ont été jugés et détruits, vers. 1 à 9, 20, 21
de ce que les bons ont été délivrés, vers. 10, 11
et actions de grâces de ceux-ci, de ce que les méchants ont été vaincus et jetés dans l’enfer, vers. 16 à 18
Au chef des chantres. Sur <>. Psaume de David.
Je louerai l’Éternel de tout mon cœur, Je raconterai toutes tes merveilles.
Je ferai de toi le sujet de ma joie et de mon allégresse, Je chanterai ton
nom, Dieu Très Haut!
Mes ennemis reculent, Ils chancellent, ils périssent devant ta face.
Car tu soutiens mon droit et ma cause, Tu sièges sur ton trône en juste juge.
Tu châties les nations, tu détruis le méchant, Tu effaces leur nom pour
toujours et à perpétuité.
Plus d’ennemis! Des ruines éternelles! Des villes que tu as renversées! Leur souvenir est anéanti.
L’Éternel règne à jamais, Il a dressé son trône pour le jugement;
Il juge le monde avec justice, Il juge les peuples avec droiture.
L’Éternel est un refuge pour l’opprimé, Un refuge au temps de la détresse.
Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel!
Chantez à l’Éternel, qui réside en Sion, Publiez parmi les peuples ses hauts faits!
Car il venge le sang et se souvient des malheureux, Il n’oublie pas leurs
cris.
Aie pitié de moi, Éternel! Vois la misère où me réduisent mes ennemis,
Enlève-moi des portes de la mort,
Afin que je publie toutes tes louanges, Dans les portes de la fille de Sion,
Et que je me réjouisse de ton salut. Les nations tombent dans la fosse
qu’elles ont faite, Leur pied se prend au filet qu’elles ont caché.
L’Éternel se montre, il fait justice, Il enlace le méchant dans l’œuvre
de ses mains. -Jeu d’instruments. Pause.
Les méchants se tournent vers le séjour des morts, Toutes les nations qui oublient Dieu.
Car le malheureux n’est point oublié à jamais, L’espérance des misérables ne périt pas à toujours.
Lève-toi, ô Éternel! Que l’homme ne triomphe pas! Que les nations soient jugées devant ta face!
Frappe-les d’épouvante, ô Éternel! Que les peuples sachent qu’ils sont des hommes! -Pause.

Psaume 10

Les méchants font du mal aux bons et nient Dieu, ils sont hypocrites et
fourbes, vers. 1 à 4
Prière au Père pour qu’il leur donne leur salaire, et que le jugement soit fait sur eux, vers. 12 à 18
Pourquoi, ô Éternel! te tiens-tu éloigné? Pourquoi te caches-tu au temps de la détresse?
Le méchant dans son orgueil poursuit les malheureux, Ils sont victimes des trames qu’il a conçues.
Car le méchant se glorifie de sa convoitise, Et le ravisseur outrage,
méprise l’Éternel.
Le méchant dit avec arrogance: Il ne punit pas! Il n’y a point de Dieu!
-Voilà toutes ses pensées.
Ses voies réussissent en tout temps; Tes jugements sont trop élevés pour l’atteindre, Il souffle contre tous ses adversaires.
Il dit en son cœur: Je ne chancelle pas, Je suis pour toujours à l’abri
du malheur!
Sa bouche est pleine de malédictions, de tromperies et de fraudes; Il
y a sous sa langue de la malice et de l’iniquité.
Il se tient en embuscade près des villages, Il assassine l’innocent dans
des lieux écartés; Ses yeux épient le malheureux.
Il est aux aguets dans sa retraite, comme le lion dans sa tanière, Il
est aux aguets pour surprendre le malheureux; Il le surprend et l’attire dans son filet.
Il se courbe, il se baisse, Et les misérables tombent dans ses griffes.
Il dit en son cœur: Dieu oublie! Il cache sa face, il ne regarde jamais!
Lève-toi, Éternel! ô Dieu, lève ta main! N’oublie pas les malheureux!
Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu? Pourquoi dit-il en son cœur:
Tu ne punis pas?
Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour
prendre en main leur cause; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin.
Brise le bras du méchant, Punis ses iniquités, et qu’il disparaisse à
tes yeux!
L’Éternel est roi à toujours et à perpétuité; Les nations sont
exterminées de son pays.
Tu entends les vœux de ceux qui souffrent, ô Éternel! Tu affermis leur
cœur; tu prêtes l’oreille
Pour rendre justice à l’orphelin et à l’opprimé, Afin que l’homme tiré
de la terre cesse d’inspirer l’effroi.

Psaume 11

Le Seigneur s’encourage, afin de combattre contre les méchants pour les bons, vers. 1 à 5
les méchants doivent périr d’après la justice, vers. 6, 7
Au chef des chantres. De David. C’est en l’Éternel que je cherche un
refuge. Comment pouvez-vous me dire: Fuis dans vos montagnes, comme un oiseau?
Car voici, les méchants bandent l’arc, Ils ajustent leur flèche sur la
corde, Pour tirer dans l’ombre sur ceux dont le cœur est droit.
Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il?
L’Éternel est dans son saint temple, L’Éternel a son trône dans les
cieux; Ses yeux regardent, Ses paupières sondent les fils de l’homme.
L’Éternel sonde le juste; Il hait le méchant et celui qui se plaît à
la violence.
Il fait pleuvoir sur les méchants Des charbons, du feu et du soufre;
Un vent brûlant, c’est le calice qu’ils ont en partage.
Car l’Éternel est juste, il aime la justice; Les hommes droits
contemplent sa face.

Psaume 12

Il n’y a plus de bons, mais des hypocrites, vers. 1 à 5
le Seigneur doit délivrer pour l’éternité les bons de la poursuite des
méchants, vers. 6 à 9
Au chef des chantres. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David.
Sauve, Éternel! car les hommes pieux s’en vont, Les fidèles disparaissent parmi les fils de l’homme.
On se dit des faussetés les uns aux autres, On a sur les lèvres des choses flatteuses, On parle avec un cœur double.
Que l’Éternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui
discourt avec arrogance,
Ceux qui disent: Nous sommes puissants par notre langue, Nous avons nos lèvres avec nous; Qui serait notre maître?
Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent,
Maintenant, dit l’Éternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle.
Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur
terre au creuset, Et sept fois épuré.
Toi, Éternel! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais.
Les méchants se promènent de toutes parts, Quand la bassesse règne parmi les fils de l’homme.

Psaume 13

De l’état des tentations du Seigneur, et d’une grave insurrection des
esprits infernaux contre Lui, vers. 1 à 5
confiance en Lui-même sur la victoire, vers. 6
Au chef des chantres. Psaume de David.
Jusques à quand, Éternel! m’oublieras-tu sans cesse? Jusques à quand
me cacheras-tu ta face?
Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme, Et chaque jour des
chagrins dans mon cœur? Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi?
Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté,
Afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort,
Afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle.
Moi, j’ai confiance en ta bonté, J’ai de l’allégresse dans le cœur,
à cause de ton salut; Je chante à l’Éternel, car il m’a fait du bien.

Psaume 14

Il n’y a absolument plus ni entendement du vrai, ni volonté du bien, vers. 1 à 3
ils ne reconnaissent point Dieu, vers. 4, 5
ils sont contre le bien et le vrai, vers. 6
le Seigneur doit sauver ceux qui sont de l’église, de là leur joie qui procède du Seigneur, vers. 7
Au chef des chantres. De David. L’insensé dit en son cœur: Il n’y a
point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables;
Il n’en est aucun qui fasse le bien.
L’Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir
s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu.
Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le
bien, Pas même un seul.
Tous ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens? Ils dévorent
mon peuple, ils le prennent pour nourriture; Ils n’invoquent point
l’Éternel.
C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, Quand Dieu paraîtra au
milieu de la race juste.
Jetez l’opprobre sur l’espérance du malheureux… L’Éternel est son
refuge.
Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand l’Éternel
ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël
se réjouira.

Psaume 15

Ceux qui aiment le prochain et Dieu, seront de l’église du Seigneur, vers. 1 à 5
Psaume de David. O Éternel! qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte?
Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice Et qui dit
la vérité selon son cœur.
Il ne calomnie point avec sa langue, Il ne fait point de mal à son
semblable, Et il ne jette point l’opprobre sur son prochain.
Il regarde avec dédain celui qui est méprisable, Mais il honore ceux
qui craignent l’Éternel; Il ne se rétracte point, s’il fait un serment à
son préjudice.
Il n’exige point d’intérêt de son argent, Et il n’accepte point de don
contre l’innocent. Celui qui se conduit ainsi ne chancelle jamais.

Psaume 16

Confiance du Seigneur en Lui-Même, vers. 1, 2
pour délivrer les bons que les méchants infestent, vers. 3 à 5
le Divin et la puissance Divine Lui appartiennent, vers. 6 à 8
son Humain glorifié ressuscitera, vers. 8 à 10
Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu! car je cherche en toi mon refuge.
Je dis à l’Éternel: Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien!
Les saints qui sont dans le pays, Les hommes pieux sont l’objet de toute mon affection.
On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers: Je ne
répands pas leurs libations de sang, Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.
L’Éternel est mon partage et mon calice; C’est toi qui m’assures mon
lot;
Un héritage délicieux m’est échu, Une belle possession m’est accordée.
Je bénis l’Éternel, mon conseiller; La nuit même mon cœur m’exhorte.
J’ai constamment l’Éternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je
ne chancelle pas.
Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, Et mon
corps repose en sécurité.
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras
pas que ton bien-aimé voie la corruption.
Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d’abondantes joies
devant ta face, Des délices éternelles à ta droite.

Psaume 17

Le Seigneur parle de l’intégrité de sa vie, vers. 1 à 5
d’après le Divin qui est en Lui, vers. 6
par lequel il est soutenu contre les méchants, qui s’insurgent contre Lui, vers. 6 à 10
et veulent le tuer, vers. 11, 12
par lesquels cependant il ne peut être blessé, vers. 13
et qui cependant ont la Parole, vers. 14
Lui-Même sera glorifié, vers. 15
Prière de David. Éternel! écoute la droiture, sois attentif à mes cris,
Prête l’oreille à ma prière faite avec des lèvres sans tromperie!
Que ma justice paraisse devant ta face, Que tes yeux contemplent mon
intégrité!
Si tu sondes mon cœur, si tu le visites la nuit, Si tu m’éprouves, tu
ne trouveras rien: Ma pensée n’est pas autre que ce qui sort de ma bouche.
A la vue des actions des hommes, fidèle à la parole de tes lèvres, Je
me tiens en garde contre la voie des violents;
Mes pas sont fermes dans tes sentiers, Mes pieds ne chancellent point.
Je t’invoque, car tu m’exauces, ô Dieu! Incline vers moi ton oreille,
écoute ma parole!
Signale ta bonté, toi qui sauves ceux qui cherchent un refuge, Et qui
par ta droite les délivres de leurs adversaires!
Garde-moi comme la prunelle de l’œil; Protège-moi, à l’ombre de tes
ailes,
Contre les méchants qui me persécutent, Contre mes ennemis acharnés qui m’enveloppent.
Ils ferment leurs entrailles, Ils ont à la bouche des paroles hautaines.
Ils sont sur nos pas, déjà ils nous entourent, Ils nous épient pour nous
terrasser.
On dirait un lion avide de déchirer, Un lionceau aux aguets dans son
repaire.
Lève-toi, Éternel, marche à sa rencontre, renverse-le! Délivre-moi du
méchant par ton glaive!
Délivre-moi des hommes par ta main, Éternel, des hommes de ce monde!
Leur part est dans la vie, Et tu remplis leur ventre de tes biens; Leurs
enfants sont rassasiés, Et ils laissent leur superflu à leurs petits-enfants.
Pour moi, dans mon innocence, je verrai ta face; Dès le réveil, je me
rassasierai de ton image.

Psaume 18

Confiance du Seigneur par son Divin contre les enfers, vers. 1 à 4, 7
combats du Seigneur contre les enfers, vers. 5, 6, 7
dans son zèle il les a subjugués et renversés, vers. 8 à 15
ainsi la Divine vérité se manifeste, vers. 16
par son Divin il a prévalu sur eux, vers. 17 à 20
le Seigneur a eu la justice et l’intégrité, vers. 21 à 27, 31, 33
ainsi que le Divin vrai, vers. 29, 30
il est seul Dieu. vers. 32
par son Divin il combat, vers. 33 à 37
et subjugue les enfers, vers. 38 à 41
il n’y a point pour eux de libérateur, vers. 42
aussi seront-ils détruits, vers. 43, 46
alors il y aura une nouvelle Église qui reconnaîtra et adorera le Seigneur, vers. 44, 45
célébration du Seigneur par cette Église à cause de la Rédemption, vers. 47 à 51
Au chef des chantres. Du serviteur de l’Éternel, de David, qui adressa à
l’Éternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Éternel l’eut délivré de
la main de tous ses ennemis et de la main de Saul. Il dit:
Je t’aime, ô Éternel, ma force!
Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher,
où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!
Je m’écrie: Loué soit l’Éternel! Et je suis délivré de mes ennemis.
Les liens de la mort m’avaient environné, Et les torrents de la destruction m’avaient épouvanté;
Les liens du sépulcre m’avaient entouré, Les filets de la mort m’avaient surpris.
Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai crié à mon Dieu; De son
palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses
oreilles.
La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des montagnes frémirent,
Et ils furent ébranlés, parce qu’il était irrité.
Il s’élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de
sa bouche: Il en jaillissait des charbons embrasés.
Il abaissa les cieux, et il descendit: Il y avait une épaisse nuée sous ses
pieds.
Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il planait sur les ailes du
vent.
Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui, Il était
enveloppé des eaux obscures et de sombres nuages.
De la splendeur qui le précédait s’échappaient les nuées, Lançant de la grêle et des charbons de feu.
L’Éternel tonna dans les cieux, Le Très Haut fit retentir sa voix, Avec la
grêle et les charbons de feu.
Il lança ses flèches et dispersa mes ennemis, Il multiplia les coups de la
foudre et les mit en déroute.
Le lit des eaux apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par ta menace, ô Éternel! Par le bruit du souffle de tes narines.
Il étendit sa main d’en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux;
Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi.
Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse; Mais l’Éternel fut mon appui.
Il m’a mis au large, Il m’a sauvé, parce qu’il m’aime.
L’Éternel m’a traité selon ma droiture, Il m’a rendu selon la pureté de mes mains;
Car j’ai observé les voies de l’Éternel, Et je n’ai point été coupable envers mon Dieu.
Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois.
J’ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité.
Aussi l’Éternel m’a rendu selon ma droiture, Selon la pureté de mes mains devant ses yeux.
Avec celui qui est bon tu te montres bon, Avec l’homme droit tu agis selon la droiture,
Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité.
Tu sauves le peuple qui s’humilie, Et tu abaisses les regards hautains.
Oui, tu fais briller ma lumière; L’Éternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres.
Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, Avec mon Dieu je franchis une muraille.
Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Éternel est éprouvée; Il
est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
Car qui est Dieu, si ce n’est l’Éternel; Et qui est un rocher, si ce n’est
notre Dieu?
C’est Dieu qui me ceint de force, Et qui me conduit dans la voie droite.
Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés.
Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l’arc d’airain.
Tu me donnes le bouclier de ton salut, Ta droite me soutient, Et je deviens grand par ta bonté.
Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point.
Je poursuis mes ennemis, je les atteins, Et je ne reviens pas avant de les
avoir anéantis.
Je les brise, et ils ne peuvent se relever; Ils tombent sous mes pieds.
Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires.
Tu fais tourner le dos à mes ennemis devant moi, Et j’extermine ceux qui me haïssent.
Ils crient, et personne pour les sauver! Ils crient à l’Éternel, et il ne
leur répond pas!
Je les broie comme la poussière qu’emporte le vent, Je les foule comme la boue des rues.
Tu me délivres des dissensions du peuple; Tu me mets à la tête des nations;
Un peuple que je ne connaissais pas m’est asservi.
Ils m’obéissent au premier ordre, Les fils de l’étranger me flattent;
Les fils de l’étranger sont en défaillance, Ils tremblent hors de leurs
forteresses.
Vive l’Éternel, et béni soit mon rocher! Que le Dieu de mon salut soit exalté,
Le Dieu qui est mon vengeur, Qui m’assujettit les peuples,
Qui me délivre de mes ennemis! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires,
Tu me sauves de l’homme violent.
C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Éternel! Et je chanterai à la gloire de ton nom.
Il accorde de grandes délivrances à son roi, Et il fait miséricorde à son
oint, A David, et à sa postérité, pour toujours.

Psaume 19

Le Divin vrai sera manifesté de tout côté, vers. 1 à 5
et cela par le Seigneur depuis les premiers du Ciel et de l’église jusqu’aux derniers, vers. 6 à 7
ce Divin vrai perfectionne l’homme, parce que ce Divin vrai est la sagesse, vers. 8 à 12
et non l’ostentation, vers. 13, 14
ainsi il est pur et il a été accepté, vers. 15
Au chef des chantres. Psaume de David.
Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains.
Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit.
Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles Dont le son ne soit point entendu:
Leur retentissement parcourt toute la terre, Leurs accents vont aux
extrémités du monde, Où il a dressé une tente pour le soleil.
Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre, S’élance dans la carrière avec la joie d’un héros;
Il se lève à une extrémité des cieux, Et achève sa course à l’autre extrémité:
Rien ne se dérobe à sa chaleur.
La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme; Le témoignage de
l’Éternel est véritable, il rend sage l’ignorant.
Les ordonnances de l’Éternel sont droites, elles réjouissent le cœur; Les commandements de l’Éternel sont purs, ils éclairent les yeux.
La crainte de l’Éternel est pure, elle subsiste à toujours; Les jugements
de l’Éternel sont vrais, ils sont tous justes.
Ils sont plus précieux que l’or, que beaucoup d’or fin; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Ton serviteur aussi en reçoit instruction; Pour qui les observe la
récompense est grande.
Qui connaît ses égarements? Pardonne-moi ceux que j’ignore.
Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux; Qu’ils ne dominent point sur moi! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.
Reçois favorablement les paroles de ma bouche Et les sentiments de mon cœur,
O Éternel, mon rocher et mon libérateur!

Psaume 20

Célébration du Seigneur de ce qu’il soutient l’église, vers. 1 à 5
de Lui vient le salut, vers. 6, 7, 10
ceux qui placent leur confiance en Lui sont sauvés, et ceux qui la placent en eux-mêmes périssent, vers. 8 , 9
Au chef des chantres. Psaume de David.
Que l’Éternel t’exauce au jour de la détresse, Que le nom du Dieu de Jacob te protège!
Que du sanctuaire il t’envoie du secours, Que de Sion il te soutienne!
Qu’il se souvienne de toutes tes offrandes, Et qu’il agrée tes holocaustes!
-Pause.
Qu’il te donne ce que ton cœur désire, Et qu’il accomplisse tous tes
desseins!
Nous nous réjouirons de ton salut, Nous lèverons l’étendard au nom de notre Dieu; L’Éternel exaucera tous tes vœux.
Je sais déjà que l’Éternel sauve son oint; Il l’exaucera des cieux, de sa
sainte demeure, Par le secours puissant de sa droite.
Ceux-ci s’appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l’Éternel, notre Dieu.
Eux, ils plient, et ils tombent; Nous, nous tenons ferme, et restons debout.
Éternel, sauve le roi! Qu’il nous exauce, quand nous l’invoquons!

Psaume 21

Du Seigneur : tout bien et tout vrai, et par conséquent l’honneur et la gloire sont à Lui par son divin, vers. 1 à 7
il doit, au jour du jugement, renverser tous ceux qui sont contre Lui, vers. 8 à 13
ceux qui sont avec Lui seront réjouis de sa puissance, vers. 14
Au chef des chantres. Psaume de David. Éternel! le roi se réjouit
de ta protection puissante. Oh! comme ton secours le remplit d’allégresse!
Tu lui as donné ce que désirait son cœur, Et tu n’as pas refusé ce que
demandaient ses lèvres. -Pause.
Car tu l’as prévenu par les bénédictions de ta grâce, Tu as mis sur sa tête une couronne d’or pur.
Il te demandait la vie, tu la lui as donnée, Une vie longue pour toujours
et à perpétuité.
Sa gloire est grande à cause de ton secours; Tu places sur lui l’éclat et
la magnificence.
Tu le rends à jamais un objet de bénédictions, Tu le combles de joie devant ta face.
Le roi se confie en l’Éternel; Et, par la bonté du Très Haut, il ne chancelle pas.
Ta main trouvera tous tes ennemis, Ta droite trouvera ceux qui te haïssent.
Tu les rendras tels qu’une fournaise ardente, Le jour où tu te montreras;
L’Éternel les anéantira dans sa colère, Et le feu les dévorera.
Tu feras disparaître leur postérité de la terre, Et leur race du milieu des fils de l’homme.
Ils ont projeté du mal contre toi, Ils ont conçu de mauvais desseins, mais ils seront impuissants.
Car tu leur feras tourner le dos, Et avec ton arc tu tireras sur eux.
Lève-toi, Éternel, avec ta force! Nous voulons chanter, célébrer ta
puissance.

Psaume 22

Sur l’état de la passion du Seigneur. Prière au Père pour ne pas être
abandonné, vers. 4 à 6, 9
il est méprisé plus que tous les autres, vers. 7, 8
il appartient au Père dès la conception, vers. 10, 11
ceux qui sont de l’Église, où est la Parole, L’ont condamné à la mort, vers. 13 à 16
ils L’ont crucifié, vers. 17, 18
ils ont divisé ses vêtements, ou dissipé les vrais de sa Parole, vers. 19
supplication pour ne pas être abandonné, vers. 20 à 22
par suite il y a eu Église, vers. 23, 24, 26
il l’a soutenue par la puissance de son Divin, vers. 25
par ce divin existera l’église qui sera rassemblée de tous côtés, et qui
l’adorera, vers. 27 à 32
Au chef des chantres. Sur <>. Psaume de David.
Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m’as-tu abandonné, Et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes?
Mon Dieu! je crie le jour, et tu ne réponds pas; La nuit, et je n’ai point
de repos.
Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d’Israël.
En toi se confiaient nos pères; Ils se confiaient, et tu les délivrais.
Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés; Ils se confiaient en toi, et ils
n’étaient point confus.
Et moi, je suis un ver et non un homme, L’opprobre des hommes et le méprisé du peuple.
Tous ceux qui me voient se moquent de moi, Ils ouvrent la bouche, secouent la tête:
Recommande-toi à l’Éternel! L’Éternel le sauvera, Il le délivrera,
puisqu’il l’aime!
Oui, tu m’as fait sortir du sein maternel, Tu m’as mis en sûreté sur les
mamelles de ma mère;
Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu
as été mon Dieu.
Ne t’éloigne pas de moi quand la détresse est proche, Quand personne ne vient à mon secours!
De nombreux taureaux sont autour de moi, Des taureaux de Basan
m’environnent.
Ils ouvrent contre moi leur gueule, Semblables au lion qui déchire et rugit.
Je suis comme de l’eau qui s’écoule, Et tous mes os se séparent; Mon cœur est comme de la cire, Il se fond dans mes entrailles.
Ma force se dessèche comme l’argile, Et ma langue s’attache à mon palais;
Tu me réduis à la poussière de la mort.
Car des chiens m’environnent, Une bande de scélérats rôdent autour de moi,
Ils ont percé mes mains et mes pieds.
Je pourrais compter tous mes os. Eux, ils observent, ils me regardent;
Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.
Et toi, Éternel, ne t’éloigne pas! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours!
Protège mon âme contre le glaive, Ma vie contre le pouvoir des chiens!
Sauve-moi de la gueule du lion, Délivre-moi des cornes du buffle!
Je publierai ton nom parmi mes frères, Je te célébrerai au milieu de
l’assemblée.
Vous qui craignez l’Éternel, louez-le! Vous tous, postérité de Jacob,
glorifiez-le! Tremblez devant lui, vous tous, postérité d’Israël!
Car il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, Et il ne lui
cache point sa face; Mais il l’écoute quand il crie à lui.
Tu seras dans la grande assemblée l’objet de mes louanges; J’accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent.
Les malheureux mangeront et se rassasieront, Ceux qui cherchent l’Éternel le célébreront. Que votre cœur vive à toujours!
Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Éternel et se tourneront
vers lui; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face.
Car à l’Éternel appartient le règne: Il domine sur les nations.
Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi; Devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, Ceux qui ne peuvent conserver leur vie.
La postérité le servira; On parlera du Seigneur à la génération future.
Quand elle viendra, elle annoncera sa justice, Elle annoncera son œuvre au peuple nouveau-né.

Psaume 23

Du Seigneur: il enseigne les vrais et les biens du ciel et de l’Église, et
il conduit à ces vrais et à ces biens, vers. 1 à 3
par suite point de crainte des enfers, parce que Lui-Même protège et donne en abondance le bien et le vrai, vers. 5
on sera éternellement dans le Ciel avec le Seigneur, vers. 6
Cantique de David. L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux
paisibles.
Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Éternel Jusqu’à la fin de mes jours.

Psaume 24

De l’Église que le Seigneur établira par la Parole, vers. 1 à 3
en elle seront ceux qui ne sont ni dans les faux ni dans les maux, vers.
4 à 6
ils doivent recevoir le Seigneur, qui a vaincu les enfers et glorifié son
Humain, vers. 7 à 10
Psaume de David. A l’Éternel la terre et ce qu’elle renferme, Le monde et ceux qui l’habitent!
Car il l’a fondée sur les mers, Et affermie sur les fleuves.
Qui pourra monter à la montagne de l’Éternel? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint?
Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur; Celui qui ne livre pas
son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper.
Il obtiendra la bénédiction de l’Éternel, La miséricorde du Dieu de son
salut.
Voilà le partage de la génération qui l’invoque, De ceux qui cherchent ta face, de Jacob! -Pause.
Portes, élevez vos linteaux; Élevez-vous, portes éternelles! Que le roi de gloire fasse son entrée!
Qui est ce roi de gloire? -L’Éternel fort et puissant, L’Éternel puissant
dans les combats.
Portes, élevez vos linteaux; Élevez-les, portes éternelles! Que le roi de
gloire fasse son entrée!
Qui donc est ce roi de gloire? -L’Éternel des armées: Voilà le roi de gloire!
-Pause.

Psaume 25

Prières de l’église au Seigneur, pour qu’ils soient préservés des enfers,
vers. 1 à 3
pour qu’ils soient enseignés, dans les vrais, vers. 4 à 6
pour que leurs péchés soient remis par miséricorde, vers. 7 à 11
ils auront ainsi le bien et la conjonction, vers. 12 à 14
prière de l’église au Seigneur, et dans le sens suprême, du Seigneur au Père, afin que, puisqu’il combat seul, il assiste contre les enfers, vers. 15 à 20
à Lui appartient l’intégrité, vers. 21
et par conséquent la rédemption, vers. 22
De David. Éternel! j’élève à toi mon âme.
Mon Dieu! en toi je me confie: que je ne sois pas couvert de honte! Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet!
Tous ceux qui espèrent en toi ne seront point confondus; Ceux-là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
Éternel! fais-moi connaître tes voies, Enseigne-moi tes sentiers.
Conduis-moi dans ta vérité, et instruis-moi; Car tu es le Dieu de mon salut,
Tu es toujours mon espérance.
Éternel! souviens-toi de ta miséricorde et de ta bonté; Car elles sont
éternelles.
Ne te souviens pas des fautes de ma jeunesse ni de mes transgressions;
Souviens-toi de moi selon ta miséricorde, A cause de ta bonté, ô Éternel!
L’Éternel est bon et droit: C’est pourquoi il montre aux pécheurs la voie.
Il conduit les humbles dans la justice, Il enseigne aux humbles sa voie.
Tous les sentiers de l’Éternel sont miséricorde et fidélité, Pour ceux qui gardent son alliance et ses commandements.
C’est à cause de ton nom, ô Éternel! Que tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
Quel est l’homme qui craint l’Éternel? L’Éternel lui montre la voie qu’il
doit choisir.
Son âme reposera dans le bonheur, Et sa postérité possédera le pays.
L’amitié de l’Éternel est pour ceux qui le craignent, Et son alliance leur
donne instruction.
Je tourne constamment les yeux vers l’Éternel, Car il fera sortir mes pieds du filet.
Regarde-moi et aie pitié de moi, Car je suis abandonné et malheureux.
Les angoisses de mon cœur augmentent; Tire-moi de ma détresse.
Vois ma misère et ma peine, Et pardonne tous mes péchés.
Vois combien mes ennemis sont nombreux, Et de quelle haine violente ils me poursuivent.
Garde mon âme et sauve-moi! Que je ne sois pas confus, Quand je cherche auprès de toi mon refuge!
Que l’innocence et la droiture me protègent, Quand je mets en toi mon
espérance!
O Dieu! délivre Israël De toutes ses détresses!

Psaume 26

L’intégrité, la pureté et l’innocence appartiennent au Seigneur, vers. 1
à 6, 11
en Lui est le Divin amour de sauver, vers. 7, 8
il est en combat avec les malicieux, vers. 9, 10
il y a rédemption quand il est vainqueur, vers. 11, 12
De David. Rends-moi justice, Éternel! car je marche dans l’intégrité, Je
me confie en l’Éternel, je ne chancelle pas.
Sonde-moi, Éternel! éprouve-moi, Fais passer au creuset mes reins et mon cœur;
Car ta grâce est devant mes yeux, Et je marche dans ta vérité.
Je ne m’assieds pas avec les hommes faux, Je ne vais pas avec les gens
dissimulés;
Je hais l’assemblée de ceux qui font le mal, Je ne m’assieds pas avec les
méchants.
Je lave mes mains dans l’innocence, Et je vais autour de ton autel, ô Éternel!
Pour éclater en actions de grâces, Et raconter toutes tes merveilles.
Éternel! j’aime le séjour de ta maison, Le lieu où ta gloire habite.
N’enlève pas mon âme avec les pécheurs, Ma vie avec les hommes de sang,
Dont les mains sont criminelles Et la droite pleine de présents!
Moi, je marche dans l’intégrité; Délivre-moi et aie pitié de moi!
Mon pied est ferme dans la droiture: Je bénirai l’Éternel dans les
assemblées.

Psaume 27

Discours du Seigneur adressé au Père; il ne craint pas les enfers qui
combattent contre Lui, vers. 1 à 3
de son union avec le Père, vers. 4 à 10, 13, 14
par conséquent il subjuguera les enfers, vers. 11, 12
De David. L’Éternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte?
L’Éternel est le soutien de ma vie: De qui aurais-je peur?
Quand des méchants s’avancent contre moi, Pour dévorer ma chair, Ce sont mes persécuteurs et mes ennemis Qui chancellent et tombent.
Si une armée se campait contre moi, Mon cœur n’aurait aucune crainte; Si une guerre s’élevait contre moi, Je serais malgré cela plein de confiance.
Je demande à l’Éternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, Pour contempler la magnificence de l’Éternel Et pour admirer
son temple.
Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l’abri de sa tente; Il m’élèvera sur un rocher.
Et déjà ma tête s’élève sur mes ennemis qui m’entourent; J’offrirai des
sacrifices dans sa tente, au son de la trompette; Je chanterai, je célébrerai l’Éternel.
Éternel! écoute ma voix, je t’invoque: Aie pitié de moi et exauce-moi!
Mon cœur dit de ta part: Cherchez ma face! Je cherche ta face, ô Éternel!
Ne me cache point ta face, Ne repousse pas avec colère ton serviteur! Tu es mon secours, ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut!
Car mon père et ma mère m’abandonnent, Mais l’Éternel me recueillera.
Éternel! enseigne-moi ta voie, Conduis-moi dans le sentier de la droiture, A cause de mes ennemis.
Ne me livre pas au bon plaisir de mes adversaires, Car il s’élève contre
moi de faux témoins Et des gens qui ne respirent que la violence.
Oh! si je n’étais pas sûr de voir la bonté de l’Éternel Sur la terre des
vivants!…
Espère en l’Éternel! Fortifie-toi et que ton cœur s’affermisse! Espère en l’Éternel!

Psaume 28

Prière du Seigneur au Père pour que les hypocrites soient subjugués, vers. 1 à 15
il sera secouru, et il aura le dessus, vers. 6 à 8
afin que ceux qui sont dans les vrais et dans les biens de l’église soient
sauvés, vers. 9
De David. Éternel! c’est à toi que je crie. Mon rocher! ne reste pas sourd à ma voix, De peur que, si tu t’éloignes sans me répondre, Je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
Écoute la voix de mes supplications, quand je crie à toi, Quand j’élève mes mains vers ton sanctuaire.
Ne m’emporte pas avec les méchants et les hommes iniques, Qui parlent de paix à leur prochain et qui ont la malice dans le cœur.
Rends-leur selon leurs œuvres et selon la malice de leurs actions,
Rends-leur selon l’ouvrage de leurs mains; Donne-leur le salaire qu’ils
méritent.
Car ils ne sont pas attentifs aux œuvres de l’Éternel, A l’ouvrage de ses
mains. Qu’il les renverse et ne les relève point!
Béni soit l’Éternel! Car il exauce la voix de mes supplications.
L’Éternel est ma force et mon bouclier; En lui mon cœur se confie, et je
suis secouru; J’ai de l’allégresse dans le cœur, Et je le loue par mes
chants.
L’Éternel est la force de son peuple, Il est le rocher des délivrances de
son oint.
Sauve ton peuple et bénis ton héritage! Sois leur berger et leur soutien
pour toujours!

Psaume 29

Ceux qui sont dans les vrais d’après la Parole, doivent adorer le Seigneur qui est la Parole, vers. 1 à 4
de la puissance du Divin vrai par le Seigneur, vers. 5 à 11
Psaume de David. Fils de Dieu, rendez à l’Éternel, Rendez à l’Éternel gloire et honneur!
Rendez à l’Éternel gloire pour son nom! Prosternez-vous devant l’Éternel avec des ornements sacrés!
La voix de l’Éternel retentit sur les eaux, Le Dieu de gloire fait gronder
le tonnerre; L’Éternel est sur les grandes eaux.
La voix de l’Éternel est puissante, La voix de l’Éternel est majestueuse.
La voix de l’Éternel brise les cèdres; L’Éternel brise les cèdres du Liban,
Il les fait bondir comme des veaux, Et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles.
La voix de l’Éternel fait jaillir des flammes de feu.
La voix de l’Éternel fait trembler le désert; L’Éternel fait trembler le
désert de Kadès.
La voix de l’Éternel fait enfanter les biches, Elle dépouille les forêts.
Dans son palais tout s’écrie: Gloire!
L’Éternel était sur son trône lors du déluge; L’Éternel sur son trône règne éternellement.
L’Éternel donne la force à son peuple; L’Éternel bénit son peuple et le rend heureux.

Psaume 30

De la glorification de l’Humain du Seigneur, après qu’il eut souffert les
tentations, et la dernière tentation qui était celle de la croix, vers. 1
à 13
Psaume. Cantique pour la dédicace de la maison. De David.
Je t’exalte, ô Éternel, car tu m’as relevé, Tu n’as pas voulu que mes ennemis se réjouissent à mon sujet.
Éternel, mon Dieu! J’ai crié à toi, et tu m’as guéri.
Éternel! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts, Tu m’as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse.
Chantez à l’Éternel, vous qui l’aimez, Célébrez par vos louanges sa
sainteté!
Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l’allégresse.
Je disais dans ma sécurité: Je ne chancellerai jamais!
Éternel! par ta grâce tu avais affermi ma montagne… Tu cachas ta face, et je fus troublé.
Éternel! j’ai crié à toi, J’ai imploré l’Éternel:
Que gagnes-tu à verser mon sang, A me faire descendre dans la fosse? La poussière a-t-elle pour toi des louanges? Raconte-t-elle ta fidélité?
Écoute, Éternel, aie pitié de moi! Éternel, secours-moi! –
Et tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac, et tu m’as ceint de joie,
Afin que mon cœur te chante et ne soit pas muet. Éternel, mon Dieu! je te louerai toujours.

Psaume 31

Prière du Seigneur au Père, pour qu’il Le défende contre ceux qui machinent le mal, vers. 1 à 5
et qui veulent le tuer, vers. 6
par suite il y a pour Lui douleur de cœur, vers. 7 à 11
ils L’accablent d’affronts, comme sur la croix, vers. 12 à 14
il a été délivré par la confiance dans le Père, vers. 15 à 22
pensant, par désespoir, qu’il était abandonné, mais non, vers. 23
que l’on ait confiance dans le Seigneur, vers. 24, 25
Au chef des chantres. Psaume de David.
Éternel! je cherche en toi mon refuge: Que jamais je ne sois confondu!
Délivre-moi dans ta justice!
Incline vers moi ton oreille, hâte-toi de me secourir! Sois pour moi un
rocher protecteur, une forteresse, Où je trouve mon salut!
Car tu es mon rocher, ma forteresse; Et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras.
Tu me feras sortir du filet qu’ils m’ont tendu; Car tu es mon protecteur.
Je remets mon esprit entre tes mains; Tu me délivreras, Éternel, Dieu de vérité!
Je hais ceux qui s’attachent à de vaines idoles, Et je me confie en l’Éternel.
Je serai par ta grâce dans l’allégresse et dans la joie; Car tu vois ma
misère, tu sais les angoisses de mon âme,
Et tu ne me livreras pas aux mains de l’ennemi, Tu mettras mes pieds au large.
Aie pitié de moi, Éternel! car je suis dans la détresse; J’ai le visage,
l’âme et le corps usés par le chagrin.
Ma vie se consume dans la douleur, Et mes années dans les soupirs; Ma force est épuisée à cause de mon iniquité, Et mes os dépérissent.
Tous mes adversaires m’ont rendu un objet d’opprobre, De grand opprobre pour mes voisins, et de terreur pour mes amis; Ceux qui me voient dehors s’enfuient loin de moi.
Je suis oublié des cœurs comme un mort, Je suis comme un vase brisé.
J’apprends les mauvais propos de plusieurs, L’épouvante qui règne à
l’entour, Quand ils se concertent ensemble contre moi: Ils complotent de m’ôter la vie.
Mais en toi je me confie, ô Éternel! Je dis: Tu es mon Dieu!
Mes destinées sont dans ta main; Délivre-moi de mes ennemis et de mes persécuteurs!
Fais luire ta face sur ton serviteur, Sauve-moi par ta grâce!
Éternel, que je ne sois pas confondu quand je t’invoque. Que les méchants soient confondus, Qu’ils descendent en silence au séjour des morts!
Qu’elles deviennent muettes, les lèvres menteuses, Qui parlent avec audace contre le juste, Avec arrogance et dédain!
Oh! combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, Que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, A la vue des fils de l’homme!
Tu les protèges sous l’abri de ta face contre ceux qui les persécutent, Tu les protèges dans ta tente contre les langues qui les attaquent.
Béni soit l’Éternel! Car il a signalé sa grâce envers moi, Comme si j’avais été dans une ville forte.
Je disais dans ma précipitation: Je suis chassé loin de ton regard! Mais
tu as entendu la voix de mes supplications, Quand j’ai crié vers toi.
Aimez l’Éternel, vous qui avez de la piété! L’Éternel garde les fidèles,
Et il punit sévèrement les orgueilleux.
Fortifiez-vous et que votre cœur s’affermisse, Vous tous qui espérez en
l’Éternel!

Psaume 32

Le juste est heureux, vers. 1, 2
la gravité des tentations est décrite, vers. 3, 4
confession des infirmités, il en est délivré, vers. 5 à 7
il est sage, vers. 8, 9
que l’on ait confiance, vers. 10, 11
De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné!
Heureux l’homme à qui l’Éternel n’impute pas d’iniquité, Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude!
Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée;
Car nuit et jour ta main s’appesantissait sur moi, Ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. -Pause.
Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité; J’ai dit:
J’avouerai mes transgressions à l’Éternel! Et tu as effacé la peine de mon péché. -Pause.
Qu’ainsi tout homme pieux te prie au temps convenable! Si de grandes eaux débordent, elles ne l’atteindront nullement.
Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance. -Pause.
Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te
conseillerai, j’aurai le regard sur toi.
Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence; On les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, Afin qu’ils ne s’approchent point de toi.
Beaucoup de douleurs sont la part du méchant, Mais celui qui se confie en l’Éternel est environné de sa grâce.
Justes, réjouissez-vous en l’Éternel et soyez dans l’allégresse! Poussez
des cris de joie, vous tous qui êtes droits de cœur!

Psaume 33

Célébration du Seigneur de ce qu’il a Lui-Même établi l’église par la Parole, vers. 1 à 9
de quelque manière que les méchants s’y opposent, elle subsistera néanmoins, vers. 10, 11
heureux ceux qui seront de cette Église, vers. 12 à 15
la propre intelligence n’y sera pour rien, vers. 16, 17
ceux qui se confient au Seigneur seront sauvés, vers. 18 à 22
Justes, réjouissez-vous en l’Éternel! La louange sied aux hommes droits.
Célébrez l’Éternel avec la harpe, Célébrez-le sur le luth à dix cordes.
Chantez-lui un cantique nouveau! Faites retentir vos instruments et vos voix!
Car la parole de l’Éternel est droite, Et toutes ses œuvres S’accomplissent avec fidélité;
Il aime la justice et la droiture; La bonté de l’Éternel remplit la terre.
Les cieux ont été faits par la parole de l’Éternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche.
Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, Il met dans des réservoirs les
abîmes.
Que toute la terre craigne l’Éternel! Que tous les habitants du monde
tremblent devant lui!
Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe.
L’Éternel renverse les desseins des nations, Il anéantit les projets des
peuples;
Les desseins de l’Éternel subsistent à toujours, Et les projets de son cœur, de génération en génération.
Heureuse la nation dont l’Éternel est le Dieu! Heureux le peuple qu’il
choisit pour son héritage!
L’Éternel regarde du haut des cieux, Il voit tous les fils de l’homme;
Du lieu de sa demeure il observe Tous les habitants de la terre,
Lui qui forme leur cœur à tous, Qui est attentif à toutes leurs actions.
Ce n’est pas une grande armée qui sauve le roi, Ce n’est pas une grande force qui délivre le héros;
Le cheval est impuissant pour assurer le salut, Et toute sa vigueur ne donne pas la délivrance.
Voici, l’œil de l’Éternel est sur ceux qui le craignent, Sur ceux qui
espèrent en sa bonté,
Afin d’arracher leur âme à la mort Et de les faire vivre au milieu de la
famine.
Notre âme espère en l’Éternel; Il est notre secours et notre bouclier.
Car notre cœur met en lui sa joie, Car nous avons confiance en son saint nom.
Éternel! que ta grâce soit sur nous, Comme nous espérons en toi!

Psaume 34

Célébration du Seigneur de ce qu’il délivre de tout mal ceux qui se confient à Lui, vers. 1 à 12
il conserve les bons et les méchants périssent, vers. 13 à 23
De David. Lorsqu’il contrefit l’insensé en présence d’Abimélec, et qu’il
s’en alla chassé par lui.
Je bénirai l’Éternel en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche.
Que mon âme se glorifie en l’Éternel! Que les malheureux écoutent et se réjouissent!
Exaltez avec moi l’Éternel! Célébrons tous son nom!
J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes
frayeurs.
Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.
Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses.
L’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger.
Sentez et voyez combien l’Éternel est bon! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge!
Craignez l’Éternel, vous ses saints! Car rien ne manque à ceux qui le
craignent.
Les lionceaux éprouvent la disette et la faim, Mais ceux qui cherchent
l’Éternel ne sont privés d’aucun bien.
Venez, mes fils, écoutez-moi! Je vous enseignerai la crainte de l’Éternel.
Quel est l’homme qui aime la vie, Qui désire la prolonger pour jouir du
bonheur?
Préserve ta langue du mal, Et tes lèvres des paroles trompeuses;
Éloigne-toi du mal, et fais le bien; Recherche et poursuis la paix.
Les yeux de l’Éternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives
à leurs cris.
L’Éternel tourne sa face contre les méchants, Pour retrancher de la terre leur souvenir.
Quand les justes crient, l’Éternel entend, Et il les délivre de toutes leurs détresses;
L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement.
Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Éternel l’en délivre toujours.
Il garde tous ses os, Aucun d’eux n’est brisé.
Le malheur tue le méchant, Et les ennemis du juste sont châtiés.
L’Éternel délivre l’âme de ses serviteurs, Et tous ceux qui l’ont pour refuge échappent au châtiment.

Psaume 35

Des combats du Seigneur contre les enfers, de ta subjugation et du
renversement des enfers, vers. 1 à 9
ils cherchent à Le faire mourir, parce qu’il veut leur bien, de là sa douleur, vers. 10 à 16
prière afin qu’il soit délivré d’eux, par là il y aura joie pour Lui, vers.
17, 18
ils blasphèment contre Lui, vers. 19 à 21, 25
il les vaincra par son Divin, vers. 22, 23
de là sera célébrée la justice du Seigneur, vers. 27, 28
De David. Éternel! défends-moi contre mes adversaires, Combats ceux qui me combattent!
Saisis le petit et le grand bouclier, Et lève-toi pour me secourir!
Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs! Dis à mon âme: Je suis ton salut!
Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils
reculent et rougissent, ceux qui méditent ma perte!
Qu’ils soient comme la balle emportée par le vent, Et que l’ange de l’Éternel les chasse!
Que leur route soit ténébreuse et glissante, Et que l’ange de l’Éternel les poursuive!
Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse, Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.
Que la ruine les atteigne à l’improviste, Qu’ils soient pris dans le filet
qu’ils ont tendu, Qu’ils y tombent et périssent!
Et mon âme aura de la joie en l’Éternel, De l’allégresse en son salut.
Tous mes os diront: Éternel! qui peut, comme toi, Délivrer le malheureux d’un plus fort que lui, Le malheureux et le pauvre de celui qui le dépouille?
De faux témoins se lèvent: Ils m’interrogent sur ce que j’ignore.
Ils me rendent le mal pour le bien: Mon âme est dans l’abandon.
Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J’humiliais mon âme par le jeûne, Je priais, la tête penchée sur mon sein.
Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement; Comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse.
Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et s’assemblent, Ils
s’assemblent à mon insu pour m’outrager, Ils me déchirent sans relâche;
Avec les impies, les parasites moqueurs, Ils grincent des dents contre moi.
Seigneur! Jusques à quand le verras-tu? Protège mon âme contre leurs
embûches, Ma vie contre les lionceaux!
Je te louerai dans la grande assemblée, Je te célébrerai au milieu d’un
peuple nombreux.
Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, Que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard!
Car ils tiennent un langage qui n’est point celui de la paix, Ils méditent
la tromperie contre les gens tranquilles du pays. Ils ouvrent contre moi leur bouche, Ils disent: Ah! ah! nos yeux regardent! Éternel, tu le vois! ne reste pas en silence! Seigneur, ne t’éloigne pas de moi!
Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause!
Juge-moi selon ta justice, Éternel, mon Dieu! Et qu’ils ne se réjouissent
pas à mon sujet!
Qu’ils ne disent pas dans leur cœur: Ah! voilà ce que nous voulions! Qu’ils ne disent pas: Nous l’avons englouti!
Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui se réjouissent de mon malheur! Qu’ils revêtent l’ignominie et l’opprobre, Ceux qui s’élèvent contre moi!
Qu’ils aient de l’allégresse et de la joie, Ceux qui prennent plaisir à mon innocence, Et que sans cesse ils disent: Exalté soit l’Éternel, Qui veut la paix de son serviteur!
Et ma langue célébrera ta justice, Elle dira tous les jours ta louange.

Psaume 36

Des hypocrites; ils pensent le mal, vers. 1 à 5
il faut reconnaître que tout bien et tout vrai viennent du Seigneur, vers. 6 à 10
ils sont à ceux qui reconnaissent le Seigneur, vers. 11
le Seigneur préserve du mal, et les méchants périssent, vers. 12
Au chef des chantres. Du serviteur de l’Éternel, de David. La parole
impie du méchant est au fond de mon cœur; La crainte de Dieu n’est pas devant ses yeux.
Car il se flatte à ses propres yeux, Pour consommer son iniquité, pour
assouvir sa haine.
Les paroles de sa bouche sont fausses et trompeuses; Il renonce à agir avec sagesse, à faire le bien.
Il médite l’injustice sur sa couche, Il se tient sur une voie qui n’est pas
bonne, Il ne repousse pas le mal.
Éternel! ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Ta fidélité jusqu’aux nues.
Ta justice est comme les montagnes de Dieu, Tes jugements sont comme le grand abîme. Éternel! tu soutiens les hommes et les bêtes.
Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu! A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme cherchent un refuge.
Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices.
Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la
lumière.
Étends ta bonté sur ceux qui te connaissent, Et ta justice sur ceux dont
le cœur est droit!
Que le pied de l’orgueil ne m’atteigne pas, Et que la main des méchants ne me fasse pas fuir!
Déjà tombent ceux qui commettent l’iniquité; Ils sont renversés, et ils ne peuvent se relever.

Psaume 37

Comparaison entre le sort des méchants et celui des bons ; les méchants, bien qu’ils prospèrent un instant, périssent néanmoins et sont jetés dans l’enfer, vers. 1, 2, 8, 9, 10, 12 à 15, 17, 20, 21, 28, 32, 35, 36, 38
les bons sont sauvés par le Seigneur et élevés au Ciel, vers. 3 à 7, 11, 16,
18, 19, 22 à 31, 34, 37, 39, 40
De David. Ne t’irrite pas contre les méchants, N’envie pas ceux qui font
le mal.
Car ils sont fauchés aussi vite que l’herbe, Et ils se flétrissent comme
le gazon vert.
Confie-toi en l’Éternel, et pratique le bien; Aie le pays pour demeure et
la fidélité pour pâture.
Fais de l’Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire.
Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira.
Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi.
Garde le silence devant l’Éternel, et espère en lui; Ne t’irrite pas contre
celui qui réussit dans ses voies, Contre l’homme qui vient à bout de ses
mauvais desseins.
Laisse la colère, abandonne la fureur; Ne t’irrite pas, ce serait mal faire.
Car les méchants seront retranchés, Et ceux qui espèrent en l’Éternel
posséderont le pays.
Encore un peu de temps, et le méchant n’est plus; Tu regardes le lieu où il était, et il a disparu.
Les misérables possèdent le pays, Et ils jouissent abondamment de la paix.
Le méchant forme des projets contre le juste, Et il grince des dents contre lui.
Le Seigneur se rit du méchant, Car il voit que son jour arrive.
Les méchants tirent le glaive, Ils bandent leur arc, Pour faire tomber le
malheureux et l’indigent, Pour égorger ceux dont la voie est droite.
Leur glaive entre dans leur propre cœur, Et leurs arcs se brisent.
Mieux vaut le peu du juste Que l’abondance de beaucoup de méchants;
Car les bras des méchants seront brisés, Mais l’Éternel soutient les justes.
L’Éternel connaît les jours des hommes intègres, Et leur héritage dure à jamais.
Ils ne sont pas confondus au temps du malheur, Et ils sont rassasiés aux jours de la famine.
Mais les méchants périssent, Et les ennemis de l’Éternel, comme les plus beaux pâturages; Ils s’évanouissent, ils s’évanouissent en fumée.
Le méchant emprunte, et il ne rend pas; Le juste est compatissant, et il
donne.
Car ceux que bénit l’Éternel possèdent le pays, Et ceux qu’il maudit sont retranchés.
L’Éternel affermit les pas de l’homme, Et il prend plaisir à sa voie;
S’il tombe, il n’est pas terrassé, Car l’Éternel lui prend la main.
J’ai été jeune, j’ai vieilli; Et je n’ai point vu le juste abandonné, Ni
sa postérité mendiant son pain.
Toujours il est compatissant, et il prête; Et sa postérité est bénie.
Détourne-toi du mal, fais le bien, Et possède à jamais ta demeure.
Car l’Éternel aime la justice, Et il n’abandonne pas ses fidèles; Ils sont
toujours sous sa garde, Mais la postérité des méchants est retranchée.
Les justes posséderont le pays, Et ils y demeureront à jamais.
La bouche du juste annonce la sagesse, Et sa langue proclame la justice.
La loi de son Dieu est dans son cœur; Ses pas ne chancellent point.
Le méchant épie le juste, Et il cherche à le faire mourir.
L’Éternel ne le laisse pas entre ses mains, Et il ne le condamne pas quand il est en jugement.
Espère en l’Éternel, garde sa voie, Et il t’élèvera pour que tu possèdes
le pays; Tu verras les méchants retranchés.
J’ai vu le méchant dans toute sa puissance; Il s’étendait comme un arbre verdoyant.
Il a passé, et voici, il n’est plus; Je le cherche, et il ne se trouve plus.
Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit; Car il y a
une postérité pour l’homme de paix.
Mais les rebelles sont tous anéantis, La postérité des méchants est
retranchée.
Le salut des justes vient de l’Éternel; Il est leur protecteur au temps de
la détresse.
L’Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les
sauve, Parce qu’ils cherchent en lui leur refuge.

Psaume 38

La gravité des tentations du Seigneur est décrite, vers. 1 à 11
ceux qui sont de l’Église cherchent à Le faire mourir, vers. 12, 13
il supporte toutes choses avec patience, vers. 14, 15
confiance dans le Père, afin que les enfers n’aient pas le dessus, vers.
10, 16 à 23
Psaume de David. Pour souvenir. Éternel! ne me punis pas dans ta
colère, Et ne me châtie pas dans ta fureur.
Car tes flèches m’ont atteint, Et ta main s’est appesantie sur moi.
Il n’y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère, Il n’y a plus de
vigueur dans mes os à cause de mon péché.
Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête; Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
Mes plaies sont infectes et purulentes, Par l’effet de ma folie.
Je suis courbé, abattu au dernier point; Tout le jour je marche dans la
tristesse.
Car un mal brûlant dévore mes entrailles, Et il n’y a rien de sain dans ma chair.
Je suis sans force, entièrement brisé; Le trouble de mon cœur m’arrache des gémissements.
Seigneur! tous mes désirs sont devant toi, Et mes soupirs ne te sont point cachés.
Mon cœur est agité, ma force m’abandonne, Et la lumière de mes yeux n’est plus même avec moi.
Mes amis et mes connaissances s’éloignent de ma plaie, Et mes proches se tiennent à l’écart.
Ceux qui en veulent à ma vie tendent leurs pièges; Ceux qui cherchent mon malheur disent des méchancetés, Et méditent tout le jour des tromperies.
Et moi, je suis comme un sourd, je n’entends pas; Je suis comme un muet, qui n’ouvre pas la bouche.
Je suis comme un homme qui n’entend pas, Et dans la bouche duquel il n’y a point de réplique.
Éternel! c’est en toi que j’espère; Tu répondras, Seigneur, mon Dieu!
Car je dis: Ne permets pas qu’ils se réjouissent à mon sujet, Qu’ils
s’élèvent contre moi, si mon pied chancelle!
Car je suis près de tomber, Et ma douleur est toujours devant moi.
Car je reconnais mon iniquité, Je suis dans la crainte à cause de mon péché.
Et mes ennemis sont pleins de vie, pleins de force; Ceux qui me haïssent sans cause sont nombreux.
Ils me rendent le mal pour le bien; Ils sont mes adversaires, parce que je recherche le bien.
Ne m’abandonne pas, Éternel! Mon Dieu, ne t’éloigne pas de moi!
Viens en hâte à mon secours, Seigneur, mon salut!

Psaume 39

Patience du Seigneur dans l’état de tentations, vers. 1 à 4, 9 à 12
il désire la fin des tentations, vers. 5 à 8
prière au Père afin qu’il ne soit pas abandonné. vers. 13, 14
Au chef des chantres. A Jeduthun, Psaume de David.
Je disais: Je veillerai sur mes voies, De peur de pécher par ma langue; Je mettrai un frein à ma bouche, Tant que le méchant sera devant moi.
Je suis resté muet, dans le silence; Je me suis tu, quoique malheureux; Et ma douleur n’était pas moins vive.
Mon cœur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.
Éternel! dis-moi quel est le terme de ma vie, Quelle est la mesure de mes jours; Que je sache combien je suis fragile.
Voici, tu as donné à mes jours la largeur de la main, Et ma vie est comme un rien devant toi. Oui, tout homme debout n’est qu’un souffle. -Pause.
Oui, l’homme se promène comme une ombre, Il s’agite vainement; Il amasse, et il ne sait qui recueillera.
Maintenant, Seigneur, que puis-je espérer? En toi est mon espérance.
Délivre-moi de toutes mes transgressions! Ne me rends pas l’opprobre de l’insensé!
Je reste muet, je n’ouvre pas la bouche, Car c’est toi qui agis.
Détourne de moi tes coups! Je succombe sous les attaques de ta main.
Tu châties l’homme en le punissant de son iniquité, Tu détruis comme la teigne ce qu’il a de plus cher. Oui, tout homme est un souffle. -Pause.
Écoute ma prière, Éternel, et prête l’oreille à mes cris! Ne sois pas
insensible à mes larmes! Car je suis un étranger chez toi, Un habitant, comme tous mes pères.
Détourne de moi le regard, et laisse-moi respirer, Avant que je m’en aille et que ne sois plus!

Psaume 40

Actions de grâces et célébration du Père, de ce qu’il Lui a porté secours,
vers. 1 à 6
il est venu dans le Monde, comme il a été écrit dans la Parole, afin de faire la volonté du Père, vers. 7 à 9
il a aussi évangélisé le Royaume de Dieu, et il a enseigné, vers. 10, 11
confiance d’après son Divin contre ceux qui cherchent à Le faire mourir, vers. 13 à 16, 18
que ceux qui adorent le Seigneur se réjouissent en Lui, vers. 17
Au chef des chantres. De David. Psaume.
J’avais mis en l’Éternel mon espérance; Et il s’est incliné vers moi, il
a écouté mes cris.
Il m’a retiré de la fosse de destruction, Du fond de la boue; Et il a dressé mes pieds sur le roc, Il a affermi mes pas.
Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, Une louange à notre Dieu;
Beaucoup l’ont vu, et ont eu de la crainte, Et ils se sont confiés en
l’Éternel.
Heureux l’homme qui place en l’Éternel sa confiance, Et qui ne se tourne pas vers les hautains et les menteurs!
Tu as multiplié, Éternel, mon Dieu! Tes merveilles et tes desseins en notre faveur; Nul n’est comparable à toi; Je voudrais les publier et les proclamer,
Mais leur nombre est trop grand pour que je les raconte.
Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m’as ouvert les oreilles; Tu ne
demandes ni holocauste ni victime expiatoire.
Alors je dis: Voici, je viens Avec le rouleau du livre écrit pour moi.
Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon cœur.
J’annonce la justice dans la grande assemblée; Voici, je ne ferme pas mes lèvres, Éternel, tu le sais!
Je ne retiens pas dans mon cœur ta justice, Je publie ta vérité et ton salut;
Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité Dans la grande assemblée.
Toi, Éternel! tu ne me refuseras pas tes compassions; Ta bonté et ta fidélité me garderont toujours.
Car des maux sans nombre m’environnent; Les châtiments de mes iniquités m’atteignent, Et je ne puis en supporter la vue; Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Et mon courage m’abandonne.
Veuille me délivrer, ô Éternel! Éternel, viens en hâte à mon secours!
Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui en veulent à ma vie pour l’enlever! Qu’ils reculent et rougissent, Ceux qui désirent ma perte!
Qu’ils soient dans la stupeur par l’effet de leur honte, Ceux qui me disent: Ah! ah!
Que tous ceux qui te cherchent Soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi! Que ceux qui aiment ton salut Disent sans cesse: Exalté soit l’Éternel!
Moi, je suis pauvre et indigent; Mais le Seigneur pense à moi. Tu es mon aide et mon libérateur: Mon Dieu, ne tarde pas!

Psaume 41

Celui qui est dans les tentations, et par suite dans l’affliction, est
toujours soutenu, et par cela même il est purifié, vers. 1 à 4
les enfers machinent des maux entre eux contre le Seigneur, vers. 5 à 8
et pensent qu’il doit être absolument perdu, vers. 9
ceux qui sont de l’église, où est la Parole, agissent aussi de même, vers.
10
ils ne réussiront point, et ils sont perdus, vers. 11, 12
au Seigneur appartient l’intégrité, vers. 13, 14
Au chef des chantres. Psaume de David.
Heureux celui qui s’intéresse au pauvre! Au jour du malheur l’Éternel le délivre;
L’Éternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, Et
tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis.
L’Éternel le soutient sur son lit de douleur; Tu le soulages dans toutes
ses maladies.
Je dis: Éternel, aie pitié de moi! Guéris mon âme! car j’ai péché contre
toi.
Mes ennemis disent méchamment de moi: Quand mourra-t-il? quand périra son nom?
Si quelqu’un vient me voir, il prend un langage faux, Il recueille des sujets de médire; Il s’en va, et il parle au dehors.
Tous mes ennemis chuchotent entre eux contre moi; Ils pensent que mon malheur causera ma ruine:
Il est dangereusement atteint, Le voilà couché, il ne se relèvera pas!
Celui-là même avec qui j’étais en paix, Qui avait ma confiance et qui
mangeait mon pain, Lève le talon contre moi.
Toi, Éternel, aie pitié de moi et rétablis-moi! Et je leur rendrai ce qui
leur est dû.
Je connaîtrai que tu m’aimes, Si mon ennemi ne triomphe pas de moi.
Tu m’as soutenu à cause de mon intégrité, Et tu m’as placé pour toujours en ta présence.
Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité! Amen! Amen!

Psaume 42

De l’état de douleur et de trouble du Seigneur par les tentations, et de
la confiance qu’il puise dans le Divin, vers. 1 à 7
aggravations des tentations jusqu’au désespoir, vers. 8 à 11
confiance qu’il en sera retiré par son Divin, vers. 12
Au chef des chantres. Cantique des fils de Koré.
Comme une biche soupire après des courants d’eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu!
Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant: Quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu?
Mes larmes sont ma nourriture jour et nuit, Pendant qu’on me dit sans cesse:
Où est ton Dieu?
Je me rappelle avec effusion de cœur Quand je marchais entouré de la foule,
Et que je m’avançais à sa tête vers la maison de Dieu, Au milieu des cris de joie et des actions de grâces D’une multitude en fête.
Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.
Mon âme est abattue au dedans de moi: Aussi c’est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain, Depuis l’Hermon, depuis la montagne de Mitsear.
Un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées; Toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi.
Le jour, l’Éternel m’accordait sa grâce; La nuit, je chantais ses louanges,
J’adressais une prière au Dieu de ma vie.
Je dis à Dieu, mon rocher: Pourquoi m’oublies-tu? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi?
Mes os se brisent quand mes persécuteurs m’outragent, En me disant sans cesse: Où est ton Dieu?
Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu,
car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.

Psaume 43

Gravité des tentations du Seigneur portée jusqu’au désespoir, vers. 1, 2
prière au Père pour que le Divin vrai Lui donne des forces, vers. 3, 4
consolation, vers. 5
Rends-moi justice, ô Dieu, défends ma cause contre une nation infidèle!
Délivre-moi des hommes de fraude et d’iniquité!
Toi, mon Dieu protecteur, pourquoi me repousses-tu? Pourquoi dois-je
marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi?
Envoie ta lumière et ta fidélité! Qu’elles me guident, Qu’elles me
conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures!
J’irai vers l’autel de Dieu, de Dieu, ma joie et mon allégresse, Et je te
célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu!
Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu,
car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.

Psaume 44

L’église chez les anciens a été instaurée par le Seigneur, après que les
maux ont été chassés, vers. 1 à 5
cela a été fait par Dieu et non par l’homme, vers. 6 à 9
toutefois maintenant les enfers ont le dessus sur le Seigneur, comme si la présence Divine n’était pas en Lui, d’où il résulte qu’il n’y a point Église, vers. 10 à 13, 20
il est blasphémé par les méchants dans l’église, vers. 14 à 17
lorsque cependant l’intégrité Lui appartient, vers. 18 à 22
une telle chose Lui arrive à cause du Divin, vers. 23
que le Divin vienne donc à son secours, vers. 24, 27
il est dans l’état extrême des tentations, comme s’il était abandonné, vers. 25, 26
Au chef des chantres. Des fils de Koré. Cantique.
O Dieu! nous avons entendu de nos oreilles, Nos pères nous ont raconté Les œuvres que tu as accomplies de leur temps, Aux jours d’autrefois.
De ta main tu as chassé des nations pour les établir, Tu as frappé des peuples pour les étendre.
Car ce n’est point par leur épée qu’ils se sont emparés du pays, Ce n’est
point leur bras qui les a sauvés; Mais c’est ta droite, c’est ton bras, c’est
la lumière de ta face, Parce que tu les aimais.
O Dieu! tu es mon roi: Ordonne la délivrance de Jacob!
Avec toi nous renversons nos ennemis, Avec ton nom nous écrasons nos adversaires.
Car ce n’est pas en mon arc que je me confie, Ce n’est pas mon épée qui me sauvera;
Mais c’est toi qui nous délivres de nos ennemis, Et qui confonds ceux qui nous haïssent.
Nous nous glorifions en Dieu chaque jour, Et nous célébrerons à jamais ton nom. -Pause.
Cependant tu nous repousses, tu nous couvres de honte, Tu ne sors plus avec nos armées;
Tu nous fais reculer devant l’ennemi, Et ceux qui nous haïssent enlèvent nos dépouilles.
Tu nous livres comme des brebis à dévorer, Tu nous disperses parmi les nations.
Tu vends ton peuple pour rien, Tu ne l’estimes pas à une grande valeur.
Tu fais de nous un objet d’opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent;
Tu fais de nous un objet de sarcasme parmi les nations, Et de hochements de tête parmi les peuples.
Ma honte est toujours devant moi, Et la confusion couvre mon visage,
A la voix de celui qui m’insulte et m’outrage, A la vue de l’ennemi et du
vindicatif.
Tout cela nous arrive, sans que nous t’ayons oublié, Sans que nous ayons violé ton alliance:
Notre cœur ne s’est point détourné, Nos pas ne se sont point éloignés de ton sentier,
Pour que tu nous écrases dans la demeure des chacals, Et que tu nous couvres de l’ombre de la mort.
Si nous avions oublié le nom de notre Dieu, Et étendu nos mains vers un dieu étranger,
Dieu ne le saurait-il pas, Lui qui connaît les secrets du cœur?
Mais c’est à cause de toi qu’on nous égorge tous les jours, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Réveille-toi! Pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toi! ne nous repousse pas à jamais!
Pourquoi caches-tu ta face? Pourquoi oublies-tu notre misère et notre
oppression?
Car notre âme est abattue dans la poussière, Notre corps est attaché à la terre.
Lève-toi, pour nous secourir! Délivre-nous à cause de ta bonté!

Psaume 45

De la glorification de l’Humain, du Seigneur et du Ciel et de l’église formés par Lui. Parole magnifique concernant le Seigneur et la conjonction avec Lui, vers. 1, 2
le Divin vrai appartient à Lui seul, vers. 3
par le Divin vrai il a vaincu avec puissance les enfers, vers. 4 à 6
à Lui appartient le règne pour l’éternité, vers. 7
par là il a rendu Divin son Humain, vers. 8, 9
de là il possède le Ciel et l’église, qui sont par Lui dans les Divins vrais,
vers. 9
de là viennent les affections du vrai dans lesquelles sont les sociétés du
Ciel, vers. 10
De l’église où est la Parole: qu’elle s’éloigne des affections de l’homme
naturel, vers. 11
de cette manière elle deviendra l’église du Seigneur, vers. 12
et de cette manière elle aura les connaissances du vrai et du bien, avec
les sciences qui s’y appliquent, vers. 13 à 15
de cette manière il y aura conjonction avec le Seigneur dans le Ciel, vers. 16
elle aura les principaux vrais, vers. 17
toute l’église servira le Seigneur, vers. 18
Au chef des chantres. Sur les lis. Des fils de Koré. Cantique. Chant d’amour.
Des paroles pleines de charme bouillonnent dans mon cœur. Je dis: Mon œuvre est pour le roi! Que ma langue soit comme la plume d’un habile écrivain!
Tu es le plus beau des fils de l’homme, La grâce est répandue sur tes lèvres:
C’est pourquoi Dieu t’a béni pour toujours.
Vaillant guerrier, ceins ton épée, -Ta parure et ta gloire,
Oui, ta gloire! -Sois vainqueur, monte sur ton char, Défends la vérité, la douceur et la justice, Et que ta droite se signale par de merveilleux
exploits!
Tes flèches sont aiguës; Des peuples tomberont sous toi; Elles perceront le cœur des ennemis du roi.
Ton trône, ô Dieu, est à toujours; Le sceptre de ton règne est un sceptre
d’équité.
Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté: C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie, par privilège sur tes collègues.
La myrrhe, l’aloès et la casse parfument tous tes vêtements; Dans les palais d’ivoire les instruments à cordes te réjouissent.
Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées; La reine est à ta droite,
parée d’or d’Ophir.
Écoute, ma fille, vois, et prête l’oreille; Oublie ton peuple et la maison
de ton père.
Le roi porte ses désirs sur ta beauté; Puisqu’il est ton seigneur, rends-lui tes hommages.
Et, avec des présents, la fille de Tyr, Les plus riches du peuple
rechercheront ta faveur.
Toute resplendissante est la fille du roi dans l’intérieur du palais; Elle
porte un vêtement tissu d’or.
Elle est présentée au roi, vêtue de ses habits brodés, Et suivie des jeunes filles, ses compagnes, qui sont amenées auprès de toi;
On les introduit au milieu des réjouissances et de l’allégresse, Elles
entrent dans le palais du roi.
Tes enfants prendront la place de tes pères; Tu les établiras princes dans tout le pays.
Je rappellerai ton nom dans tous les âges: Aussi les peuples te loueront
éternellement et à jamais.

Psaume 46

Il y a protection de la part du Seigneur quand le jugement dernier vient
et pendant sa durée, vers. 1 à 4, 7, 8
ceux qui sont de l’église et dans la doctrine du vrai seront sauvés par le Seigneur, quand il viendra, vers. 6, 7
ils n’auront rien à craindre des enfers ni des infestations qui en
proviennent, vers. 9, 10
ils en seront garantis par le Seigneur, vers. 11, 12
Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique.
Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.
C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au cœur des mers,
Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. -Pause.
Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très Haut.
Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès
l’aube du matin.
Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante.
L’Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.
Venez, contemplez les œuvres de l’Éternel, Les ravages qu’il a opérés sur la terre!
C’est lui qui a fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre; Il a brisé l’arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre. Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.
L’Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.

Psaume 47

Du royaume du Seigneur. Célébration du Seigneur de ce qu’il règne sur
l’église, vers. 1 à 3
il éloignera les faux et les maux, vers. 4
il instaurera l’église, vers. 5, 6
en conséquence il sera célébré, vers. 7
parce qu’il règne sur toute l’église, vers. 8, 9
et sur les Cieux, vers. 10
Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume.
Vous tous, peuples, battez des mains! Poussez vers Dieu des cris de joie!
Car l’Éternel, le Très Haut, est redoutable, Il est un grand roi sur toute
la terre.
Il nous assujettit des peuples, Il met des nations sous nos pieds;
Il nous choisit notre héritage, La gloire de Jacob qu’il aime. -Pause.
Dieu monte au milieu des cris de triomphe, L’Éternel s’avance au son de la trompette.
Chantez à Dieu, chantez! Chantez à notre roi, chantez!
Car Dieu est roi de toute la terre: Chantez un cantique!
Dieu règne sur les nations, Dieu a pour siège son saint trône.
Les princes des peuples se réunissent Au peuple du Dieu d’Abraham; Car à Dieu sont les boucliers de la terre: Il est souverainement élevé.

Psaume 48

Du royaume spirituel du Seigneur; combien il doit être admiré, vers. 1 à 4, 9
il dissipe tous les faux, vers. 5 à 8
il est le Divin Humain ; vers. 10, 11
de là proviennent toutes les choses du Ciel et de l’église, vers. 12 à 14
parce que là règne le Seigneur, vers. 15
Cantique. Psaume des fils de Koré.
L’Éternel est grand, il est l’objet de toutes les louanges, Dans la ville
de notre Dieu, sur sa montagne sainte.
Belle est la colline, joie de toute la terre, la montagne de Sion; Le côté
septentrional, c’est la ville du grand roi.
Dieu, dans ses palais, est connu pour une haute retraite.
Car voici, les rois s’étaient concertés: Ils n’ont fait que passer ensemble.
Ils ont regardé, tout stupéfaits, Ils ont eu peur, et ont pris la fuite.
Là un tremblement les a saisis, Comme la douleur d’une femme qui accouche.
Ils ont été chassés comme par le vent d’orient, Qui brise les navires de
Tarsis.
Ce que nous avions entendu dire, nous l’avons vu Dans la ville de l’Éternel des armées, Dans la ville de notre Dieu: Dieu la fera subsister à toujours.
-Pause.
O Dieu, nous pensons à ta bonté Au milieu de ton temple.
Comme ton nom, ô Dieu! Ta louange retentit jusqu’aux extrémités de la terre;
Ta droite est pleine de justice.
La montagne de Sion se réjouit, Les filles de Juda sont dans l’allégresse,
A cause de tes jugements.
Parcourez Sion, parcourez-en l’enceinte, Comptez ses tours,
Observez son rempart, Examinez ses palais, Pour le raconter à la génération future.
Voilà le Dieu qui est notre Dieu éternellement et à jamais; Il sera notre
guide jusqu’à la mort.

Psaume 49

Exhortation pour que l’attention se porte sur ce qui suit, vers. 1 à 5
de ceux qui sont absolument naturels et qui se glorifient des scientifiques et de la propre intelligence, vers. 6, 7
le salut ne vient point de là, vers. 8 à 10
quoiqu’ils se glorifient de ces choses, ils périssent néanmoins, vers. 11
à 14
et viennent dans l’enfer, vers. 15
le salut est seulement dans le Seigneur, vers. 16
la science et la propre intelligence après la mort ne sauvent point, vers. 17 à 21
Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume.
Écoutez ceci, vous tous, peuples, Prêtez l’oreille, vous tous, habitants
du monde,
Petits et grands, Riches et pauvres!
Ma bouche va faire entendre des paroles sages, Et mon cœur a des pensées pleines de sens.
Je prête l’oreille aux sentences qui me sont inspirées, J’ouvre mon chant au son de la harpe.
Pourquoi craindrais-je aux jours du malheur, Lorsque l’iniquité de mes adversaires m’enveloppe?
Ils ont confiance en leurs biens, Et se glorifient de leur grande richesse.
Ils ne peuvent se racheter l’un l’autre, Ni donner à Dieu le prix du rachat.
Le rachat de leur âme est cher, Et n’aura jamais lieu;
Ils ne vivront pas toujours, Ils n’éviteront pas la vue de la fosse.
Car ils la verront: les sages meurent, L’insensé et le stupide périssent
également, Et ils laissent à d’autres leurs biens.
Ils s’imaginent que leurs maisons seront éternelles, Que leurs demeures subsisteront d’âge en âge, Eux dont les noms sont honorés sur la terre.
Mais l’homme qui est en honneur n’a point de durée, Il est semblable aux bêtes que l’on égorge.
Telle est leur voie, leur folie, Et ceux qui les suivent se plaisent à leurs
discours. -Pause.
Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts, La mort en fait sa pâture; Et bientôt les hommes droits les foulent aux pieds, Leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure.
Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts, Car il me prendra sous sa protection. -Pause.
Ne sois pas dans la crainte parce qu’un homme s’enrichit, Parce que les trésors de sa maison se multiplient;
Car il n’emporte rien en mourant, Ses trésors ne descendent point après lui.
Il aura beau s’estimer heureux pendant sa vie, On aura beau te louer des jouissances que tu te donnes,
Tu iras néanmoins au séjour de tes pères, Qui jamais ne reverront la lumière.
L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence, Est semblable aux bêtes que l’on égorge.

Psaume 50

Le Seigneur doit venir vers ceux chez lesquels est l’église, pour le
jugement, vers. 1 à 6
le Seigneur ne veut ni les sacrifices ni le culte externe, vers. 1 à 13
il veut la confession du cœur, vers. 14, 15
le culte externe n’est d’aucune utilité, quand on commet les maux, vers. 16 à 20
ils les commettent, et c’est pour cela que le mal leur arrivera, vers. 22
Psaume d’Asaph. Dieu, Dieu, l’Éternel, parle, et convoque la terre, Depuis le soleil levant jusqu’au soleil couchant.
De Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit.
Il vient, notre Dieu, il ne reste pas en silence; Devant lui est un feu
dévorant, Autour de lui une violente tempête.
Il crie vers les cieux en haut, Et vers la terre, pour juger son peuple: Rassemblez-moi mes fidèles, Qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice! Et les cieux publieront sa justice, Car c’est Dieu qui est juge. -Pause.
Écoute, mon peuple! et je parlerai; Israël! et je t’avertirai. Je suis Dieu,
ton Dieu.
Ce n’est pas pour tes sacrifices que je te fais des reproches; Tes
holocaustes sont constamment devant moi.
Je ne prendrai pas de taureau dans ta maison, Ni de bouc dans tes bergeries.
Car tous les animaux des forêts sont à moi, Toutes les bêtes des montagnes par milliers;
Je connais tous les oiseaux des montagnes, Et tout ce qui se meut dans les champs m’appartient.
Si j’avais faim, je ne te le dirais pas, Car le monde est à moi et tout ce
qu’il renferme.
Est-ce que je mange la chair des taureaux? Est-ce que je bois le sang des boucs?
Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes vœux envers le Très Haut.
Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me
glorifieras.
Et Dieu dit au méchant: Quoi donc! tu énumères mes lois, Et tu as mon alliance à la bouche,
Toi qui hais les avis, Et qui jettes mes paroles derrière toi!
Si tu vois un voleur, tu te plais avec lui, Et ta part est avec les adultères.
Tu livres ta bouche au mal, Et ta langue est un tissu de tromperies.
Tu t’assieds, et tu parles contre ton frère, Tu diffames le fils de ta mère.
Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t’es imaginé que je te
ressemblais; Mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux.
Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu, De peur que je ne déchire, sans que personne délivre.
Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie, Et à celui qui veille sur sa voie Je ferai voir le salut de Dieu.

Psaume 51

Prière afin qu’il soit purifié des infirmités provenant de sa mère, vers.
1 à 7
s’il en est purifié, il sera pur, vers. 8 à 12
et il est Saint, vers. 13, 14
en conséquence il enseignera les vrais Divins, vers. 15 à 17
non le culte externe, mais le culte interne, vers. 18, 19
il instituera une Église dans laquelle il y aura le culte qui procède du
bien, vers. 20, 21
Au chef des chantres. Psaume de David.
Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bath Schéba.
O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte
que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur: Fais donc pénétrer la
sagesse au dedans de moi!
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que tu as brisés se
réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités.
O Dieu! crée en moi un cœur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me
soutienne!
J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, Et les pécheurs
reviendront à toi.
O Dieu, Dieu de mon salut! délivre-moi du sang versé, Et ma langue célébrera ta miséricorde.
Seigneur! ouvre mes lèvres, Et ma bouche publiera ta louange.
Si tu eusses voulu des sacrifices, je t’en aurais offert; Mais tu ne prends
point plaisir aux holocaustes.
Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé: O Dieu!
tu ne dédaignes pas un cœur brisé et contrit.
Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem!
Alors tu agréeras des sacrifices de justice, Des holocaustes et des victimes tout entières; Alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Psaume 52

Des hypocrites; ils seront dans l’enfer, et ils doivent périr, vers. 1 à 8
il en sera aussi de même de ceux qui se confient à la propre intelligence, vers. 9
ceux qui se confient au Seigneur seront florissants, vers. 10, 11
Au chef des chantres. Cantique de David.
A l’occasion du rapport que Doëg, l’Édomite, vint faire à Saül, en lui
disant: David s’est rendu dans la maison d’Achimélec.
Pourquoi te glorifies-tu de ta méchanceté, tyran? La bonté de Dieu subsiste toujours.
Ta langue n’invente que malice, comme un rasoir affilé, fourbe que tu es!
Tu aimes le mal plutôt que le bien, Le mensonge plutôt que la droiture.
-Pause.
Tu aimes toutes les paroles de destruction, Langue trompeuse!
Aussi Dieu t’abattra pour toujours, Il te saisira et t’enlèvera de ta tente;
Il te déracinera de la terre des vivants. -Pause.
Les justes le verront, et auront de la crainte, Et ils feront de lui le sujet
de leurs moqueries:
Voilà l’homme qui ne prenait point Dieu pour protecteur, Mais qui se confiait en ses grandes richesses, Et qui triomphait dans sa malice!
Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bonté de Dieu, éternellement et à jamais.
Je te louerai toujours, parce que tu as agi; Et je veux espérer en ton nom, parce qu’il est favorable, En présence de tes fidèles.

Psaume 53

Chacun s’est éloigné de Dieu, sans excepter personne, vers. 1 à 4
ils ont détruit l’église sans aucun motif, vers. 5, 6
c’est pourquoi une nouvelle Église sera établie par le Seigneur, vers. 7
Au chef des chantres. Sur la flûte. Cantique de David.
L’insensé dit en son cœur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus,
ils ont commis des iniquités abominables; Il n’en est aucun qui fasse le
bien.
Dieu, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a
quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu.
Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien,
Pas même un seul.
Ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens? Ils dévorent mon
peuple, ils le prennent pour nourriture; Ils n’invoquent point Dieu.
Alors ils trembleront d’épouvante, Sans qu’il y ait sujet d’épouvante; Dieu dispersera les os de ceux qui campent contre toi; Tu les confondras, car Dieu les a rejetés.
Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand Dieu ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira.

Psaume 54

Prière au Père, afin qu’il L’assiste contre ceux qui veulent Le perdre, vers. 1 à 5
il L’assiste contre eux, et ils doivent périr, vers. 6, 7
célébration en raison de ce qu’il L’a assisté, vers. 8, 9
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Cantique de David.
Lorsque les Ziphiens vinrent dire à Saül: David n’est-il pas caché parmi
nous?
O Dieu! sauve-moi par ton nom, Et rends-moi justice par ta puissance!
O Dieu! écoute ma prière, Prête l’oreille aux paroles de ma bouche!
Car des étrangers se sont levés contre moi, Des hommes violents en veulent à ma vie; Ils ne portent pas leurs pensées sur Dieu. -Pause.
Voici, Dieu est mon secours, Le Seigneur est le soutien de mon âme.
Le mal retombera sur mes adversaires; Anéantis-les, dans ta fidélité!
Je t’offrirai de bon cœur des sacrifices; Je louerai ton nom, ô Éternel!
car il est favorable,
Car il me délivre de toute détresse, Et mes yeux se réjouissent à la vue
de mes ennemis.

Psaume 55

La gravité des tentations est décrite; dans cette situation, il prie le Père,
vers. 1 à 6, 10
il veut cesser les combats à cause de leur gravité, vers. 7 à 9
la malice des enfers est décrite, vers. 10 à 15
(les méchants) seront jetés dans l’enfer, vers. 16
prière au Père; il en recevra du secours, vers. 17 à 19, 23
contre les méchants et les hypocrites, vers. 20 à 22, 24
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Cantique de David.
O Dieu! prête l’oreille à ma prière, Et ne te dérobe pas à mes supplications!
Écoute-moi, et réponds-moi! J’erre çà et là dans mon chagrin et je m’agite,
A cause de la voix de l’ennemi et de l’oppression du méchant; Car ils font tomber sur moi le malheur, Et me poursuivent avec colère.
Mon cœur tremble au dedans de moi, Et les terreurs de la mort me surprennent;
La crainte et l’épouvante m’assaillent, Et le frisson m’enveloppe.
Je dis: Oh! si j’avais les ailes de la colombe, Je m’envolerais, et je
trouverais le repos;
Voici, je fuirais bien loin, J’irais séjourner au désert; -Pause.
Je m’échapperais en toute hâte, Plus rapide que le vent impétueux, que la tempête.
Réduis à néant, Seigneur, divise leurs langues! Car je vois dans la ville
la violence et les querelles;
Elles en font jour et nuit le tour sur les murs; L’iniquité et la malice
sont dans son sein;
La méchanceté est au milieu d’elle, Et la fraude et la tromperie ne quittent point ses places.
Ce n’est pas un ennemi qui m’outrage, je le supporterais; Ce n’est pas mon adversaire qui s’élève contre moi, Je me cacherais devant lui.
C’est toi, que j’estimais mon égal, Toi, mon confident et mon ami!
Ensemble nous vivions dans une douce intimité, Nous allions avec la foule à la maison de Dieu!
Que la mort les surprenne, Qu’ils descendent vivants au séjour des morts!
Car la méchanceté est dans leur demeure, au milieu d’eux.
Et moi, je crie à Dieu, Et l’Éternel me sauvera.
Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis, Et il entendra ma voix.
Il me délivrera de leur approche et me rendra la paix, Car ils sont nombreux contre moi.
Dieu entendra, et il les humiliera, Lui qui de toute éternité est assis sur
son trône; -Pause. Car il n’y a point en eux de changement, Et ils ne
craignent point Dieu.
Il porte la main sur ceux qui étaient en paix avec lui, Il viole son alliance;
Sa bouche est plus douce que la crème, Mais la guerre est dans son cœur;
Ses paroles sont plus onctueuses que l’huile, Mais ce sont des épées nues.
Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, Il ne laissera jamais
chanceler le juste.
Et toi, ô Dieu! tu les feras descendre au fond de la fosse; Les hommes de sang et de fraude N’atteindront pas la moitié de leurs jours. C’est en toi que je me confie.

Psaume 56

Tentations du Seigneur, dans lesquelles il a une confiance assurée dans le Père, vers. 1 à 5, 11, 12
malice des êtres infernaux, vers. 6, 7
(il demande) que le Père le secoure dans l’affliction, vers. 8, 9
il sera secouru, vers. 10
célébration pour le secours qu’il a reçu, vers. 13, 14
Au chef des chantres. Sur <>. Hymne de David. Lorsque les Philistins le
saisirent à Gath.
Aie pitié de moi, ô Dieu! car des hommes me harcèlent; Tout le jour ils me font la guerre, ils me tourmentent.
Tout le jour mes adversaires me harcèlent; Ils sont nombreux, ils me font la guerre comme des hautains.
Quand je suis dans la crainte, En toi je me confie.
Je me glorifierai en Dieu, en sa parole; Je me confie en Dieu, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
Sans cesse ils portent atteinte à mes droits, Ils n’ont à mon égard que de mauvaises pensées.
Ils complotent, ils épient, ils observent mes traces, Parce qu’ils en
veulent à ma vie.
C’est par l’iniquité qu’ils espèrent échapper: Dans ta colère, ô Dieu,
précipite les peuples!
Tu comptes les pas de ma vie errante; Recueille mes larmes dans ton outre:
Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?
Mes ennemis reculent, au jour où je crie; Je sais que Dieu est pour moi.
Je me glorifierai en Dieu, en sa parole; Je me glorifierai en l’Éternel,
en sa parole;
Je me confie en Dieu, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
O Dieu! je dois accomplir les vœux que je t’ai faits; Je t’offrirai des
actions de grâces.
Car tu as délivré mon âme de la mort, Tu as garanti mes pieds de la chute,
Afin que je marche devant Dieu, à la lumière des vivants.

Psaume 57

Prière au Père pendant les combats de tentations contre les enfers qui
L’assaillent, vers. 1 à 6
leur malice contre Lui, vers. 5, 7
confiance en son Divin, vers. 8, 9
célébration du Père à cause de cela, vers. 10 à 12
Au chef des chantres. <> Hymne de David. Lorsqu’il se réfugia dans la
caverne, poursuivi par Saül.
Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi! Car en toi mon âme cherche un refuge; Je cherche un refuge à l’ombre de tes ailes, Jusqu’à ce que les
calamités soient passées.
Je crie au Dieu Très Haut, Au Dieu qui agit en ma faveur.
Il m’enverra du ciel le salut, Tandis que mon persécuteur se répand en
outrages; -Pause. Dieu enverra sa bonté et sa fidélité.
Mon âme est parmi des lions; Je suis couché au milieu de gens qui vomissent la flamme, Au milieu d’hommes qui ont pour dents la lance et les flèches,
Et dont la langue est un glaive tranchant.
Élève-toi sur les cieux, ô Dieu! Que ta gloire soit sur toute la terre!
Ils avaient tendu un filet sous mes pas: Mon âme se courbait; Ils avaient creusé une fosse devant moi: Ils y sont tombés. -Pause.
Mon cœur est affermi, ô Dieu! mon cœur est affermi; Je chanterai, je ferai retentir mes instruments.
Réveille-toi, mon âme! réveillez-vous, mon luth et ma harpe! Je réveillerai l’aurore.
Je te louerai parmi les peuples, Seigneur! Je te chanterai parmi les nations.
Car ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Et ta fidélité jusqu’aux nues.
Élève-toi sur les cieux, ô Dieu! Que ta gloire soit sur toute la terre!

Psaume 58

Contre ceux qui étaient alors de l’église, lesquels méditaient du mal contre le Seigneur; ils sont absolument dans les faux du mal, par lesquels ils périssent, vers. 1 à 10
que ceux qui sont dans le bien viennent dans l’Église, vers. 11, 12
Au chef des chantres. <> Hymne de David.
Est-ce donc en vous taisant que vous rendez la justice? Est-ce ainsi que
vous jugez avec droiture, fils de l’homme?
Loin de là! Dans le cœur, vous consommez des iniquités; Dans le pays, c’est la violence de vos mains que vous placez sur la balance.
Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s’égarent au sortir du ventre de leur mère.
Ils ont un venin pareil au venin d’un serpent, D’un aspic sourd qui ferme son oreille,
Qui n’entend pas la voix des enchanteurs, Du magicien le plus habile.
O Dieu, brise-leur les dents dans la bouche! Éternel, arrache les mâchoires des lionceaux!
Qu’ils se dissipent comme des eaux qui s’écoulent! Qu’ils ne lancent que des traits émoussés!
Qu’ils périssent en se fondant, comme un limaçon; Sans voir le soleil, comme l’avorton d’une femme!
Avant que vos chaudières sentent l’épine, Verte ou enflammée, le tourbillon l’emportera.
Le juste sera dans la joie, à la vue de la vengeance; Il baignera ses pieds dans le sang des méchants.
Et les hommes diront: Oui, il est une récompense pour le juste; Oui, il est un Dieu qui juge sur la terre.

Psaume 59

Prière au Père touchant ceux qui étaient alors de l’église; ils voulaient
Le perdre et Le tuer, lorsque cependant il était innocent, vers. 1 à 7
ils combattent par les faux contre les vrais, vers. 8
confiance dans le Père, vers. 9 à 11
il prie pour eux, vers. 12
ils se perdent eux-mêmes, vers. 13, 14
par la malice, vers. 15, 16
confiance concernant le secours, vers. 17 ,18
Au chef des chantres. <> Hymne de David. Lorsque Saül envoya cerner la maison, pour le faire mourir.
Mon Dieu! délivre-moi de mes ennemis, Protège-moi contre mes adversaires!
Délivre-moi des malfaiteurs, Et sauve-moi des hommes de sang!
Car voici, ils sont aux aguets pour m’ôter la vie; Des hommes violents
complotent contre moi, Sans que je sois coupable, sans que j’aie péché, ô Éternel!
Malgré mon innocence, ils courent, ils se préparent: Réveille-toi, viens
à ma rencontre, et regarde!
Toi, Éternel, Dieu des armées, Dieu d’Israël, Lève-toi, pour châtier toutes les nations! N’aie pitié d’aucun de ces méchants infidèles! -Pause.
Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
Voici, de leur bouche ils font jaillir le mal, Des glaives sont sur leurs
lèvres; Car, qui est-ce qui entend?
Et toi, Éternel, tu te ris d’eux, Tu te moques de toutes les nations.
Quelle que soit leur force, c’est en toi que j’espère, Car Dieu est ma haute retraite.
Mon Dieu vient au-devant de moi dans sa bonté, Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent.
Ne les tue pas, de peur que mon peuple ne l’oublie; Fais-les errer par ta
puissance, et précipite-les, Seigneur, notre bouclier!
Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres: Qu’ils soient pris dans leur propre orgueil! Ils ne profèrent que malédictions et mensonges.
Détruis-les, dans ta fureur, détruis-les, et qu’ils ne soient plus! Qu’ils
sachent que Dieu règne sur Jacob, Jusqu’aux extrémités de la terre! -Pause.
Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, Et ils passent la nuit sans
être rassasiés.
Et moi, je chanterai ta force; Dès le matin, je célébrerai ta bonté. Car
tu es pour moi une haute retraite, Un refuge au jour de ma détresse.
O ma force! c’est toi que je célébrerai, Car Dieu, mon Dieu tout bon, est
ma haute retraite.

Psaume 60

Lamentations du Seigneur sur ce qu’il est abandonné, ainsi que l’église,
vers. 1 à 5
confiance touchant la délivrance, vers. 6, 7
une Église interne et externe est fondée. Dans le sens suprême: de l’Humain du Seigneur, qui deviendra Divin, vers. 8 à 11
par sa propre puissance, vers. 12
et par son Divin, vers. 13, 14
Au chef des chantres. Sur le lis lyrique. Hymne de David, pour enseigner.
Lorsqu’il fit la guerre aux Syriens de Mésopotamie et aux Syriens de Tsoba,
et que Joab revint et battit dans la vallée du sel douze mille Édomites.
O Dieu! tu nous as repoussés, dispersés, Tu t’es irrité: relève-nous!
Tu as ébranlé la terre, tu l’as déchirée: Répare ses brèches, car elle
chancelle!
Tu as fait voir à ton peuple des choses dures, Tu nous as abreuvés d’un vin d’étourdissement.
Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière, Pour qu’elle s’élève à cause de la vérité. -Pause.
Afin que tes bien-aimés soient délivrés, Sauve par ta droite, et
exauce-nous!
Dieu a dit dans sa sainteté: Je triompherai, Je partagerai Sichem, je
mesurerai la vallée de Succoth;
A moi Galaad, à moi Manassé; Éphraïm est le rempart de ma tête, Et Juda, mon sceptre;
Moab est le bassin où je me lave; Je jette mon soulier sur Édom; Pays des Philistins, pousse à mon sujet des cris de joie!
Qui me mènera dans la ville forte? Qui me conduira à Édom?
N’est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, Et qui ne sortais plus,
ô Dieu, avec nos armées?
Donne-nous du secours contre la détresse! Le secours de l’homme n’est que vanité.
Avec Dieu, nous ferons des exploits; Il écrasera nos ennemis.

Psaume 61

Célébration du Père par le Seigneur à cause du secours, vers. 1 à 6
et à cause de l’union, vers. 7 à 9
Au chef des chantres. Sur instruments à cordes. De David.
O Dieu! écoute mes cris, Sois attentif à ma prière!
Du bout de la terre je crie à toi, le cœur abattu; Conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre!
Car tu es pour moi un refuge, Une tour forte, en face de l’ennemi.
Je voudrais séjourner éternellement dans ta tente, Me réfugier à l’abri de tes ailes. -Pause.
Car toi, ô Dieu! tu exauces mes vœux, Tu me donnes l’héritage de ceux qui craignent ton nom.
Ajoute des jours aux jours du roi; Que ses années se prolongent à jamais!
Qu’il reste sur le trône éternellement devant Dieu! Fais que ta bonté et
ta fidélité veillent sur lui!
Alors je chanterai sans cesse ton nom, En accomplissant chaque jour mes vœux.

Psaume 62

Confession que la puissance est au Divin seul, et que le secours vient de
Lui, vers. 1 à 3, 6 à 9, 12, 13
ils ne peuvent rien contre le Divin, vers. 4, 5, 10
Au chef des chantres. D’après Jeduthun. Psaume de David.
Oui, c’est en Dieu que mon âme se confie; De lui vient mon salut.
Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut; Ma haute retraite: je ne
chancellerai guère.
Jusqu’à quand vous jetterez-vous sur un homme, Chercherez-vous tous à l’abattre, Comme une muraille qui penche, Comme une clôture qu’on renverse?
Ils conspirent pour le précipiter de son poste élevé; Ils prennent plaisir
au mensonge; Ils bénissent de leur bouche, Et ils maudissent dans leur cœur.
-Pause.
Oui, mon âme, confie-toi en Dieu! Car de lui vient mon espérance.
Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut; Ma haute retraite: je ne
chancellerai pas.
Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire; Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.
En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos cœurs en sa
présence! Dieu est notre refuge, -Pause.
Oui, vanité, les fils de l’homme! Mensonge, les fils de l’homme! Dans une balance ils monteraient Tous ensemble, plus légers qu’un souffle.
Ne vous confiez pas dans la violence, Et ne mettez pas un vain espoir dans la rapine; Quand les richesses s’accroissent, N’y attachez pas votre cœur.
Dieu a parlé une fois; Deux fois j’ai entendu ceci: C’est que la force est
à Dieu.
A toi aussi, Seigneur! la bonté; Car tu rends à chacun selon ses œuvres.

Psaume 63

Désir et amour du Seigneur pour être uni à son Divin, vers. 1 à 9
ceux qui agissent par les faux du mal, et qui lui tendent des pièges, doivent périr, vers. 10, 11
alors par le Seigneur il y aura salut, et rejet des méchants, vers. 12
Psaume de David. Lorsqu’il était dans le désert de Juda.
O Dieu! tu es mon Dieu, je te cherche; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau.
Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, Pour voir ta puissance et ta
gloire.
Car ta bonté vaut mieux que la vie: Mes lèvres célèbrent tes louanges.
Je te bénirai donc toute ma vie, J’élèverai mes mains en ton nom.
Mon âme sera rassasiée comme de mets gras et succulents, Et, avec des cris de joie sur les lèvres, ma bouche te célébrera.
Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.
Car tu es mon secours, Et je suis dans l’allégresse à l’ombre de tes ailes.
Mon âme est attachée à toi; Ta droite me soutient.
Mais ceux qui cherchent à m’ôter la vie Iront dans les profondeurs de la terre;
Ils seront livrés au glaive, Ils seront la proie des chacals.
Et le roi se réjouira en Dieu; Quiconque jure par lui s’en glorifiera, Car
la bouche des menteurs sera fermée.

Psaume 64

Des pièges des méchants contre le Seigneur, vers. 1 à 7
ceux-ci doivent périr, vers. 8, 9
ainsi les bons doivent être sauvés, vers. 10, 11
Au chef des chantres. Psaume de David.
O Dieu, écoute ma voix, quand je gémis! Protège ma vie contre l’ennemi que je crains!
Garantis-moi des complots des méchants, De la troupe bruyante des hommes iniques!
Ils aiguisent leur langue comme un glaive, Ils lancent comme des traits leurs paroles amères,
Pour tirer en cachette sur l’innocent; Ils tirent sur lui à l’improviste,
et n’ont aucune crainte.
Ils se fortifient dans leur méchanceté: Ils se concertent pour tendre des pièges, Ils disent: Qui les verra?
Ils méditent des crimes: Nous voici prêts, le plan est conçu! La pensée
intime, le cœur de chacun est un abîme.
Dieu lance contre eux ses traits: Soudain les voilà frappés.
Leur langue a causé leur chute; Tous ceux qui les voient secouent la tête.
Tous les hommes sont saisis de crainte, Ils publient ce que Dieu fait, Et
prennent garde à son œuvre.
Le juste se réjouit en l’Éternel et cherche en lui son refuge, Tous ceux
qui ont le cœur droit se glorifient.

Psaume 65

Par l’union du Divin et de l’Humain dans le Seigneur sera formée une Église, qui sera dans tout vrai parle Seigneur, et en sûreté contre l’infestation provenant des faux, vers. 1 à 14
Au chef des chantres. Psaume de David. Cantique.
Avec confiance, ô Dieu! on te louera dans Sion, Et l’on accomplira les vœux qu’on t’a faits.
O toi, qui écoutes la prière! Tous les hommes viendront à toi.
Les iniquités m’accablent: Tu pardonneras nos transgressions.
Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, Pour qu’il habite dans tes parvis! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, De la sainteté de ton temple.
Dans ta bonté, tu nous exauces par des prodiges, Dieu de notre salut, Espoir de toutes les extrémités lointaines de la terre et de la mer!
Il affermit les montagnes par sa force, Il est ceint de puissance;
Il apaise le mugissement des mers, le mugissement de leurs flots, Et le
tumulte des peuples.
Ceux qui habitent aux extrémités du monde s’effraient de tes prodiges; Tu remplis d’allégresse l’orient et l’occident.
Tu visites la terre et tu lui donnes l’abondance, Tu la combles de richesses;
Le ruisseau de Dieu est plein d’eau; Tu prépares le blé, quand tu la
fertilises ainsi.
En arrosant ses sillons, en aplanissant ses mottes, Tu la détrempes par des pluies, tu bénis son germe.
Tu couronnes l’année de tes biens, Et tes pas versent l’abondance;
Les plaines du désert sont abreuvées, Et les collines sont ceintes
d’allégresse;
Les pâturages se couvrent de brebis, Et les vallées se revêtent de froment.
Les cris de joie et les chants retentissent.

Psaume 66

Joie de ce qu’il y a une nouvelle Église qui se confiera au Seigneur, vers.
1 à 5
il la préservera des maux, vers. 6, 7
le Seigneur par de graves tentations s’est uni à son Divin, vers. 8 à 12
ainsi le Divin vrai est par le Seigneur chez les hommes, vers. 13 à 17
cela a été fait par l’intégrité du Seigneur, vers. 19, 20
Au chef des chantres. Cantique. Psaume. Poussez vers Dieu des cris de joie,
Vous tous, habitants de la terre!
Chantez la gloire de son nom, Célébrez sa gloire par vos louanges!
Dites à Dieu: Que tes œuvres sont redoutables! A cause de la grandeur de ta force, tes ennemis te flattent.
Toute la terre se prosterne devant toi et chante en ton honneur; Elle chante ton nom. -Pause.
Venez et contemplez les œuvres de Dieu! Il est redoutable quand il agit sur les fils de l’homme.
Il changea la mer en une terre sèche, On traversa le fleuve à pied: Alors nous nous réjouîmes en lui.
Il domine éternellement par sa puissance, Ses yeux observent les nations:
Que les rebelles ne s’élèvent pas! -Pause.
Peuples, bénissez notre Dieu, Faites retentir sa louange!
Il a conservé la vie à notre âme, Et il n’a pas permis que notre pied
chancelât.
Car tu nous as éprouvés, ô Dieu! Tu nous as fait passer au creuset comme l’argent.
Tu nous as amenés dans le filet, Tu as mis sur nos reins un pesant fardeau,
Tu as fait monter des hommes sur nos têtes; Nous avons passé par le feu et par l’eau. Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance.
J’irai dans ta maison avec des holocaustes, J’accomplirai mes vœux envers toi:
Pour eux mes lèvres se sont ouvertes, Et ma bouche les a prononcés dans ma détresse.
Je t’offrirai des brebis grasses en holocauste, Avec la graisse des béliers;
Je sacrifierai des brebis avec des boucs. -Pause.
Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai Ce qu’il a
fait à mon âme.
J’ai crié à lui de ma bouche, Et la louange a été sur ma langue.
Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur, Le Seigneur ne m’aurait pas
exaucé.
Mais Dieu m’a exaucé, Il a été attentif à la voix de ma prière.
Béni soit Dieu, Qui n’a pas rejeté ma prière, Et qui ne m’a pas retiré sa
bonté!

Psaume 67

Toute l’église reconnaîtra et adorera le Seigneur par la joie du cœur, vers. 1 à 6, 8
même tout ce qui appartient à l’église, vers. 7
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume. Cantique.
Que Dieu ait pitié de nous et qu’il nous bénisse, Qu’il fasse luire sur nous sa face, -Pause.
Afin que l’on connaisse sur la terre ta voie, Et parmi toutes les nations
ton salut!
Les peuples te louent, ô Dieu! Tous les peuples te louent.
Les nations se réjouissent et sont dans l’allégresse; Car tu juges les
peuples avec droiture, Et tu conduis les nations sur la terre. -Pause.
Les peuples te louent, ô Dieu! Tous les peuples te louent.
La terre donne ses produits; Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Dieu, nous bénit, Et toutes les extrémités de la terre le craignent.

Psaume 68

Les enfers seront subjugués, vers. 1 à 3
ceux qui sont dans le bien reconnaîtront le Seigneur, qui est le Divin vrai même, vers. 4 à 6, 32
Il sera leur défense, vers. 6, 7
il les régénère, vers. 8 à 12
il n’en sera pas de même des autres, quoiqu’ils aient la Parole, vers. 13
à 15
de l’Église instituée par le Seigneur, de qui procède tout ce qui est de
la doctrine, vers. 16 à 18
Il les a arrachés de la main des enfers, vers. 19 à 24
célébration du Seigneur à cause de cela, vers. 25 à 30
l’homme naturel sera dompté, vers. 31
célébration de la puissance Divine du Seigneur acquise par l’union, vers. 33 à 36
Au chef des chantres. De David. Psaume. Cantique.
Dieu se lève, ses ennemis se dispersent, Et ses adversaires fuient devant sa face.
Comme la fumée se dissipe, tu les dissipes; Comme la cire se fond au feu,
Les méchants disparaissent devant Dieu.
Mais les justes se réjouissent, ils triomphent devant Dieu, Ils ont des
transports d’allégresse.
Chantez à Dieu, célébrez son nom! Frayez le chemin à celui qui s’avance à travers les plaines! L’Éternel est son nom: réjouissez-vous devant lui!
Le père des orphelins, le défenseur des veuves, C’est Dieu dans sa demeure sainte.
Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, Il délivre les captifs et les rend heureux; Les rebelles seuls habitent des lieux arides.
O Dieu! quand tu sortis à la tête de ton peuple, Quand tu marchais dans le désert, -Pause.
La terre trembla, les cieux se fondirent devant Dieu, Le Sinaï s’ébranla
devant Dieu, le Dieu d’Israël.
Tu fis tomber une pluie bienfaisante, ô Dieu! Tu fortifias ton héritage
épuisé.
Ton peuple établit sa demeure dans le pays Que ta bonté, ô Dieu! tu avais préparé pour les malheureux.
Le Seigneur dit une parole, Et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée:
Les rois des armées fuient, fuient, Et celle qui reste à la maison partage le butin.
Tandis que vous reposez au milieu des étables, Les ailes de la colombe sont couvertes d’argent, Et son plumage est d’un jaune d’or.
Lorsque le Tout Puissant dispersa les rois dans le pays, La terre devint
blanche comme la neige du Tsalmon.
Montagnes de Dieu, montagnes de Basan, Montagnes aux cimes nombreuses, montagnes de Basan,
Pourquoi, montagnes aux cimes nombreuses, avez-vous de l’envie Contre la montagne que Dieu a voulue pour résidence? L’Éternel n’en fera pas moins sa demeure à perpétuité.
Les chars de l’Éternel se comptent par vingt mille, Par milliers et par
milliers; Le Seigneur est au milieu d’eux, le Sinaï est dans le sanctuaire.
Tu es monté dans les hauteurs, tu as emmené des captifs, Tu as pris en don des hommes; Les rebelles habiteront aussi près de l’Éternel Dieu.
Béni soit le Seigneur chaque jour! Quand on nous accable, Dieu nous délivre.
-Pause.
Dieu est pour nous le Dieu des délivrances, Et l’Éternel, le Seigneur, peut nous garantir de la mort.
Oui, Dieu brisera la tête de ses ennemis, Le sommet de la tête de ceux qui vivent dans le péché.
Le Seigneur dit: Je les ramènerai de Basan, Je les ramènerai du fond de la mer,
Afin que tu plonges ton pied dans le sang, Et que la langue de tes chiens ait sa part des ennemis.
Ils voient ta marche, ô Dieu! La marche de mon Dieu, de mon roi, dans le sanctuaire.
En tête vont les chanteurs, puis ceux qui jouent des instruments, Au milieu de jeunes filles battant du tambourin.
Bénissez Dieu dans les assemblées, Bénissez le Seigneur, descendants
d’Israël!
Là sont Benjamin, le plus jeune, qui domine sur eux, Les chefs de Juda et leur troupe, Les chefs de Zabulon, les chefs de Nephthali.
Ton Dieu ordonne que tu sois puissant; Affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous!
De ton temple tu règnes sur Jérusalem; Les rois t’apporteront des présents.
Épouvante l’animal des roseaux, La troupe des taureaux avec les veaux des peuples, Qui se prosternent avec des pièces d’argent! Disperse les peuples qui prennent plaisir à combattre!
Des grands viennent de l’Égypte; L’Éthiopie accourt, les mains tendues vers Dieu.
Royaumes de la terre, chantez à Dieu, Célébrez le Seigneur! -Pause.
Chantez à celui qui s’avance dans les cieux, les cieux éternels! Voici, il
fait entendre sa voix, sa voix puissante.
Rendez gloire à Dieu! Sa majesté est sur Israël, et sa force dans les cieux.
De ton sanctuaire, ô Dieu! tu es redoutable. Le Dieu d’Israël donne à son peuple la force et la puissance. Béni soit Dieu!

Psaume 69

Combats des tentations du Seigneur jusqu’au désespoir, vers. 1 à 5
au point qu’il pensait à se désister, vers. 6
mais il a continué pour l’amour de ceux qui attendaient le salut, vers. 7, 8
il sera couvert d’ignominie de la part de ceux chez qui était l’Église, vers. 9 à 13
prière au Père pour qu’il l’assiste, afin que ceux-ci n’aient pas le dessus, vers. 14 à 21
tandis qu’il désirait le bien et le vrai de l’église, ils Lui ont donné le
faux et le mal, comme sur la croix le fiel et le vinaigre, vers. 22
c’est pourquoi ils sont perdus, vers. 23 à 29
à sa délivrance, l’Évangile sera prêché, vers. 30 à 32
parce qu’alors doivent être sauvés ceux qui, étant de l’église, L’adoreront, vers. 33 à 37
Au chef des chantres. Sur les lis. De David.
Sauve-moi, ô Dieu! Car les eaux menacent ma vie.
J’enfonce dans la boue, sans pouvoir me tenir; Je suis tombé dans un gouffre, et les eaux m’inondent.
Je m’épuise à crier, mon gosier se dessèche, Mes yeux se consument, tandis que je regarde vers mon Dieu.
Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Ceux qui me haïssent sans cause; Ils sont puissants, ceux qui veulent me perdre, Qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n’ai pas dérobé, il faut que je le restitue.
O Dieu! tu connais ma folie, Et mes fautes ne te sont point cachées.
Que ceux qui espèrent en toi ne soient pas confus à cause de moi, Seigneur,
Éternel des armées! Que ceux qui te cherchent ne soient pas dans la honte à cause de moi, Dieu d’Israël!
Car c’est pour toi que je porte l’opprobre, Que la honte couvre mon visage;
Je suis devenu un étranger pour mes frères, Un inconnu pour les fils de ma mère.
Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t’insultent tombent sur moi.
Je verse des larmes et je jeûne, Et c’est ce qui m’attire l’opprobre;
Je prends un sac pour vêtement, Et je suis l’objet de leurs sarcasmes.
Ceux qui sont assis à la porte parlent de moi, Et les buveurs de liqueurs fortes me mettent en chansons.
Mais je t’adresse ma prière, ô Éternel! Que ce soit le temps favorable, ô
Dieu, par ta grande bonté! Réponds-moi, en m’assurant ton secours!
Retire-moi de la boue, et que je n’enfonce plus! Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre!
Que les flots ne m’inondent plus, Que l’abîme ne m’engloutisse pas, Et que la fosse ne se ferme pas sur moi!
Exauce-moi, Éternel! car ta bonté est immense. Dans tes grandes compassions, tourne vers moi les regards,
Et ne cache pas ta face à ton serviteur! Puisque je suis dans la détresse,
hâte-toi de m’exaucer!
Approche-toi de mon âme, délivre-la! Sauve-moi, à cause de mes ennemis!
Tu connais mon opprobre, ma honte, mon ignominie; Tous mes adversaires sont devant toi.
L’opprobre me brise le cœur, et je suis malade; J’attends de la pitié, mais en vain, Des consolateurs, et je n’en trouve aucun.
Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils
m’abreuvent de vinaigre.
Que leur table soit pour eux un piège, Et un filet au sein de leur sécurité!
Que leurs yeux s’obscurcissent et ne voient plus, Et fais continuellement chanceler leurs reins!
Répands sur eux ta colère, Et que ton ardente fureur les atteigne!
Que leur demeure soit dévastée, Qu’il n’y ait plus d’habitants dans leurs tentes!
Car ils persécutent celui que tu frappes, Ils racontent les souffrances de ceux que tu blesses.
Ajoute des iniquités à leurs iniquités, Et qu’ils n’aient point part à ta
miséricorde!
Qu’ils soient effacés du livre de vie, Et qu’ils ne soient point inscrits
avec les justes!
Moi, je suis malheureux et souffrant: O Dieu, que ton secours me relève!
Je célébrerai le nom de Dieu par des cantiques, Je l’exalterai par des
louanges.
Cela est agréable à l’Éternel, plus qu’un taureau Avec des cornes et des
sabots.
Les malheureux le voient et se réjouissent; Vous qui cherchez Dieu, que votre cœur vive!
Car l’Éternel écoute les pauvres, Et il ne méprise point ses captifs.
Que les cieux et la terre le célèbrent, Les mers et tout ce qui s’y meut!
Car Dieu sauvera Sion, et bâtira les villes de Juda; On s’y établira, et
l’on en prendra possession;
La postérité de ses serviteurs en fera son héritage, Et ceux qui aiment son nom y auront leur demeure.

Psaume 70

Prière au Père pour qu’il L’assiste contre les enfers, vers. 1 à 4, 6
afin que ceux qui l’adorent aient le salut, vers. 5
Au chef des chantres. De David. Pour souvenir.
O Dieu, hâte-toi de me délivrer! Éternel, hâte-toi de me secourir!
Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils
reculent et rougissent, ceux qui désirent ma perte!
Qu’ils retournent en arrière par l’effet de leur honte, Ceux qui disent:
Ah! ah!
Que tous ceux qui te cherchent Soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi! Que ceux qui aiment ton salut Disent sans cesse: Exalté soit Dieu!
Moi, je suis pauvre et indigent: O Dieu, hâte-toi en ma faveur! Tu es mon aide et mon libérateur: Éternel, ne tarde pas!

Psaume 71

Confiance que le Père L’assiste, vers. 1 à 4, 7, 12, 14
elle existait dès sa naissance, vers. 6, 7
que les enfers ne disent point qu’il a été abandonné de Dieu, vers. 9 à 11
en conséquence ils se retirent, vers. 13
ainsi le nom de Dieu sera prêché, vers. 8, 15 à 19, 22 à 24
lorsqu’il aura remporté la victoire, vers. 20, 24
Éternel! je cherche en toi mon refuge: Que jamais je ne sois confondu!
Dans ta justice, sauve-moi et délivre-moi! Incline vers moi ton oreille,
et secours-moi!
Sois pour moi un rocher qui me serve d’asile, Où je puisse toujours me
retirer! Tu as résolu de me sauver, Car tu es mon rocher et ma forteresse.
Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, De la main de l’homme inique et violent!
Car tu es mon espérance, Seigneur Éternel! En toi je me confie dès ma
jeunesse.
Dès le ventre de ma mère je m’appuie sur toi; C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel; tu es sans cesse l’objet de mes louanges.
Je suis pour plusieurs comme un prodige, Et toi, tu es mon puissant refuge.
Que ma bouche soit remplie de tes louanges, Que chaque jour elle te glorifie!
Ne me rejette pas au temps de la vieillesse; Quand mes forces s’en vont, ne m’abandonne pas!
Car mes ennemis parlent de moi, Et ceux qui guettent ma vie se consultent entre eux,
Disant: Dieu l’abandonne; Poursuivez, saisissez-le; il n’y a personne pour le délivrer.
O Dieu, ne t’éloigne pas de moi! Mon Dieu, viens en hâte à mon secours!
Qu’ils soient confus, anéantis, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils soient couverts de honte et d’opprobre, ceux qui cherchent ma perte!
Et moi, j’espérerai toujours, Je te louerai de plus en plus.
Ma bouche publiera ta justice, ton salut, chaque jour, Car j’ignore quelles en sont les bornes.
Je dirai tes œuvres puissantes, Seigneur Éternel! Je rappellerai ta
justice, la tienne seule.
O Dieu! tu m’as instruit dès ma jeunesse, Et jusqu’à présent j’annonce tes merveilles.
Ne m’abandonne pas, ô Dieu! même dans la blanche vieillesse, Afin que j’annonce ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future!
Ta justice, ô Dieu! atteint jusqu’au ciel; Tu as accompli de grandes choses:
ô Dieu! qui est semblable à toi?
Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs; Mais tu nous redonneras la vie, Tu nous feras remonter des abîmes de la terre.
Relève ma grandeur, Console-moi de nouveau!
Et je te louerai au son du luth, je chanterai ta fidélité, mon Dieu, Je te
célébrerai avec la harpe, Saint d’Israël!
En te célébrant, j’aurai la joie sur les lèvres, La joie dans mon âme que
tu as délivrée;
Ma langue chaque jour publiera ta justice, Car ceux qui cherchent ma perte sont honteux et confus.

Psaume 72

Du Royaume du Seigneur, vers. 1, 2,4
de l’état heureux de ceux qui sont de son Royaume, vers. 3, 6, 7, 15, 16
de son culte par l’amour et la foi de puis l’éternité et dans la suite, vers. 5
de la grandeur et de l’extension de sa domination, vers. 8 à 12
de la protection et de la rédemption, vers. 12, 13, 14
ils ont reconnu le Divin-Humain de toute éternité, dans lequel il y a tout ce qui appartient au salut, vers. 17
sa célébration, vers. 18, 19
De Salomon. O Dieu, donne tes jugements au roi, Et ta justice au fils du
roi!
Il jugera ton peuple avec justice, Et tes malheureux avec équité.
Les montagnes porteront la paix pour le peuple, Et les collines aussi, par l’effet de ta justice.
Il fera droit aux malheureux du peuple, Il sauvera les enfants du pauvre,
Et il écrasera l’oppresseur.
On te craindra, tant que subsistera le soleil, Tant que paraîtra la lune,
de génération en génération.
Il sera comme une pluie qui tombe sur un terrain fauché, Comme des ondées qui arrosent la campagne.
En ses jours le juste fleurira, Et la paix sera grande jusqu’à ce qu’il n’y
ait plus de lune.
Il dominera d’une mer à l’autre, Et du fleuve aux extrémités de la terre.
Devant lui, les habitants du désert fléchiront le genou, Et ses ennemis
lécheront la poussière.
Les rois de Tarsis et des îles paieront des tributs, Les rois de Séba et
de Saba offriront des présents.
Tous les rois se prosterneront devant lui, Toutes les nations le serviront.
Car il délivrera le pauvre qui crie, Et le malheureux qui n’a point d’aide.
Il aura pitié du misérable et de l’indigent, Et il sauvera la vie des pauvres;
Il les affranchira de l’oppression et de la violence, Et leur sang aura du
prix à ses yeux.
Ils vivront, et lui donneront de l’or de Séba; Ils prieront pour lui sans
cesse, ils le béniront chaque jour.
Les blés abonderont dans le pays, au sommet des montagnes, Et leurs épis s’agiteront comme les arbres du Liban; Les hommes fleuriront dans les villes comme l’herbe de la terre.
Son nom subsistera toujours, Aussi longtemps que le soleil son nom se
perpétuera; Par lui on se bénira mutuellement, Et toutes les nations le
diront heureux.
Béni soit l’Éternel Dieu, le Dieu d’Israël, qui seul fait des prodiges!
Béni soit à jamais son nom glorieux! Que toute la terre soit remplie de sa gloire! Amen! Amen!
Fin des prières de David, fils d’Isaï.

Psaume 73

Il en est quelques-uns qui s’étonnent que les méchants soient dans la gloire et dans la prospérité, vers. 1 à 9
c’est là un motif de séduction pour les bons, qui pensent que le bien n’est d’aucun avantage, ni l’affliction non plus, vers. 10 à 14
mais par la suite il a été donné de savoir que les méchants sont toujours dévastés et consumés, vers. 15 à 20, 27
ce qu’ils ne savaient pas, vers. 21, 23
mais que toujours les bons sont soutenus et vivent avec Dieu, vers. 23 à
26
Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, Pour ceux qui ont le cœur pur.
Toutefois, mon pied allait fléchir, Mes pas étaient sur le point de glisser;
Car je portais envie aux insensés, En voyant le bonheur des méchants.
Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, Et leur corps est chargé
d’embonpoint;
Ils n’ont aucune part aux souffrances humaines, Ils ne sont point frappés comme le reste des hommes.
Aussi l’orgueil leur sert de collier, La violence est le vêtement qui les
enveloppe;
L’iniquité sort de leurs entrailles, Les pensées de leur cœur se font jour.
Ils raillent, et parlent méchamment d’opprimer; Ils profèrent des discours hautains,
Ils élèvent leur bouche jusqu’aux cieux, Et leur langue se promène sur la terre.
Voilà pourquoi son peuple se tourne de leur côté, Il avale l’eau abondamment,
Et il dit: Comment Dieu saurait-il, Comment le Très haut connaîtrait-il?
Ainsi sont les méchants: Toujours heureux, ils accroissent leurs richesses.
C’est donc en vain que j’ai purifié mon cœur, Et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence:
Chaque jour je suis frappé, Tous les matins mon châtiment est là.
Si je disais: Je veux parler comme eux, Voici, je trahirais la race de tes
enfants.
Quand j’ai réfléchi là-dessus pour m’éclairer, La difficulté fut grande à
mes yeux,
Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu, Et que j’eusse pris garde au sort final des méchants.
Oui, tu les places sur des voies glissantes, Tu les fais tomber et les mets
en ruines.
Eh quoi! en un instant les voilà détruits! Ils sont enlevés, anéantis par
une fin soudaine!
Comme un songe au réveil, Seigneur, à ton réveil, tu repousses leur image.
Lorsque mon cœur s’aigrissait, Et que je me sentais percé dans les
entrailles,
J’étais stupide et sans intelligence, J’étais à ton égard comme les bêtes.
Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite;
Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire.
Quel autre ai-je au ciel que toi! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi.
Ma chair et mon cœur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et mon partage.
Car voici, ceux qui s’éloignent de toi périssent; Tu anéantis tous ceux qui te sont infidèles.
Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien: Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, Afin de raconter toutes tes œuvres.

Psaume 74

L’église a été entièrement détruite avec toutes les choses qui lui
appartiennent, et ses choses saintes ont été profanées; ils disent dans leur cœur que la religion n’est rien, vers. 1 à 9
prière au Seigneur pour qu’il porte secours, vers. 2, 10, 11
il a auparavant renversé les enfers, vers. 12 à 15
et il a auparavant instauré l’église, vers. 16, 17
qu’il soit donc ému de compassion afin que l’église ne périsse point, vers. 18 à 21
par l’insurrection des méchants, vers. 22, 23
Cantique d’Asaph. Pourquoi, ô Dieu! rejettes-tu pour toujours? Pourquoi t’irrites-tu contre le troupeau de ton pâturage?
Souviens-toi de ton peuple que tu as acquis autrefois, Que tu as racheté
comme la tribu de ton héritage! Souviens-toi de la montagne de Sion, où tu faisais ta résidence;
Porte tes pas vers ces lieux constamment dévastés! L’ennemi a tout ravagé dans le sanctuaire.
Tes adversaires ont rugi au milieu de ton temple; Ils ont établi pour signes leurs signes.
On les a vus, pareils à celui qui lève La cognée dans une épaisse forêt;
Et bientôt ils ont brisé toutes les sculptures, A coups de haches et de
marteaux.
Ils ont mis le feu à ton sanctuaire; Ils ont abattu, profané la demeure de ton nom.
Ils disaient en leur cœur: Traitons-les tous avec violence! Ils ont brûlé
dans le pays tous les lieux saints.
Nous ne voyons plus nos signes; Il n’y a plus de prophète, Et personne parmi nous qui sache jusqu’à quand…
Jusqu’à quand, ô Dieu! l’oppresseur outragera-t-il, L’ennemi
méprisera-t-il sans cesse ton nom?
Pourquoi retires-tu ta main et ta droite? Sors-la de ton sein! détruis!
Dieu est mon roi dès les temps anciens, Lui qui opère des délivrances au milieu de la terre.
Tu as fendu la mer par ta puissance, Tu as brisé les têtes des monstres sur les eaux;
Tu as écrasé la tête du crocodile, Tu l’as donné pour nourriture au peuple du désert.
Tu as fait jaillir des sources et des torrents. Tu as mis à sec des fleuves
qui ne tarissent point.
A toi est le jour, à toi est la nuit; Tu as créé la lumière et le soleil.
Tu as fixé toutes les limites de la terre, Tu as établi l’été et l’hiver.
Souviens-toi que l’ennemi outrage l’Éternel, Et qu’un peuple insensé
méprise ton nom!
Ne livre pas aux bêtes l’âme de ta tourterelle, N’oublie pas à toujours la vie de tes malheureux!
Aie égard à l’alliance! Car les lieux sombres du pays sont pleins de repaires de brigands.
Que l’opprimé ne retourne pas confus! Que le malheureux et le pauvre
célèbrent ton nom!
Lève-toi, ô Dieu! défends ta cause! Souviens-toi des outrages que te fait
chaque jour l’insensé!
N’oublie pas les clameurs de tes adversaires, Le tumulte sans cesse
croissant de ceux qui s’élèvent contre toi!

Psaume 75

Quand le Seigneur viendra il relèvera l’église renversée, vers. 1 à 4
que les méchants ne s’élèvent point contre les bons, vers. 5 à 7
car il vient le jugement par lequel ceux-là périssent et ceux-ci sont sauvés, vers. 8
alors les méchants doivent périr par des faux abominables, vers. 9, 11
mais les bons adoreront le Seigneur, vers. 10
Au chef des chantres. <> Psaume d’Asaph. Cantique.
Nous te louons, ô Dieu! nous te louons; Ton nom est dans nos bouches; Nous publions tes merveilles.
Au temps que j’aurai fixé, Je jugerai avec droiture.
La terre tremble avec tous ceux qui l’habitent: Moi, j’affermis ses
colonnes. -Pause.
Je dis à ceux qui se glorifient: Ne vous glorifiez pas! Et aux méchants:
N’élevez pas la tête!
N’élevez pas si haut votre tête, Ne parlez pas avec tant d’arrogance!
Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, Ni du désert, que vient
l’élévation.
Mais Dieu est celui qui juge: Il abaisse l’un, et il élève l’autre.
Il y a dans la main de l’Éternel une coupe, Où fermente un vin plein de
mélange, Et il en verse: Tous les méchants de la terre sucent, boivent
jusqu’à la lie. Je publierai ces choses à jamais; Je chanterai en l’honneur du Dieu de Jacob. Et j’abattrai toutes les forces des méchants; Les forces du juste seront élevées.

Psaume 76

Le Seigneur est dans son Église, Il y est une protection contre les faux
et les maux, vers. 1 à 5
dans l’église Juive il n’y a plus aucun vrai, vers. 6, 7
la Seigneur doit faire le jugement, par lequel les méchants doivent périr et les bons être sauvés, vers. 8 à 11, 13
que le Seigneur soit adoré, vers. 12
Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume d’Asaph. Cantique.
Dieu est connu en Juda, Son nom est grand en Israël.
Sa tente est à Salem, Et sa demeure à Sion.
C’est là qu’il a brisé les flèches, Le bouclier, l’épée et les armes de
guerre. -Pause.
Tu es plus majestueux, plus puissant Que les montagnes des ravisseurs.
Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de courage, Ils se sont endormis
de leur dernier sommeil; Ils n’ont pas su se défendre, tous ces vaillants
hommes.
A ta menace, Dieu de Jacob! Ils se sont endormis, cavaliers et chevaux.
Tu es redoutable, ô toi! Qui peut te résister, quand ta colère éclate?
Du haut des cieux tu as proclamé la sentence; La terre effrayée s’est tenue tranquille,
Lorsque Dieu s’est levé pour faire justice, Pour sauver tous les malheureux de la terre. -Pause.
L’homme te célèbre même dans sa fureur, Quand tu te revêts de tout ton courroux.
Faites des vœux à l’Éternel, votre Dieu, et accomplissez-les! Que tous ceux qui l’environnent apportent des dons au Dieu terrible!
Il abat l’orgueil des princes, Il est redoutable aux rois de la terre.

Psaume 77

État de tentation du Seigneur jusqu’à désespérer que le Père l’assiste,
vers. 1 à 10
il s’encourage par son Divin en pensant, d’après le passé, que ceux qui l’ont imploré ont été sauvés, vers. 11 à 16
et que par le Divin vrai il a la puissance, vers. 17 à 20
et que l’église a été conservée, vers. 21
Au chef des chantres. D’après Jeduthun. Psaume d’Asaph.
Ma voix s’élève à Dieu, et je crie; Ma voix s’élève à Dieu, et il m’écoutera.
Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur; La nuit, mes mains sont
étendues sans se lasser; Mon âme refuse toute consolation.
Je me souviens de Dieu, et je gémis; Je médite, et mon esprit est abattu.
-Pause.
Tu tiens mes paupières en éveil; Et, dans mon trouble, je ne puis parler.
Je pense aux jours anciens, Aux années d’autrefois.
Je pense à mes cantiques pendant la nuit, Je fais des réflexions au dedans de mon cœur, Et mon esprit médite.
Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours? Ne sera-t-il plus favorable?
Sa bonté est-elle à jamais épuisée? Sa parole est-elle anéantie pour
l’éternité?
Dieu a-t-il oublié d’avoir compassion? A-t-il, dans sa colère, retiré sa
miséricorde? -Pause.
Je dis: Ce qui fait ma souffrance, C’est que la droite du Très Haut n’est
plus la même…
Je rappellerai les œuvres de l’Éternel, Car je me souviens de tes merveilles d’autrefois;
Je parlerai de toutes tes œuvres, Je raconterai tes hauts faits.
O Dieu! tes voies sont saintes; Quel dieu est grand comme Dieu?
Tu es le Dieu qui fait des prodiges; Tu as manifesté parmi les peuples ta puissance.
Par ton bras tu as délivré ton peuple, Les fils de Jacob et de Joseph. -Pause.
Les eaux t’ont vu, ô Dieu! Les eaux t’ont vu, elles ont tremblé; Les abîmes se sont émus.
Les nuages versèrent de l’eau par torrents, Le tonnerre retentit dans les nues, Et tes flèches volèrent de toutes parts.
Ton tonnerre éclata dans le tourbillon, Les éclairs illuminèrent le monde;
La terre s’émut et trembla.
Tu te frayas un chemin par la mer, Un sentier par les grandes eaux, Et tes traces ne furent plus reconnues.
Tu as conduit ton peuple comme un troupeau, Par la main de Moïse et d’Aaron.

Psaume 78

La Parole a été donnée aux fils de Jacob, et ils ont été confirmés par des
miracles, vers. 1 à 9
mais les pères et leurs fils s’en sont écartés et n’ont point vécu selon
ses préceptes, vers. 8 à 10
et ils n’ont fait non plus aucune attention aux miracles du désert, qui tous renfermaient la manière dont le Seigneur enseigne et conduit ceux qu’il appelle à son Église; ces miracles sont recensés, vers. 11 à 31
ils se sont, il est vrai, convertis à cause des miracles, mais seulement
de bouche et non de cœur, vers. 32 à 37
le Seigneur leur a accordé le pardon, vers. 38 à 40
ils se sont de nouveau comme convertis par le souvenir des miracles faits en Égypte, miracles qui tous signifient que les enfers ont été éloignés d’eux et dissipés; ces miracles sont recensés, vers. 41 à 51
le Seigneur les a conduits ainsi jusqu’à la terre où devait être l’Église,
vers. 52 à 55
néanmoins ils se sont détournés et ont adoré un autre Dieu, vers. 56 à 58
c’est pour cela qu’ils ont été abandonnés du Seigneur et livrés à leurs faux et à leurs maux, et cela par eux-mêmes, vers. 59 à 64
ainsi ils ont été rejetés, vers. 65 à 67
c’est pourquoi il fut institué une nouvelle Église qui adorerait le
Seigneur, et que le Seigneur instruirait, vers. 68 à 72
Cantique d’Asaph. Mon peuple, écoute mes instructions! Prêtez l’oreille aux paroles de ma bouche!
J’ouvre la bouche par des sentences, Je publie la sagesse des temps anciens.
Ce que nous avons entendu, ce que nous savons, Ce que nos pères nous ont raconté,
Nous ne le cacherons point à leurs enfants; Nous dirons à la génération
future les louanges de l’Éternel, Et sa puissance, et les prodiges qu’il
a opérés.
Il a établi un témoignage en Jacob, Il a mis une loi en Israël, Et il a ordonné à nos pères de l’enseigner à leurs enfants,
Pour qu’elle fût connue de la génération future, Des enfants qui naîtraient,
Et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants,
Afin qu’ils missent en Dieu leur confiance, Qu’ils n’oubliassent pas les
œuvres de Dieu, Et qu’ils observassent ses commandements,
Afin qu’ils ne fussent pas, comme leurs pères, Une race indocile et rebelle,
Une race dont le cœur n’était pas ferme, Et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu.
Les fils d’Éphraïm, armés et tirant de l’arc, Tournèrent le dos le jour du combat.
Ils ne gardèrent point l’alliance de Dieu, Et ils refusèrent de marcher selon sa loi.
Ils mirent en oubli ses œuvres, Ses merveilles qu’il leur avait fait voir.
Devant leurs pères il avait fait des prodiges, Au pays d’Égypte, dans les
campagnes de Tsoan.
Il fendit la mer et leur ouvrit un passage, Il fit dresser les eaux comme
une muraille.
Il les conduisit le jour par la nuée, Et toute la nuit par un feu éclatant.
Il fendit des rochers dans le désert, Et il donna à boire comme des flots
abondants;
Du rocher il fit jaillir des sources, Et couler des eaux comme des fleuves.
Mais ils continuèrent à pécher contre lui, A se révolter contre le Très Haut dans le désert.
Ils tentèrent Dieu dans leur cœur, En demandant de la nourriture selon leur désir.
Ils parlèrent contre Dieu, Ils dirent: Dieu pourrait-il Dresser une table
dans le désert?
Voici, il a frappé le rocher, et des eaux ont coulé, Et des torrents se sont répandus; Pourra-t-il aussi donner du pain, Ou fournir de la viande à son peuple?
L’Éternel entendit, et il fut irrité; Un feu s’alluma contre Jacob, Et la
colère s’éleva contre Israël,
Parce qu’ils ne crurent pas en Dieu, Parce qu’ils n’eurent pas confiance
dans son secours.
Il commanda aux nuages d’en haut, Et il ouvrit les portes des cieux;
Il fit pleuvoir sur eux la manne pour nourriture, Il leur donna le blé du ciel.
Ils mangèrent tous le pain des grands, Il leur envoya de la nourriture à
satiété.
Il fit souffler dans les cieux le vent d’orient, Et il amena par sa puissance le vent du midi;
Il fit pleuvoir sur eux la viande comme de la poussière, Et comme le sable des mers les oiseaux ailés;
Il les fit tomber au milieu de leur camp, Tout autour de leurs demeures.
Ils mangèrent et se rassasièrent abondamment: Dieu leur donna ce qu’ils avaient désiré.
Ils n’avaient pas satisfait leur désir, Ils avaient encore leur nourriture
dans la bouche,
Lorsque la colère de Dieu s’éleva contre eux; Il frappa de mort les plus
vigoureux, Il abattit les jeunes hommes d’Israël.
Malgré tout cela, ils continuèrent à pécher, Et ne crurent point à ses
prodiges.
Il consuma leurs jours par la vanité, Et leurs années par une fin soudaine.
Quand il les frappait de mort, ils le cherchaient, Ils revenaient et se
tournaient vers Dieu;
Ils se souvenaient que Dieu était leur rocher, Que le Dieu Très Haut était leur libérateur.
Mais ils le trompaient de la bouche, Et ils lui mentaient de la langue;
Leur cœur n’était pas ferme envers lui, Et ils n’étaient pas fidèles à son alliance.
Toutefois, dans sa miséricorde, il pardonne l’iniquité et ne détruit pas;
Il retient souvent sa colère et ne se livre pas à toute sa fureur.
Il se souvint qu’ils n’étaient que chair, Un souffle qui s’en va et ne revient pas.
Que de fois ils se révoltèrent contre lui dans le désert! Que de fois ils
l’irritèrent dans la solitude!
Ils ne cessèrent de tenter Dieu, Et de provoquer le Saint d’Israël.
Ils ne se souvinrent pas de sa puissance, Du jour où il les délivra de
l’ennemi,
Des miracles qu’il accomplit en Égypte, Et de ses prodiges dans les campagnes de Tsoan.
Il changea leurs fleuves en sang, Et ils ne purent en boire les eaux.
Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent, Et des grenouilles qui les détruisirent.
Il livra leurs récoltes aux sauterelles, Le produit de leur travail aux
sauterelles.
Il fit périr leurs vignes par la grêle, Et leurs sycomores par la gelée.
Il abandonna leur bétail à la grêle, Et leurs troupeaux au feu du ciel.
Il lança contre eux son ardente colère, La fureur, la rage et la détresse,
Une troupe de messagers de malheur.
Il donna libre cours à sa colère, Il ne sauva pas leur âme de la mort, Il
livra leur vie à la mortalité;
Il frappa tous les premiers-nés en Égypte, Les prémices de la force sous
les tentes de Cham.
Il fit partir son peuple comme des brebis, Il les conduisit comme un troupeau dans le désert.
Il les dirigea sûrement, pour qu’ils fussent sans crainte, Et la mer couvrit leurs ennemis.
Il les amena vers sa frontière sainte, Vers cette montagne que sa droite
a acquise.
Il chassa devant eux les nations, Leur distribua le pays en héritage, Et
fit habiter dans leurs tentes les tribus d’Israël.
Mais ils tentèrent le Dieu Très Haut et se révoltèrent contre lui, Et ils
n’observèrent point ses ordonnances.
Ils s’éloignèrent et furent infidèles, comme leurs pères, Ils tournèrent,
comme un arc trompeur.
Ils l’irritèrent par leurs hauts lieux, Et ils excitèrent sa jalousie par
leurs idoles.
Dieu entendit, et il fut irrité; Il repoussa fortement Israël.
Il abandonna la demeure de Silo, La tente où il habitait parmi les hommes;
Il livra sa gloire à la captivité, Et sa majesté entre les mains de l’ennemi.
Il mit son peuple à la merci du glaive, Et il s’indigna contre son héritage.
Le feu dévora ses jeunes hommes, Et ses vierges ne furent pas célébrées;
Ses sacrificateurs tombèrent par l’épée, Et ses veuves ne pleurèrent pas.
Le Seigneur s’éveilla comme celui qui a dormi, Comme un héros qu’a subjugué le vin.
Il frappa ses adversaires en fuite, Il les couvrit d’un opprobre éternel.
Cependant il rejeta la tente de Joseph, Et il ne choisit point la tribu
d’Éphraïm;
Il préféra la tribu de Juda, La montagne de Sion qu’il aimait.
Et il bâtit son sanctuaire comme les lieux élevés, Comme la terre qu’il a fondée pour toujours.
Il choisit David, son serviteur, Et il le tira des bergeries;
Il le prit derrière les brebis qui allaitent, Pour lui faire paître Jacob,
son peuple, Et Israël, son héritage.
Et David les dirigea avec un cœur intègre, Et les conduisit avec des mains intelligentes.

Psaume 79

Les falsifications de la Parole et des maux abominables ont détruit
l’église, vers. 1 à 4
cri de l’église pour avoir du secours afin de ne pas être en même temps
détruite, et supplication afin que ceux qui ont détruit l’Église soient
éloignés, vers. 5 à 12
ainsi il y aura culte du Seigneur, vers. 13
Psaume d’Asaph. O Dieu! les nations ont envahi ton héritage, Elles ont
profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.
Elles ont livré les cadavres de tes serviteurs En pâture aux oiseaux du ciel,
La chair de tes fidèles aux bêtes de la terre;
Elles ont versé leur sang comme de l’eau Tout autour de Jérusalem, Et il n’y a eu personne pour les enterrer.
Nous sommes devenus un objet d’opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent.
Jusques à quand, Éternel! t’irriteras-tu sans cesse, Et ta colère
s’embrasera-t-elle comme le feu?
Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, Et sur les
royaumes qui n’invoquent pas ton nom!
Car on a dévoré Jacob, Et ravagé sa demeure.
Ne te souviens plus de nos iniquités passées! Que tes compassions viennent en hâte au-devant de nous! Car nous sommes bien malheureux.
Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom!
Pourquoi les nations diraient-elles: Où est leur Dieu? Qu’on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu!
Que les gémissements des captifs parviennent jusqu’à toi! Par ton bras
puissant sauve ceux qui vont périr!
Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu’ils t’ont faits, Seigneur!
Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage, Nous te célébrerons
éternellement; De génération en génération nous publierons tes louanges.

Psaume 80

Supplication de la nouvelle Église au Seigneur pour qu’il vienne et pour
qu’il dirige, vers. 1 à 4, 8
parce qu’ils sont dans l’affliction, vers. 5 à 7
Il a institué l’église et il l’a réformée par les vrais tirés de la Parole,
vers. 9 à 12
et cependant les faux commencent à la perdre, vers. 13, 14
que le Seigneur vienne et la rétablisse, et ainsi elle sera vivifiée, vers.
15 à 20
Au chef des chantres. Sur les lis lyriques. D’Asaph. Psaume.
Prête l’oreille, berger d’Israël, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau!
Parais dans ta splendeur, Toi qui es assis sur les chérubins!
Devant Éphraïm, Benjamin et Manassé, réveille ta force, Et viens à notre secours!
O Dieu, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!
Éternel, Dieu des armées! Jusques à quand t’irriteras-tu contre la prière de ton peuple?
Tu les nourris d’un pain de larmes. Tu les abreuves de larmes à pleine mesure.
Tu fais de nous un objet de discorde pour nos voisins, Et nos ennemis se raillent de nous.
Dieu des armées, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!
Tu avais arraché de l’Égypte une vigne; Tu as chassé des nations, et tu l’as plantée.
Tu as fait place devant elle: Elle a jeté des racines et rempli la terre;
Les montagnes étaient couvertes de son ombre, Et ses rameaux étaient comme des cèdres de Dieu;
Elle étendait ses branches jusqu’à la mer, Et ses rejetons jusqu’au fleuve.
Pourquoi as-tu rompu ses clôtures, En sorte que tous les passants la
dépouillent?
Le sanglier de la forêt la ronge, Et les bêtes des champs en font leur pâture.
Dieu des armées, reviens donc! Regarde du haut des cieux, et vois! considère cette vigne!
Protège ce que ta droite a planté, Et le fils que tu t’es choisi!…
Elle est brûlée par le feu, elle est coupée! Ils périssent devant ta face
menaçante.
Que ta main soit sur l’homme de ta droite, Sur le fils de l’homme que tu t’es choisi!
Et nous ne nous éloignerons plus de toi. Fais-nous revivre, et nous
invoquerons ton nom.
Éternel, Dieu des armées, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!

Psaume 81

Célébration du Seigneur par son Église, vers. 1 à 5
il délivre des enfers lorsqu’il est invoqué et qu’il a éprouvé, vers. 6 à
8
l’église, chez les fils de Jacob, s’est détournée et adore un autre Dieu,
vers. 9 à 12
c’est pour cela qu’ils ont été abandonnés à eux-mêmes, vers. 13
s’ils eussent obéi, les enfers auraient été éloignés d’eux et ils jouiraient
de tout bien, vers. 14 à 17
Au chef des chantres. Sur la guitthith. D’Asaph.
Chantez avec allégresse à Dieu, notre force! Poussez des cris de joie vers le Dieu de Jacob!
Entonnez des cantiques, faites résonner le tambourin, La harpe mélodieuse et le luth!
Sonnez de la trompette à la nouvelle lune, A la pleine lune, au jour de notre fête!
Car c’est une loi pour Israël, Une ordonnance du Dieu de Jacob.
Il en fit un statut pour Joseph, Quand il marcha contre le pays d’Égypte…
J’entends une voix qui m’est inconnue:
J’ai déchargé son épaule du fardeau, Et ses mains ont lâché la corbeille.
Tu as crié dans la détresse, et je t’ai délivré; Je t’ai répondu dans la
retraite du tonnerre; Je t’ai éprouvé près des eaux de Meriba. Pause.
Écoute, mon peuple! et je t’avertirai; Israël, puisses-tu m’écouter!
Qu’il n’y ait au milieu de toi point de dieu étranger! Ne te prosterne pas devant des dieux étrangers!
Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait monter du pays d’Égypte; Ouvre
ta bouche, et je la remplirai.
Mais mon peuple n’a point écouté ma voix, Israël ne m’a point obéi.
Alors je les ai livrés aux penchants de leur cœur, Et ils ont suivi leurs
propres conseils.
Oh! si mon peuple m’écoutait, Si Israël marchait dans mes voies!
En un instant je confondrais leurs ennemis, Je tournerais ma main contre leurs adversaires;
Ceux qui haïssent l’Éternel le flatteraient, Et le bonheur d’Israël durerait toujours;
Je le nourrirais du meilleur froment, Et je le rassasierais du miel du
rocher.

Psaume 82

Le Seigneur à l’église où est la Parole : ils pourraient, d’après la Parole,
être dans les vrais Divins, vers. 1
s’ils ne faisaient point les maux, mais qu’ils fissent les biens, vers. 2
à 4
ils n’agissent pas ainsi, aussi l’église est-elle chancelante, vers. 5
ainsi, quoiqu’ils aient la Parole, néanmoins ils périront, vers. 6, 7
supplication pour que le Seigneur vienne et fasse le jugement, vers. 8
Psaume d’Asaph. Dieu se tient dans l’assemblée de Dieu; Il juge au milieu des dieux.
Jusques à quand jugerez-vous avec iniquité, Et aurez-vous égard à la
personne des méchants? Pause.
Rendez justice au faible et à l’orphelin, Faites droit au malheureux et au pauvre,
Sauvez le misérable et l’indigent, Délivrez-les de la main des méchants.
Ils n’ont ni savoir ni intelligence, Ils marchent dans les ténèbres; Tous
les fondements de la terre sont ébranlés.
J’avais dit: Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très Haut.
Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque.
Lève-toi, ô Dieu, juge la terre! Car toutes les nations t’appartiennent.

Psaume 83

Du combat du Seigneur contre les enfers; les enfers veulent détruire toutes les choses de l’église, vers. 1 à 6
énumération des enfers qui s’insurgent contre le Seigneur, vers. 7 à 9
ils seront subjugués et précipités, vers. 10 à 12
des lieux où ils s’étaient fabriqués comme des Cieux, vers. 13
supplication au Seigneur pour qu’il les renverse, vers. 14 à 18
afin qu’on sache que la puissance appartient au Seigneur seul, vers. 19
Cantique. Psaume d’Asaph.
O Dieu, ne reste pas dans le silence! Ne te tais pas, et ne te repose pas,
ô Dieu!
Car voici, tes ennemis s’agitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête.
Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges.
Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu’on ne se
souvienne plus du nom d’Israël!
Ils se concertent tous d’un même cœur, Ils font une alliance contre toi;
Les tentes d’Édom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens,
Guebal, Ammon, Amalek, Les Philistins avec les habitants de Tyr;
L’Assyrie aussi se joint à eux, Elle prête son bras aux enfants de Lot. Pause.
Traite-les comme Madian, Comme Sisera, comme Jabin au torrent de Kison!
Ils ont été détruits à En Dor, Ils sont devenus du fumier pour la terre.
Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, Et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna!
Car ils disent: Emparons-nous Des demeures de Dieu!
Mon Dieu! rends-les semblables au tourbillon, Au chaume qu’emporte le vent,
Au feu qui brûle la forêt, A la flamme qui embrase les montagnes!
Poursuis-les ainsi de ta tempête, Et fais-les trembler par ton ouragan!
Couvre leur face d’ignominie, Afin qu’ils cherchent ton nom, ô Éternel!
Qu’ils soient confus et épouvantés pour toujours, Qu’ils soient honteux et qu’ils périssent!
Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Éternel, Tu es le Très Haut
sur toute la terre!

Psaume 84

De l’amour et du désir à l’égard de l’église et du Ciel, vers. 1 à 5
l’Église grandit dans les vrais et dans les biens, par la confiance dans
le Seigneur, vers. 6 à 8
sa béatitude vient de la confiance dans le Seigneur, vers. 9 à 13
Au chef des chantres. Sur la guitthith. Des fils de Koré. Psaume.
Que tes demeures sont aimables, Éternel des armées!
Mon âme soupire et languit après les parvis de l’Éternel, Mon cœur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant.
Le passereau même trouve une maison, Et l’hirondelle un nid où elle dépose ses petits… Tes autels, Éternel des armées! Mon roi et mon Dieu!
Heureux ceux qui habitent ta maison! Ils peuvent te célébrer encore. Pause.
Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.
Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions.
Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion.
Éternel, Dieu des armées, écoute ma prière! Prête l’oreille, Dieu de Jacob!
Pause.
Toi qui es notre bouclier, vois, ô Dieu! Et regarde la face de ton oint!
Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs; Je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, Plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté.
Car l’Éternel Dieu est un soleil et un bouclier, L’Éternel donne la grâce
et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité.
Éternel des armées! Heureux l’homme qui se confie en toi!

Psaume 85

Prière du Seigneur au Père; après le jugement exécuté sur les méchants, une nouvelle église sera instituée, vers. 1 à 8
perception par son Divin qu’il existera une Église qui reconnaîtra le
Seigneur, en marchant dans les vrais, et qu’elle sera florissante, vers.
9 à 14
Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume.
Tu as été favorable à ton pays, ô Éternel! Tu as ramené les captifs de Jacob;
Tu as pardonné l’iniquité de ton peuple, Tu as couvert tous ses péchés;
Pause.
Tu as retiré toute ta fureur, Tu es revenu de l’ardeur de ta colère.
Rétablis-nous, Dieu de notre salut! Cesse ton indignation contre nous!
T’irriteras-tu contre nous à jamais? Prolongeras-tu ta colère
éternellement?
Ne nous rendras-tu pas à la vie, Afin que ton peuple se réjouisse en toi?
Éternel! fais-nous voir ta bonté, Et accorde-nous ton salut!
J’écouterai ce que dit Dieu, l’Éternel; Car il parle de paix à son peuple
et à ses fidèles, Pourvu qu’ils ne retombent pas dans la folie.
Oui, son salut est près de ceux qui le craignent, Afin que la gloire habite dans notre pays.
La bonté et la fidélité se rencontrent, La justice et la paix s’embrassent;
La fidélité germe de la terre, Et la justice regarde du haut des cieux.
L’Éternel aussi accordera le bonheur, Et notre terre donnera ses fruits.
La justice marchera devant lui, Et imprimera ses pas sur le chemin.

Psaume 86

Prière du Seigneur au Père pour qu’il l’assiste dans les tentations, vers.
1 à 8
parce qu’ainsi il y a culte et confession du Seigneur, vers. 11, 12
les enfers s’insurgent, vers. 13, 14
il seront renversés d’après l’assistance, vers. 15 à 17
Prière de David. Éternel, prête l’oreille, exauce-moi! Car je suis
malheureux et indigent.
Garde mon âme, car je suis pieux! Mon Dieu, sauve ton serviteur qui se confie en toi!
Aie pitié de moi, Seigneur! Car je crie à toi tout le jour.
Réjouis l’âme de ton serviteur, Car à toi, Seigneur, j’élève mon âme.
Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent.
Éternel, prête l’oreille à ma prière, Sois attentif à la voix de mes
supplications!
Je t’invoque au jour de ma détresse, Car tu m’exauces.
Nul n’est comme toi parmi les dieux, Seigneur, Et rien ne ressemble à tes œuvres.
Toutes les nations que tu as faites viendront Se prosterner devant ta face, Seigneur, Et rendre gloire à ton nom.
Car tu es grand, et tu opères des prodiges; Toi seul, tu es Dieu.
Enseigne-moi tes voies, ô Éternel! Je marcherai dans ta fidélité. Dispose mon cœur à la crainte de ton nom.
Je te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu! Et je glorifierai ton nom à perpétuité.
Car ta bonté est grande envers moi, Et tu délivres mon âme du séjour profond des morts.
O Dieu! des orgueilleux se sont levés contre moi, Une troupe d’hommes
violents en veulent à ma vie; Ils ne portent pas leurs pensées sur toi.
Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, Lent à la colère, riche en bonté et en fidélité;
Tourne vers moi les regards et aie pitié de moi, Donne la force à ton
serviteur, Et sauve le fils de ta servante!
Opère un signe en ma faveur! Que mes ennemis le voient et soient confus!
Car tu me secours et tu me consoles, ô Éternel!

Psaume 87

Célébration du Seigneur par la nouvelle Église, qui sera rassemblée de tout côté, vers. 1 à 7
Des fils de Koré. Psaume. Cantique. Elle est fondée sur les montagnes
saintes.
L’Éternel aime les portes de Sion Plus que toutes les demeures de Jacob.
Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu! Pause.
Je proclame l’Égypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent; Voici, le pays des Philistins, Tyr, avec l’Éthiopie: C’est dans Sion qu’ils sont nés.
Et de Sion il est dit: Tous y sont nés, Et c’est le Très Haut qui l’affermit.
L’Éternel compte en inscrivant les peuples: C’est là qu’ils sont nés. Pause.
Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient: Toutes mes sources sont en toi.

Psaume 88

Le Seigneur au Père dans les tentations, qui vont jusqu’au désespoir ; il
est comme vaincu par les infernaux, vers. 1 à 10, 14 à 19
gloire n’est pas rendue à Dieu par les enfers, vers. 11 à 13
Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Pour chanter sur la flûte. Cantique d’Héman, l’Ézrachite.
Éternel, Dieu de mon salut! Je crie jour et nuit devant toi.
Que ma prière parvienne en ta présence! Prête l’oreille à mes supplications!
Car mon âme est rassasiée de maux, Et ma vie s’approche du séjour des morts.
Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, Je suis comme un homme qui n’a plus de force.
Je suis étendu parmi les morts, Semblable à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, A ceux dont tu n’as plus le souvenir, Et qui sont séparés de ta main.
Tu m’as jeté dans une fosse profonde, Dans les ténèbres, dans les abîmes.
Ta fureur s’appesantit sur moi, Et tu m’accables de tous tes flots. Pause.
Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m’as rendu pour eux un objet d’horreur;
Je suis enfermé et je ne puis sortir.
Mes yeux se consument dans la souffrance; Je t’invoque tous les jours, ô Éternel! J’étends vers toi les mains.
Est-ce pour les morts que tu fais des miracles? Les morts se lèvent-ils pour te louer? Pause.
Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, De ta fidélité dans l’abîme?
Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l’oubli?
O Éternel! j’implore ton secours, Et le matin ma prière s’élève à toi.
Pourquoi, Éternel, repousses-tu mon âme? Pourquoi me caches-tu ta face?
Je suis malheureux et moribond dès ma jeunesse, Je suis chargé de tes
terreurs, je suis troublé.
Tes fureurs passent sur moi, Tes terreurs m’anéantissent;
Elles m’environnent tout le jour comme des eaux, Elles m’enveloppent toutes à la fois.
Tu as éloigné de moi amis et compagnons; Mes intimes ont disparu.

Psaume 89

Tout Divin vrai existe par le Seigneur, vers. 1 à 3
il y a union avec le Divin Humain, c’est pourquoi le Divin vrai vient de
Lui, vers. 4 à 6
ainsi au Seigneur appartient toute puissance, vers. 7 à 10, 14
tout ce qui appartient au Ciel et à l’église vient de Lui, vers. 11 à 15
heureux celui qui se confie au Seigneur, vers. 16 à 19
le Père s’adresse au Seigneur, ou le Divin du Seigneur à son humain; par l’union avec Lui Il a la toute puissance contre les enfers, vers. 20 à 26
l’union avec Lui sera éternelle, vers. 27 à 30, 36 à 38
quand bien même ceux qui sont de l’église manqueraient, l’union sera
toujours éternelle avec Lui, vers. 31 à 38
De la nation Juive; elle a détruit la conjonction avec Lui, parce qu’elle
a détruit l’Église, vers. 39 à 43
elle L’a répudié entièrement, vers. 44 à 46
prière au Père; s’il n’assiste pas, personne n’aura la vie éternelle, vers.
47 à 49
à moins que l’union ne se fasse, vers. 50
autrement les enfers prévaudraient, vers. 50 à 52
Il assistera, vers. 53
Cantique d’Éthan, l’Ézrachite.
Je chanterai toujours les bontés de l’Éternel; Ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité.
Car je dis: La bonté a des fondements éternels; Tu établis ta fidélité dans les cieux.
J’ai fait alliance avec mon élu; Voici ce que j’ai juré à David, mon
serviteur:
J’affermirai ta postérité pour toujours, Et j’établirai ton trône à
perpétuité. Pause.
Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Éternel! Et ta fidélité dans
l’assemblée des saints.
Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l’Éternel? Qui est semblable à
toi parmi les fils de Dieu?
Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, Il est redoutable
pour tous ceux qui l’entourent.
Éternel, Dieu des armées! qui est comme toi puissant, ô Éternel? Ta fidélité t’environne.
Tu domptes l’orgueil de la mer; Quand ses flots se soulèvent, tu les apaises.
Tu écrasas l’Égypte comme un cadavre, Tu dispersas tes ennemis par la puissance de ton bras.
C’est à toi qu’appartiennent les cieux et la terre, C’est toi qui as fondé
le monde et ce qu’il renferme.
Tu as créé le nord et le midi; Le Thabor et l’Hermon se réjouissent à ton nom.
Ton bras est puissant, Ta main forte, ta droite élevée.
La justice et l’équité sont la base de ton trône. La bonté et la fidélité
sont devant ta face.
Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette; Il marche à la clarté de ta face, ô Éternel!
Il se réjouit sans cesse de ton nom, Et il se glorifie de ta justice.
Car tu es la gloire de sa puissance; C’est ta faveur qui relève notre force.
Car l’Éternel est notre bouclier, Le Saint d’Israël est notre roi.
Alors tu parlas dans une vision à ton bien-aimé, Et tu dis: J’ai prêté mon secours à un héros, J’ai élevé du milieu du peuple un jeune homme;
J’ai trouvé David, mon serviteur, Je l’ai oint de mon huile sainte.
Ma main le soutiendra, Et mon bras le fortifiera.
L’ennemi ne le surprendra pas, Et le méchant ne l’opprimera point;
J’écraserai devant lui ses adversaires, Et je frapperai ceux qui le
haïssent.
Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, Et sa force s’élèvera par mon nom.
Je mettrai sa main sur la mer, Et sa droite sur les fleuves.
Lui, il m’invoquera: Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut!
Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la terre.
Je lui conserverai toujours ma bonté, Et mon alliance lui sera fidèle;
Je rendrai sa postérité éternelle, Et son trône comme les jours des cieux.
Si ses fils abandonnent ma loi Et ne marchent pas selon ses ordonnances,
S’ils violent mes préceptes Et n’observent pas mes commandements,
Je punirai de la verge leurs transgressions, Et par des coups leurs
iniquités;
Mais je ne lui retirerai point ma bonté Et je ne trahirai pas ma fidélité,
Je ne violerai point mon alliance Et je ne changerai pas ce qui est sorti
de mes lèvres.
J’ai juré une fois par ma sainteté: Mentirai-je à David?
Sa postérité subsistera toujours; Son trône sera devant moi comme le soleil,
Comme la lune il aura une éternelle durée. Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. Pause.
Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé! Tu t’es irrité contre ton oint!
Tu as dédaigné l’alliance avec ton serviteur; Tu as abattu, profané sa
couronne.
Tu as détruit toutes ses murailles, Tu as mis en ruines ses forteresses.
Tous les passants le dépouillent; Il est un objet d’opprobre pour ses
voisins.
Tu as élevé la droite de ses adversaires, Tu as réjoui tous ses ennemis;
Tu as fait reculer le tranchant de son glaive, Et tu ne l’as pas soutenu
dans le combat.
Tu as mis un terme à sa splendeur, Et tu as jeté son trône à terre;
Tu as abrégé les jours de sa jeunesse, Tu l’as couvert de honte. Pause.
Jusques à quand, Éternel! te cacheras-tu sans cesse, Et ta fureur
s’embrasera-t-elle comme le feu?
Rappelle-toi ce qu’est la durée de ma vie, Et pour quel néant tu as créé
tous les fils de l’homme.
Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort, Qui puisse sauver son âme du séjour des morts? Pause.
Où sont, Seigneur! tes bontés premières, Que tu juras à David dans ta
fidélité?
Souviens-toi, Seigneur! de l’opprobre de tes serviteurs, Souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux;
Souviens-toi des outrages de tes ennemis, ô Éternel! De leurs outrages
contre les pas de ton oint.
Béni soit à jamais l’Éternel! Amen! Amen!

Psaume 90

L’homme par ce qui lui appartient, n’est rien, mais le Seigneur seul (est
tout), vers. 1 à 6
l’église périt, vers. 7 à 11
si le Seigneur ne la rétablit, vers. 12, 13
par son avènement, vers. 14
de là le salut, vers. 14 à 17
Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur! tu as été pour nous un refuge,
De génération en génération.
Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eussent créé la terre et le monde, D’éternité en éternité tu es Dieu.
Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, Et tu dis: Fils de l’homme, retournez!
Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus,
Et comme une veille de la nuit.
Tu les emportes, semblables à un songe, Qui, le matin, passe comme l’herbe:
Elle fleurit le matin, et elle passe, On la coupe le soir, et elle sèche.
Nous sommes consumés par ta colère, Et ta fureur nous épouvante.
Tu mets devant toi nos iniquités, Et à la lumière de ta face nos fautes
cachées.
Tous nos jours disparaissent par ton courroux; Nous voyons nos années s’évanouir comme un son.
Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus
robustes, à quatre-vingts ans; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.
Qui prend garde à la force de ta colère, Et à ton courroux, selon la crainte qui t’est due?
Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse.
Reviens, Éternel! Jusques à quand?… Aie pitié de tes serviteurs!
Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, Et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse.
Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, Autant d’années que nous avons vu le malheur.
Que ton œuvre se manifeste à tes serviteurs, Et ta gloire sur leurs enfants!
Que la grâce de l’Éternel, notre Dieu, soit sur nous! Affermis l’ouvrage
de nos mains, Oui, affermis l’ouvrage de nos mains!

Psaume 91

Célébration du Père par le Seigneur, qui doit être uni à Lui, vers. 1
ainsi il y aura protection contre toute sédition, vers. 2 à 6
ainsi il n’y aura pas insurrection des enfers (contre Lui), vers. 7 à 9
ni contre l’église, vers. 10
ainsi le Ciel Le servira, vers. 11 à 12
il n’y a plus rien à redouter des enfers, alors que le Divin a été uni à
l’Humain, vers. 13 à 16
Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.
Je dis à l’Éternel: Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie!
Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses
ravages.
Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa
fidélité est un bouclier et une cuirasse.
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,
Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi.
Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas
atteint;
De tes yeux seulement tu regarderas, Et tu verras la rétribution des
méchants.
Car tu es mon refuge, ô Éternel! Tu fais du Très Haut ta retraite.
Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.
Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies;
Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon.
Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom.
Il m’invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse,
Je le délivrerai et je le glorifierai.
Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut.

Psaume 92

De l’union du Divin du Seigneur avec son Humain; cette union est le Sabbat, vers. 1
célébration: à cause de la coopération du Père avec Lui, vers. 2 à 6
les méchants ne comprennent point cela, vers. 7
quoique les méchants soient florissants, ils périssent toujours, vers. 8
à 10
ainsi la toute puissance Divine est contre ceux qui s’insurgent, vers. 11,
12
l’église par suite sera florissante, vers. 13 à 15
et elle célébrera le Seigneur, vers. 16
Psaume. Cantique pour le jour du sabbat.
Il est beau de louer l’Éternel, Et de célébrer ton nom, ô Très Haut!
D’annoncer le matin ta bonté, Et ta fidélité pendant les nuits,
Sur l’instrument à dix cordes et sur le luth, Aux sons de la harpe.
Tu me réjouis par tes œuvres, ô Éternel! Et je chante avec allégresse
l’ouvrage de tes mains.
Que tes œuvres sont grandes, ô Éternel! Que tes pensées sont profondes!
L’homme stupide n’y connaît rien, Et l’insensé n’y prend point garde.
Si les méchants croissent comme l’herbe, Si tous ceux qui font le mal
fleurissent, C’est pour être anéantis à jamais.
Mais toi, tu es le Très Haut, A perpétuité, ô Éternel!
Car voici, tes ennemis, ô Éternel! Car voici, tes ennemis périssent; Tous
ceux qui font le mal sont dispersés.
Et tu me donnes la force du buffle; Je suis arrosé avec une huile fraîche.
Mon œil se plaît à contempler mes ennemis, Et mon oreille à entendre mes méchants adversaires.
Les justes croissent comme le palmier, Ils s’élèvent comme le cèdre du Liban.
Plantés dans la maison de l’Éternel, Ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu;
Ils portent encore des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève
et verdoyants,
Pour faire connaître que l’Éternel est juste. Il est mon rocher, et il n’y
a point en lui d’iniquité.

Psaume 93

Par l’union du Divin et de l’Humain dans le Seigneur, le Ciel et l’église
demeurent éternellement, vers. 1, 2
joie de ceux qui sont dans les Divins vrais qui en proviennent, vers. 3,
4
la Parole affermie dans l’église, vers. 5
L’Éternel règne, il est revêtu de majesté, L’Éternel est revêtu, il est ceint de force. Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas.
Ton trône est établi dès les temps anciens; Tu existes de toute éternité.
Les fleuves élèvent, ô Éternel! Les fleuves élèvent leur voix, Les fleuves élèvent leurs ondes retentissantes.
Plus que la voix des grandes, des puissantes eaux, Des flots impétueux de la mer, L’Éternel est puissant dans les lieux célestes.
Tes témoignages sont entièrement véritables; La sainteté convient à ta
maison, O Éternel! pour toute la durée des temps.

Psaume 94

De la nation Juive et de ce qu’elle a détruit l’église; que le jugement se
fasse sur eux, vers. 1, 2
parce qu’elle a détruit l’église; elle ne craint pas non plus Dieu, qui
cependant voit toutes choses, vers. 3 à 11
le Seigneur, à cause de l’église, doit venir pour juger, vers. 12 à 15
le Divin du Seigneur assistera contre les méchants et dans la tentation,
vers. 16 à 19
les méchants s’insurgent et Veulent tuer, vers. 20, 21
mais par le secours qui vient de son Divin ils doivent périr, vers. 22, 23
Dieu des vengeances, Éternel! Dieu des vengeances, parais!
Lève-toi, juge de la terre! Rends aux superbes selon leurs œuvres!
Jusques à quand les méchants, ô Éternel! Jusques à quand les méchants
triompheront-ils?
Ils discourent, ils parlent avec arrogance; Tous ceux qui font le mal se
glorifient.
Éternel! ils écrasent ton peuple, Ils oppriment ton héritage;
Ils égorgent la veuve et l’étranger, Ils assassinent les orphelins.
Et ils disent: L’Éternel ne regarde pas, Le Dieu de Jacob ne fait pas
attention!
Prenez-y garde, hommes stupides! Insensés, quand serez-vous sages?
Celui qui a planté l’oreille n’entendrait-il pas? Celui qui a formé l’œil
ne verrait-il pas?
Celui qui châtie les nations ne punirait-il point, Lui qui donne à l’homme l’intelligence?
L’Éternel connaît les pensées de l’homme, Il sait qu’elles sont vaines.
Heureux l’homme que tu châties, ô Éternel! Et que tu instruis par ta loi,
Pour le calmer aux jours du malheur, Jusqu’à ce que la fosse soit creusée pour le méchant!
Car l’Éternel ne délaisse pas son peuple, Il n’abandonne pas son héritage;
Car le jugement sera conforme à la justice, Et tous ceux dont le cœur est droit l’approuveront.
Qui se lèvera pour moi contre les méchants? Qui me soutiendra contre ceux qui font le mal?
Si l’Éternel n’était pas mon secours, Mon âme serait bien vite dans la
demeure du silence.
Quand je dis: Mon pied chancelle! Ta bonté, ô Éternel! me sert d’appui.
Quand les pensées s’agitent en foule au dedans de moi, Tes consolations réjouissent mon âme.
Les méchants te feraient-ils siéger sur leur trône, Eux qui forment des
desseins iniques en dépit de la loi?
Ils se rassemblent contre la vie du juste, Et ils condamnent le sang
innocent.
Mais l’Éternel est ma retraite, Mon Dieu est le rocher de mon refuge.
Il fera retomber sur eux leur iniquité, Il les anéantira par leur méchanceté;
L’Éternel, notre Dieu, les anéantira.

Psaume 95

Célébration du Seigneur, vers. 1
la toute puissance lui appartient, vers. 2 à 5
il doit être adoré avec humilité, vers. 6, 7
qu’on ne soit point comme les descendants de Jacob qui se sont éloignés du Seigneur, vers. 8 à 10
avec lesquels, par conséquent, il n’y eut absolument aucune conjonction, vers. 11
Venez, chantons avec allégresse à l’Éternel! Poussons des cris de joie vers le rocher de notre salut.
Allons au-devant de lui avec des louanges, Faisons retentir des cantiques en son honneur!
Car l’Éternel est un grand Dieu, Il est un grand roi au-dessus de tous les
dieux.
Il tient dans sa main les profondeurs de la terre, Et les sommets des
montagnes sont à lui.
La mer est à lui, c’est lui qui l’a faite; La terre aussi, ses mains l’ont
formée.
Venez, prosternons-nous et humilions-nous, Fléchissons le genou devant l’Éternel, notre créateur!
Car il est notre Dieu, Et nous sommes le peuple de son pâturage, Le troupeau que sa main conduit… Oh! si vous pouviez écouter aujourd’hui sa voix!
N’endurcissez pas votre cœur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,
Où vos pères me tentèrent, M’éprouvèrent, quoiqu’ils vissent mes œuvres.
Pendant quarante ans j’eus cette race en dégoût, Et je dis: C’est un peuple dont le cœur est égaré; Ils ne connaissent pas mes voies.
Aussi je jurai dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos!

Psaume 96

Célébration du Seigneur par son Église; Lui-Même est le seul à qui
appartiennent la puissance et la gloire, vers. 1 à 9
il doit venir pour le jugement, afin que le Ciel et l’église L’adorent par
la joie du cœur, vers. 10 à 12
il doit venir pour le jugement, vers. 13
Chantez à l’Éternel un cantique nouveau! Chantez à l’Éternel, vous tous, habitants de la terre!
Chantez à l’Éternel, bénissez son nom, Annoncez de jour en jour son salut!
Racontez parmi les nations sa gloire, Parmi tous les peuples ses merveilles!
Car l’Éternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable
par-dessus tous les dieux;
Car tous les dieux des peuples sont des idoles, Et l’Éternel a fait les cieux.
La splendeur et la magnificence sont devant sa face, La gloire et la majesté sont dans son sanctuaire.
Familles des peuples, rendez à l’Éternel, Rendez à l’Éternel gloire et
honneur!
Rendez à l’Éternel gloire pour son nom! Apportez des offrandes, et entrez dans ses parvis!
Prosternez-vous devant l’Éternel avec des ornements sacrés. Tremblez devant lui, vous tous, habitants de la terre!
Dites parmi les nations: L’Éternel règne; Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas; L’Éternel juge les peuples avec droiture.
Que les cieux se réjouissent, et que la terre soit dans l’allégresse, Que
la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient,
Que la campagne s’égaie avec tout ce qu’elle renferme, Que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie,
Devant l’Éternel! Car il vient, Car il vient pour juger la terre; Il jugera
le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité.

Psaume 97

Joie de l’Église touchant l’avènement du Seigneur, avec lequel paraît le
Divin vrai, vers. 1 à 6
tous ceux qui sont dans les faux seront éloignés, vers. 7
joie de ce que le Seigneur est le Dieu du Ciel et de l’église, vers. 8, 9
il défendra ceux qui sont dans les vrais procédant de Lui, vers. 10 à 12
L’Éternel règne: que la terre soit dans l’allégresse, Que les îles
nombreuses se réjouissent!
Les nuages et l’obscurité l’environnent, La justice et l’équité sont la base de son trône.
Le feu marche devant lui, Et embrase à l’entour ses adversaires.
Ses éclairs illuminent le monde, La terre le voit et tremble;
Les montagnes se fondent comme la cire devant l’Éternel, Devant le Seigneur de toute la terre.
Les cieux publient sa justice, Et tous les peuples voient sa gloire.
Ils sont confus, tous ceux qui servent les images, Qui se font gloire des
idoles. Tous les dieux se prosternent devant lui.
Sion l’entend et se réjouit, Les filles de Juda sont dans l’allégresse, A
cause de tes jugements, ô Éternel!
Car toi, Éternel! tu es le Très Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux.
Vous qui aimez l’Éternel, haïssez le mal! Il garde les âmes de ses fidèles,
Il les délivre de la main des méchants.
La lumière est semée pour le juste, Et la joie pour ceux dont le cœur est droit.
Justes, réjouissez-vous en l’Éternel, Et célébrez par vos louanges sa
sainteté!

Psaume 98

De l’avènement du Seigneur, et de la glorification de sort Humain, en ce qu’il a alors la puissance, vers. 1
de là le salut, vers. 2
les prédictions doivent être accomplies, vers. 3
célébration du Seigneur et joie à cause de cela, vers. 4 à 8
il vient pour le jugement, vers. 9
Psaume. Chantez à l’Éternel un cantique nouveau! Car il a fait des prodiges.
Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide.
L’Éternel a manifesté son salut, Il a révélé sa justice aux yeux des nations.
Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël,
Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.
Poussez vers l’Éternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre!
Faites éclater votre allégresse, et chantez!
Chantez à l’Éternel avec la harpe; Avec la harpe chantez des cantiques!
Avec les trompettes et au son du cor, Poussez des cris de joie devant le
roi, l’Éternel!
Que la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient, Que le monde et ceux qui l’habitent éclatent d’allégresse,
Que les fleuves battent des mains, Que toutes les montagnes poussent des cris de joie,
Devant l’Éternel! Car il vient pour juger la terre; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples avec équité.

Psaume 99

Célébration du Seigneur qui est la Parole et le Dieu de l’église, vers. 1,
2
il doit être adoré, vers. 3, 5, 9
parce que la puissance et la justice Lui appartiennent, vers. 4
la Parole vient de Lui, vers. 6, 7
il est le Rédempteur, vers. 8
L’Éternel règne: les peuples tremblent; Il est assis sur les chérubins: la
terre chancelle.
L’Éternel est grand dans Sion, Il est élevé au-dessus de tous les peuples.
Qu’on célèbre ton nom grand et redoutable! Il est saint!
Qu’on célèbre la force du roi qui aime la justice! Tu affermis la droiture,
Tu exerces en Jacob la justice et l’équité.
Exaltez l’Éternel, notre Dieu, Et prosternez-vous devant son marchepied!
Il est saint!
Moïse et Aaron parmi ses sacrificateurs, Et Samuel parmi ceux qui
invoquaient son nom, Invoquèrent l’Éternel, et il les exauça.
Il leur parla dans la colonne de nuée; Ils observèrent ses commandements
Et la loi qu’il leur donna.
Éternel, notre Dieu, tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu qui pardonne,
Mais tu les as punis de leurs fautes.
Exaltez l’Éternel, notre Dieu, Et prosternez-vous sur sa montagne sainte!
Car il est saint, l’Éternel, notre Dieu!

Psaume 100

Célébration du Seigneur; il doit être adoré de cœur, parce qu’il a formé
l’église, vers. 1 à 3
qu’on s’approche de Lui par les vrais de la Parole, et qu’on Le confesse,
vers. 4, 5
Psaume de louange. Poussez vers l’Éternel des cris de joie, Vous tous,
habitants de la terre!
Servez l’Éternel, avec joie, Venez avec allégresse en sa présence!
Sachez que l’Éternel est Dieu! C’est lui qui nous a faits, et nous lui
appartenons; Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage.
Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques!
Célébrez-le, bénissez son nom!
Car l’Éternel est bon; sa bonté dure toujours, Et sa fidélité de génération en génération.

Psaume 101

D’un jugement fait par le Seigneur; Il doit être célébré, vers. 1
l’intégrité Lui appartient et il aime les intègres, vers. 2, 3, 6, 7
il rejette les méchants et les orgueilleux, vers. 4, 5
les méchants doivent périr quand le Seigneur vient, vers. 8
De David. Psaume. Je chanterai la bonté et la justice; C’est à toi, Éternel! que je chanterai.
Je prendrai garde à la voie droite. Quand viendras-tu à moi? Je marcherai dans l’intégrité de mon cœur, Au milieu de ma maison.
Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux; Je hais la conduite des
pécheurs; Elle ne s’attachera point à moi.
Le cœur pervers s’éloignera de moi; Je ne veux pas connaître le méchant.
Celui qui calomnie en secret son prochain, je l’anéantirai; Celui qui a des regards hautains et un cœur enflé, je ne le supporterai pas.
J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, Pour qu’ils demeurent auprès de moi; Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.
Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison; Celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.
Chaque matin j’anéantirai tous les méchants du pays, Afin d’exterminer de la ville de l’Éternel Tous ceux qui commettent l’iniquité.

Psaume 102

Prière du Seigneur, lorsqu’il est dans les tentations jusqu’à désespérer;
cet état est décrit, vers. 1 à 12
cependant ceux qui sont hors de l’église attendent sa commisération, afin qu’ils deviennent Église, vers. 13 à 19
il les écoute et en a compassion, et il en formera l’église, vers. 20 à 23
prière pour que les forces ne lui manquent pas dans les tentations avant qu’il ait accompli cela, vers. 24, 25
pour qu’en conséquence l’Église et le Ciel ne périssent point, mais soient affermis, vers. 26 à 29
Prière d’un malheureux, lorsqu’il est abattu et qu’il répand sa plainte
devant l’Éternel.
Éternel, écoute ma prière, Et que mon cri parvienne jusqu’à toi!
Ne me cache pas ta face au jour de ma détresse! Incline vers moi ton oreille quand je crie! Hâte-toi de m’exaucer!
Car mes jours s’évanouissent en fumée, Et mes os sont enflammés comme un tison.
Mon cœur est frappé et se dessèche comme l’herbe; J’oublie même de manger mon pain.
Mes gémissements sont tels Que mes os s’attachent à ma chair.
Je ressemble au pélican du désert, Je suis comme le chat-huant des ruines;
Je n’ai plus de sommeil, et je suis Comme l’oiseau solitaire sur un toit.
Chaque jour mes ennemis m’outragent, Et c’est par moi que jurent mes
adversaires en fureur.
Je mange la poussière au lieu de pain, Et je mêle des larmes à ma boisson,
A cause de ta colère et de ta fureur; Car tu m’as soulevé et jeté au loin.
Mes jours sont comme l’ombre à son déclin, Et je me dessèche comme l’herbe.
Mais toi, Éternel! tu règnes à perpétuité, Et ta mémoire dure de génération en génération.
Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion; Car le temps d’avoir pitié d’elle,
Le temps fixé est à son terme;
Car tes serviteurs en aiment les pierres, Ils en chérissent la poussière.
Alors les nations craindront le nom de l’Éternel, Et tous les rois de la
terre ta gloire.
Oui, l’Éternel rebâtira Sion, Il se montrera dans sa gloire.
Il est attentif à la prière du misérable, Il ne dédaigne pas sa prière.
Que cela soit écrit pour la génération future, Et que le peuple qui sera
créé célèbre l’Éternel!
Car il regarde du lieu élevé de sa sainteté; Du haut des cieux l’Éternel
regarde sur la terre,
Pour écouter les gémissements des captifs, Pour délivrer ceux qui vont
périr,
Afin qu’ils publient dans Sion le nom de l’Éternel, Et ses louanges dans
Jérusalem,
Quand tous les peuples s’assembleront, Et tous les royaumes, pour servir l’Éternel.
Il a brisé ma force dans la route, Il a abrégé mes jours.
Je dis: Mon Dieu, ne m’enlève pas au milieu de mes jours, Toi, dont les années durent éternellement!
Tu as anciennement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.
Ils périront, mais tu subsisteras; Ils s’useront tous comme un vêtement;
Tu les changeras comme un habit, et ils seront changés.
Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.
Les fils de tes serviteurs habiteront leur pays, Et leur postérité
s’affermira devant toi.

Psaume 103

Célébration du Seigneur à cause de la rédemption et de la réformation, vers. 1 à 7
qui viennent de sa miséricorde, parce qu’il connaît les infirmités de
l’homme, vers. 8 à 18
les Cieux et les terres Lui appartiennent, en conséquence il doit être
célébré, vers. 19 à 22
De David. Mon âme, bénis l’Éternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!
Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits!
C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;
C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de
miséricorde;
C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme
l’aigle.
L’Éternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés.
Il a manifesté ses voies à Moïse, Ses œuvres aux enfants d’Israël.
L’Éternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté;
Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;
Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos
iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté
est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos
transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent.
Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.
L’homme! ses jours sont comme l’herbe, Il fleurit comme la fleur des champs.
Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus, Et le lieu qu’elle occupait
ne la reconnaît plus.
Mais la bonté de l’Éternel dure à jamais pour ceux qui le craignent, Et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants,
Pour ceux qui gardent son alliance, Et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir.
L’Éternel a établi son trône dans les cieux, Et son règne domine sur toutes choses.
Bénissez l’Éternel, vous ses anges, Qui êtes puissants en force, et qui
exécutez ses ordres, En obéissant à la voix de sa parole!
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses armées, Qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté!
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses œuvres, Dans tous les lieux de sa
domination! Mon âme, bénis l’Éternel!

Psaume 104

Célébration du Seigneur de ce que les Divins vrais ou la Parole procèdent de Lui, vers. 1 à 4
du sens littéral de la Parole, sur lequel est fondée l’église, vers. 5 à
9
de là tous sont enseignés, chacun selon l’état de son intelligence, vers.
10 à 23
de là les connaissances du vrai et du bien qui constituent la nourriture
spirituelle, vers. 24 à 30
que les bons soient sauvés et que les méchants périssent, vers. 31 à 35
Mon âme, bénis l’Éternel! Éternel, mon Dieu, tu es infiniment grand! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence!
Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau; Il étend les cieux comme un pavillon.
Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure; Il prend les nuées pour son char, Il s’avance sur les ailes du vent.
Il fait des vents ses messagers, Des flammes de feu ses serviteurs.
Il a établi la terre sur ses fondements, Elle ne sera jamais ébranlée.
Tu l’avais couverte de l’abîme comme d’un vêtement, Les eaux s’arrêtaient sur les montagnes;
Elles ont fui devant ta menace, Elles se sont précipitées à la voix de ton
tonnerre.
Des montagnes se sont élevées, des vallées se sont abaissées, Au lieu que tu leur avais fixé.
Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir, Afin qu’elles ne reviennent plus couvrir la terre.
Il conduit les sources dans des torrents Qui coulent entre les montagnes.
Elles abreuvent tous les animaux des champs; Les ânes sauvages y étanchent leur soif.
Les oiseaux du ciel habitent sur leurs bords, Et font résonner leur voix
parmi les rameaux.
De sa haute demeure, il arrose les montagnes; La terre est rassasiée du fruit de tes œuvres.
Il fait germer l’herbe pour le bétail, Et les plantes pour les besoins de
l’homme, Afin que la terre produise de la nourriture,
Le vin qui réjouit le cœur de l’homme, Et fait plus que l’huile resplendir son visage, Et le pain qui soutient le cœur de l’homme.
Les arbres de l’Éternel se rassasient, Les cèdres du Liban, qu’il a plantés.
C’est là que les oiseaux font leurs nids; La cigogne a sa demeure dans les cyprès,
Les montagnes élevées sont pour les boucs sauvages, Les rochers servent de retraite aux damans.
Il a fait la lune pour marquer les temps; Le soleil sait quand il doit se
coucher.
Tu amènes les ténèbres, et il est nuit: Alors tous les animaux des forêts
sont en mouvement;
Les lionceaux rugissent après la proie, Et demandent à Dieu leur nourriture.
Le soleil se lève: ils se retirent, Et se couchent dans leurs tanières.
L’homme sort pour se rendre à son ouvrage, Et à son travail, jusqu’au soir.
Que tes œuvres sont en grand nombre, ô Éternel! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens.
Voici la grande et vaste mer: Là se meuvent sans nombre Des animaux petits et grands;
Là se promènent les navires, Et ce léviathan que tu as formé pour se jouer dans les flots.
Tous ces animaux espèrent en toi, Pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.
Tu la leur donnes, et ils la recueillent; Tu ouvres ta main, et ils se
rassasient de biens.
Tu caches ta face: ils sont tremblants; Tu leur retires le souffle: ils
expirent, Et retournent dans leur poussière.
Tu envoies ton souffle: ils sont créés, Et tu renouvelles la face de la terre.
Que la gloire de l’Éternel subsiste à jamais! Que l’Éternel se réjouisse
de ses œuvres!
Il regarde la terre, et elle tremble; Il touche les montagnes, et elles sont fumantes.
Je chanterai l’Éternel tant que je vivrai, Je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai.
Que mes paroles lui soient agréables! Je veux me réjouir en l’Éternel.
Que les pécheurs disparaissent de la terre, Et que les méchants ne soient plus! Mon âme, bénis l’Éternel! Louez l’Éternel!

Psaume 105

De l’instauration de l’église par le Seigneur et de la réformation de l’homme naturel. Célébration du Seigneur à cause de ses œuvres pour l’instauration de l’Église, vers. 1 à 7
de l’instauration de l’église dans le commencement, et de la protection
contre les faux du mal, vers. 8 à 15
lorsqu’il n’y a plus de vrai, vers. 16
le Seigneur est venu, et il a été persécuté, vers. 17, 18
mais ensuite il est devenu le Dieu du Ciel et de la terre, vers. 19 à 22
par suite ceux qui étaient de l’Église ont été hommes naturels et dans les scientifiques, vers. 23, 24
c’est pourquoi leur naturel a été purifié des faux et des maux de tout genre qui l’infestaient, et dont il est question, vers. 25 à 36
et plus tard ils ont eu le vrai et le bien, et la protection contre les faux,
vers. 37 à 41
Il a fait qu’ils sont devenus Église, vers. 42 à 45
Louez l’Éternel, invoquez son nom! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits!
Chantez, chantez en son honneur! Parlez de toutes ses merveilles!
Glorifiez-vous de son saint nom! Que le cœur de ceux qui cherchent l’Éternel se réjouisse!
Ayez recours à l’Éternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face!
Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits, De ses miracles et des jugements de sa bouche,
Postérité d’Abraham, son serviteur, Enfants de Jacob, ses élus!
L’Éternel est notre Dieu; Ses jugements s’exercent sur toute la terre.
Il se rappelle à toujours son alliance, Ses promesses pour mille
générations,
L’alliance qu’il a traitée avec Abraham, Et le serment qu’il a fait à Isaac;
Il l’a érigée pour Jacob en loi, Pour Israël en alliance éternelle,
Disant: Je te donnerai le pays de Canaan Comme héritage qui vous est échu.
Ils étaient alors peu nombreux, Très peu nombreux, et étrangers dans le pays,
Et ils allaient d’une nation à l’autre Et d’un royaume vers un autre peuple;
Mais il ne permit à personne de les opprimer, Et il châtia des rois à cause d’eux:
Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes!
Il appela sur le pays la famine, Il coupa tout moyen de subsistance.
Il envoya devant eux un homme: Joseph fut vendu comme esclave.
On serra ses pieds dans des liens, On le mit aux fers,
Jusqu’au temps où arriva ce qu’il avait annoncé, Et où la parole de l’Éternel l’éprouva.
Le roi fit ôter ses liens, Le dominateur des peuples le délivra.
Il l’établit seigneur sur sa maison, Et gouverneur de tous ses biens,
Afin qu’il pût à son gré enchaîner ses princes, Et qu’il enseignât la sagesse à ses anciens.
Alors Israël vint en Égypte, Et Jacob séjourna dans le pays de Cham.
Il rendit son peuple très fécond, Et plus puissant que ses adversaires.
Il changea leur cœur, au point qu’ils haïrent son peuple Et qu’ils
traitèrent ses serviteurs avec perfidie.
Il envoya Moïse, son serviteur, Et Aaron, qu’il avait choisi.
Ils accomplirent par son pouvoir des prodiges au milieu d’eux, Ils firent des miracles dans le pays de Cham.
Il envoya des ténèbres et amena l’obscurité, Et ils ne furent pas rebelles à sa parole.
Il changea leurs eaux en sang, Et fit périr leurs poissons.
Le pays fourmilla de grenouilles, Jusque dans les chambres de leurs rois.
Il dit, et parurent les mouches venimeuses, Les poux sur tout leur
territoire.
Il leur donna pour pluie de la grêle, Des flammes de feu dans leur pays.
Il frappa leurs vignes et leurs figuiers, Et brisa les arbres de leur
contrée.
Il dit, et parurent les sauterelles, Des sauterelles sans nombre,
Qui dévorèrent toute l’herbe du pays, Qui dévorèrent les fruits de leurs champs.
Il frappa tous les premiers-nés dans leur pays, Toutes les prémices de leur force.
Il fit sortir son peuple avec de l’argent et de l’or, Et nul ne chancela
parmi ses tribus.
Les Égyptiens se réjouirent de leur départ, Car la terreur qu’ils avaient
d’eux les saisissait.
Il étendit la nuée pour les couvrir, Et le feu pour éclairer la nuit.
A leur demande, il fit venir des cailles, Et il les rassasia du pain du ciel.
Il ouvrit le rocher, et des eaux coulèrent; Elles se répandirent comme un fleuve dans les lieux arides.
Car il se souvint de sa parole sainte, Et d’Abraham, son serviteur.
Il fit sortir son peuple dans l’allégresse, Ses élus au milieu des cris de
joie.
Il leur donna les terres des nations, Et ils possédèrent le fruit du travail des peuples,
Afin qu’ils gardassent ses ordonnances, Et qu’ils observassent ses lois.
Louez l’Éternel!

Psaume 106

De l’église instituée chez la nation Juive; elle est pervertie et elle est
tombée. Prière du Seigneur au Père pour qu’il l’assiste; afin qu’il voie
l’église instaurée, vers. 1 à 5
ceux qui étaient de l’église se sont retirés, quoiqu’ils eussent vu des
miracles Divins, et cependant ils ont été conservés, vers. 6 à 8
par exemple le miracle à la mer de Suph, et ensuite plusieurs autres dans le désert, et cependant ils se sont révoltés, vers. 9 à 34
ils ont entièrement détruit et profané les vrais et les biens de la Parole,
vers. 35 à 39
c’est pour cela que l’église chez eux a été abandonnée du Seigneur et a été détruite, vers. 40 à 43
alors ceux qui étaient hors de l’Église ont été écoutés, vers. 44 à 46
et de ceux-ci sera formée une Église qui adorera le Seigneur, vers. 47, 48
Louez l’Éternel! Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure
à toujours!
Qui dira les hauts faits de l’Éternel? Qui publiera toute sa louange?
Heureux ceux qui observent la loi, Qui pratiquent la justice en tout temps!
Éternel, souviens-toi de moi dans ta bienveillance pour ton peuple!
Souviens-toi de moi en lui accordant ton secours,
Afin que je voie le bonheur de tes élus, Que je me réjouisse de la joie de ton peuple, Et que je me glorifie avec ton héritage!
Nous avons péché comme nos pères, Nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal.
Nos pères en Égypte ne furent pas attentifs à tes miracles, Ils ne se
rappelèrent pas la multitude de tes grâces, Ils furent rebelles près de la mer, près de la mer Rouge.
Mais il les sauva à cause de son nom, Pour manifester sa puissance.
Il menaça la mer Rouge, et elle se dessécha; Et il les fit marcher à travers les abîmes comme dans un désert.
Il les sauva de la main de celui qui les haïssait, Il les délivra de la main
de l’ennemi.
Les eaux couvrirent leurs adversaires: Il n’en resta pas un seul.
Et ils crurent à ses paroles, Ils chantèrent ses louanges.
Mais ils oublièrent bientôt ses œuvres, Ils n’attendirent pas l’exécution de ses desseins.
Ils furent saisis de convoitise dans le désert, Et ils tentèrent Dieu dans
la solitude.
Il leur accorda ce qu’ils demandaient; Puis il envoya le dépérissement dans leur corps.
Ils se montrèrent, dans le camp, jaloux contre Moïse, Contre Aaron, le saint de l’Éternel.
La terre s’ouvrit et engloutit Dathan, Et elle se referma sur la troupe
d’Abiram;
Le feu embrasa leur troupe, La flamme consuma les méchants.
Ils firent un veau en Horeb, Ils se prosternèrent devant une image de fonte,
Ils échangèrent leur gloire Contre la figure d’un bœuf qui mange l’herbe.
Ils oublièrent Dieu, leur sauveur, Qui avait fait de grandes choses en
Égypte,
Des miracles dans le pays de Cham, Des prodiges sur la mer Rouge.
Et il parla de les exterminer; Mais Moïse, son élu, se tint à la brèche devant lui, Pour détourner sa fureur et l’empêcher de les détruire.
Ils méprisèrent le pays des délices; Ils ne crurent pas à la parole de
l’Éternel,
Ils murmurèrent dans leurs tentes, Ils n’obéirent point à sa voix.
Et il leva la main pour jurer De les faire tomber dans le désert,
De faire tomber leur postérité parmi les nations, Et de les disperser au
milieu des pays.
Ils s’attachèrent à Baal Peor, Et mangèrent des victimes sacrifiées aux
morts.
Ils irritèrent l’Éternel par leurs actions, Et une plaie fit irruption parmi eux.
Phinées se leva pour intervenir, Et la plaie s’arrêta;
Cela lui fut imputé à justice, De génération en génération pour toujours.
Ils irritèrent l’Éternel près des eaux de Meriba; Et Moïse fut puni à cause d’eux,
Car ils aigrirent son esprit, Et il s’exprima légèrement des lèvres.
Ils ne détruisirent point les peuples Que l’Éternel leur avait ordonné de détruire.
Ils se mêlèrent avec les nations, Et ils apprirent leurs œuvres.
Ils servirent leurs idoles, Qui furent pour eux un piège;
Ils sacrifièrent leurs fils Et leurs filles aux idoles,
Ils répandirent le sang innocent, Le sang de leurs fils et de leurs filles,
Qu’ils sacrifièrent aux idoles de Canaan, Et le pays fut profané par des
meurtres.
Ils se souillèrent par leurs œuvres, Ils se prostituèrent par leurs
actions.
La colère de l’Éternel s’enflamma contre son peuple, Et il prit en horreur son héritage.
Il les livra entre les mains des nations; Ceux qui les haïssaient dominèrent sur eux;
Leurs ennemis les opprimèrent, Et ils furent humiliés sous leur puissance.
Plusieurs fois il les délivra; Mais ils se montrèrent rebelles dans leurs
desseins, Et ils devinrent malheureux par leur iniquité.
Il vit leur détresse, Lorsqu’il entendit leurs supplications.
Il se souvint en leur faveur de son alliance;
Il eut pitié selon sa grande bonté, Et il excita pour eux la compassion De tous ceux qui les retenaient captifs.
Sauve-nous, Éternel, notre Dieu! Et rassemble-nous du milieu des nations,
Afin que nous célébrions ton saint nom, Et que nous mettions notre gloire à te louer!
Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité! Et que tout
le peuple dise: Amen! Louez l’Éternel!

Psaume 107

De la nouvelle Église que le Seigneur a rachetée, vers. 1 à 3
ils étaient dans les faux de l’ignorance, mais dans le désir du vrai et du
bien, vers. 4 à 8
dans l’ignorance et dans le dénuement du vrai, vers. 9 à 15
ils n’avaient aucune nourriture spirituelle, cependant ils auront cette
nourriture par la Parole, vers. 16 à 21
quand ils seront dans les connaissances, ils seront mis en tentation et
conservés, vers. 22 à 31
célébration du Seigneur de ce que ceux qui sont de l’Église dévastée ont été rejetés, vers. 33, 34, 39, 40
et de ce que ceux qui sont de la nouvelle Église ont été acceptés; chez
ceux-ci les vrais et les biens seront multipliés, vers. 35 à 38, 41 à 43
Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
Qu’ainsi disent les rachetés de l’Éternel, Ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi,
Et qu’il a rassemblés de tous les pays, De l’orient et de l’occident, du
nord et de la mer!
Ils erraient dans le désert, ils marchaient dans la solitude, Sans trouver une ville où ils pussent habiter.
Ils souffraient de la faim et de la soif; Leur âme était languissante.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs
angoisses;
Il les conduisit par le droit chemin, Pour qu’ils arrivassent dans une ville habitable.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Car il a satisfait l’âme altérée, Il a comblé de biens l’âme affamée.
Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres et l’ombre de la mort Vivaient captifs dans la misère et dans les chaînes,
Parce qu’ils s’étaient révoltés contre les paroles de Dieu, Parce qu’ils
avaient méprisé le conseil du Très Haut.
Il humilia leur cœur par la souffrance; Ils succombèrent, et personne ne les secourut.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs
angoisses;
Il les fit sortir des ténèbres et de l’ombre de la mort, Et il rompit leurs
liens.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Car il a brisé les portes d’airain, Il a rompu les verrous de fer.
Les insensés, par leur conduite coupable Et par leurs iniquités, s’étaient rendus malheureux.
Leur âme avait en horreur toute nourriture, Et ils touchaient aux portes de la mort.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs
angoisses;
Il envoya sa parole et les guérit, Il les fit échapper de la fosse.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Qu’ils offrent des sacrifices d’actions de grâces, Et qu’ils publient ses
œuvres avec des cris de joie!
Ceux qui étaient descendus sur la mer dans des navires, Et qui travaillaient sur les grandes eaux,
Ceux-là virent les œuvres de l’Éternel Et ses merveilles au milieu de
l’abîme.
Il dit, et il fit souffler la tempête, Qui souleva les flots de la mer.
Ils montaient vers les cieux, ils descendaient dans l’abîme; Leur âme était éperdue en face du danger;
Saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre, Et toute leur
habileté était anéantie.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs
angoisses;
Il arrêta la tempête, ramena le calme, Et les ondes se turent.
Ils se réjouirent de ce qu’elles s’étaient apaisées, Et l’Éternel les
conduisit au port désiré.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Qu’ils l’exaltent dans l’assemblée du peuple, Et qu’ils le célèbrent dans
la réunion des anciens!
Il change les fleuves en désert, Et les sources d’eaux en terre desséchée,
Le pays fertile en pays salé, A cause de la méchanceté de ses habitants.
Il change le désert en étang, Et la terre aride en sources d’eaux,
Et il y établit ceux qui sont affamés. Ils fondent une ville pour l’habiter;
Ils ensemencent des champs, plantent des vignes, Et ils en recueillent les produits.
Il les bénit, et ils deviennent très nombreux, Et il ne diminue point leur bétail.
Sont-ils amoindris et humiliés Par l’oppression, le malheur et la
souffrance;
Verse-t-il le mépris sur les grands, Les fait-il errer dans des déserts sans chemin,
Il relève l’indigent et le délivre de la misère, Il multiplie les familles
comme des troupeaux.
Les hommes droits le voient et se réjouissent, Mais toute iniquité ferme la bouche.
Que celui qui est sage prenne garde à ces choses, Et qu’il soit attentif
aux bontés de l’Éternel.

Psaume 108

Prière du Seigneur au Père pour qu’il assiste et montre sa puissance, vers. 1 à 6
afin que ceux qui doivent être de l’église soient délivrés, vers. 7
il est répondu que l’église précédente sera détruite, vers. 8
et qu’une église interne et externe sera instituée, vers. 9, 10
que l’ Humain deviendra Divin, après que les enfers auront été subjugués, vers. 11 à 14
Cantique. Psaume de David.
Mon cœur est affermi, ô Dieu! Je chanterai, je ferai retentir mes
instruments: c’est ma gloire!
Réveillez-vous, mon luth et ma harpe! Je réveillerai l’aurore.
Je te louerai parmi les peuples, Éternel! Je te chanterai parmi les nations.
Car ta bonté s’élève au-dessus des cieux, Et ta fidélité jusqu’aux nues.
Élève-toi sur les cieux, ô Dieu! Et que ta gloire soit sur toute la terre!
Afin que tes bien-aimés soient délivrés, Sauve par ta droite, et
exauce-nous!
Dieu a dit dans sa sainteté: Je triompherai, Je partagerai Sichem, je
mesurerai la vallée de Succoth;
A moi Galaad, à moi Manassé; Éphraïm est le rempart de ma tête, Et Juda, mon sceptre;
Moab est le bassin où je me lave; Je jette mon soulier sur Édom; Je pousse des cris de joie sur le pays des Philistins!
Qui me mènera dans la ville forte? Qui me conduit à Édom?
N’est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, Et qui ne sortais plus,
ô Dieu, avec nos armées?
Donne-nous du secours contre la détresse! Le secours de l’homme n’est que vanité.
Avec Dieu, nous ferons des exploits; Il écrasera nos ennemis.

Psaume 109

De l’église Juive pervertie; elle a répudié le Seigneur, et elle a eu du
mépris et de la haine pour Lui, vers. 1 à 6
ils doivent périr dans le jugement, et à leur place il y en a d’autres qui
Le recevront et chez lesquels sera l’église, vers. 7 à 12
il en sera de même de leur descendants, qui doivent périr, parce qu’ils sont dans les faux du mal, et parce qu’ils rejettent le Seigneur, vers. 13 à 20
au Père pour qu’il L’assiste, parce qu’il est considéré comme vil et comme nul, vers. 21 à 25
qu’ils soient couverts de confusion, vers. 26 à 29
célébration du Père de ce qu’il assiste; vers. 30, 31
Au chef des chantres. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne te tais point!
Car ils ouvrent contre moi une bouche méchante et trompeuse, Ils me parlent avec une langue mensongère,
Ils m’environnent de discours haineux Et ils me font la guerre sans cause.
Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires; Mais moi je recours à la prière.
Ils me rendent le mal pour le bien, Et de la haine pour mon amour.
Place-le sous l’autorité d’un méchant, Et qu’un accusateur se tienne à sa droite!
Quand on le jugera, qu’il soit déclaré coupable, Et que sa prière passe pour un péché!
Que ses jours soient peu nombreux, Qu’un autre prenne sa charge!
Que ses enfants deviennent orphelins, Et sa femme veuve!
Que ses enfants soient vagabonds et qu’ils mendient, Qu’ils cherchent du pain loin de leur demeure en ruines!
Que le créancier s’empare de tout ce qui est à lui, Et que les étrangers
pillent le fruit de son travail!
Que nul ne conserve pour lui de l’affection, Et que personne n’ait pitié
de ses orphelins!
Que ses descendants soient exterminés, Et que leur nom s’éteigne dans la génération suivante!
Que l’iniquité de ses pères reste en souvenir devant l’Éternel, Et que le
péché de sa mère ne soit point effacé!
Qu’ils soient toujours présents devant l’Éternel, Et qu’il retranche de la terre leur mémoire,
Parce qu’il ne s’est pas souvenu d’exercer la miséricorde, Parce qu’il a
persécuté le malheureux et l’indigent, Jusqu’à faire mourir l’homme au cœur brisé!
Il aimait la malédiction: qu’elle tombe sur lui! Il ne se plaisait pas à
la bénédiction: qu’elle s’éloigne de lui!
Qu’il revête la malédiction comme son vêtement, Qu’elle pénètre comme de l’eau dans son intérieur, Comme de l’huile dans ses os!
Qu’elle lui serve de vêtement pour se couvrir, De ceinture dont il soit
toujours ceint!
Tel soit, de la part de l’Éternel, le salaire de mes ennemis, Et de ceux
qui parlent méchamment de moi!
Et toi, Éternel, Seigneur! agis en ma faveur à cause de ton nom, Car ta bonté est grande; délivre-moi!
Je suis malheureux et indigent, Et mon cœur est blessé au dedans de moi.
Je m’en vais comme l’ombre à son déclin, Je suis chassé comme la sauterelle.
Mes genoux sont affaiblis par le jeûne, Et mon corps est épuisé de maigreur.
Je suis pour eux un objet d’opprobre; Ils me regardent, et secouent la tête.
Secours-moi, Éternel, mon Dieu! Sauve-moi par ta bonté!
Et qu’ils sachent que c’est ta main, Que c’est toi, Éternel, qui l’as fait!
S’ils maudissent, toi tu béniras; S’ils se lèvent, ils seront confus, Et
ton serviteur se réjouira.
Que mes adversaires revêtent l’ignominie, Qu’ils se couvrent de leur honte comme d’un manteau!
Je louerai de ma bouche hautement l’Éternel, Je le célébrerai au milieu de la multitude;
Car il se tient à la droite du pauvre, Pour le délivrer de ceux qui le
condamnent.

[…]

Psaume 125

La nouvelle Église sera préservée des faux du mal par le Seigneur, vers.
1 à 5
Cantique des degrés. Ceux qui se confient en l’Éternel Sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, Elle est affermie pour toujours.
Des montagnes entourent Jérusalem; Ainsi l’Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à jamais.
Car le sceptre de la méchanceté ne restera pas sur le lot des justes, Afin que les justes ne tendent pas les mains vers l’iniquité.
Éternel, répands tes bienfaits sur les bons Et sur ceux dont le cœur est
droit!
Mais ceux qui s’engagent dans des voies détournées, Que l’Éternel les
détruise avec ceux qui font le mal! Que la paix soit sur Israël!

Psaume 126

Joie des nations chez lesquelles sera la nouvelle Église, vers. 1 à 4
elle sera instruite, vers. 5
Cantique des degrés. Quand l’Éternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve.
Alors notre bouche était remplie de cris de joie, Et notre langue de chants d’allégresse; Alors on disait parmi les nations: L’Éternel a fait pour eux de grandes choses!
L’Éternel a fait pour nous de grandes choses; Nous sommes dans la joie.
Éternel, ramène nos captifs, Comme des ruisseaux dans le midi!
Ceux qui sèment avec larmes Moissonneront avec chants d’allégresse.
Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec
allégresse, quand il porte ses gerbes.

Psaume 127

Toutes les choses de l’église ,viennent du Seigneur, et rien ne vient de
l’homme, vers. 1, 2
celui qui est dans les vrais par le Seigneur demeure eu sûreté, vers. 3,
4
Cantique des degrés. De Salomon. Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.
En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.
Voici, des fils sont un héritage de l’Éternel, Le fruit des entrailles est
une récompense.
Comme les flèches dans la main d’un guerrier, Ainsi sont les fils de la
jeunesse.
Heureux l’homme qui en a rempli son carquois! Ils ne seront pas confus, Quand ils parleront avec des ennemis à la porte.

Psaume 128

Heureux celui qui est de l’église du Seigneur, parce que le bien y est en
abondance, vers. 1 à 6
Cantique des degrés. Heureux tout homme qui craint l’Éternel, Qui marche dans ses voies!
Tu jouis alors du travail de tes mains, Tu es heureux, tu prospères.
Ta femme est comme une vigne féconde Dans l’intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d’olivier, Autour de ta table.
C’est ainsi qu’est béni L’homme qui craint l’Éternel.
L’Éternel te bénira de Sion, Et tu verras le bonheur de Jérusalem Tous les jours de ta vie;
Tu verras les fils de tes fils. Que la paix soit sur Israël!

Psaume 129

Ils ont fait beaucoup de mal à l’église du Seigneur dès le commencement, vers. 1 à 3
mais leurs efforts ont été vains, ils ont été contraints de se retirer, vers. 4 à 8
Cantique des degrés. Ils m’ont assez opprimé dès ma jeunesse, Qu’Israël le dise!
Ils m’ont assez opprimé dès ma jeunesse, Mais ils ne m’ont pas vaincu.
Des laboureurs ont labouré mon dos, Ils y ont tracé de longs sillons.
L’Éternel est juste: Il a coupé les cordes des méchants.
Qu’ils soient confondus et qu’ils reculent, Tous ceux qui haïssent Sion!
Qu’ils soient comme l’herbe des toits, Qui sèche avant qu’on l’arrache!
Le moissonneur n’en remplit point sa main, Celui qui lie les gerbes n’en charge point son bras,
Et les passants ne disent point: Que la bénédiction de l’Éternel soit sur
vous! Nous vous bénissons au nom de l’Éternel!

Psaume 130

Supplication au Seigneur pour être sauvés, vers. 1 à 4
attente de l’avènement du Seigneur et de la rédemption, vers. 5 à 8
Cantique des degrés. Du fond de l’abîme je t’invoque, ô Éternel!
Seigneur, écoute ma voix! Que tes oreilles soient attentives A la voix de mes supplications!
Si tu gardais le souvenir des iniquités, Éternel, Seigneur, qui pourrait
subsister?
Mais le pardon se trouve auprès de toi, Afin qu’on te craigne.
J’espère en l’Éternel, mon âme espère, Et j’attends sa promesse.
Mon âme compte sur le Seigneur, Plus que les gardes ne comptent sur le matin,
Que les gardes ne comptent sur le matin.
Israël, mets ton espoir en l’Éternel! Car la miséricorde est auprès de
l’Éternel, Et la rédemption est auprès de lui en abondance.
C’est lui qui rachètera Israël De toutes ses iniquités.

Psaume 131

Du Seigneur, il a opéré par son Humain; à la vérité, il a opéré par l’influx qui procédait du Divin, mais non du Divin seul, vers. 1, 2
que l’église ait confiance en Lui, vers. 3
Cantique des degrés. De David. Éternel! je n’ai ni un cœur qui s’enfle,
ni des regards hautains; Je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.
Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille, Comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère; J’ai l’âme comme un enfant sevré.
Israël, mets ton espoir en l’Éternel, Dès maintenant et à jamais!

Psaume 132

Du Seigneur: il ne se reposera pas qu’il n’ait vu son Église affermie, vers. 1 à 5
il est né à Bethléem. adorons-Le, vers. 6, 7
il a uni le Divin à son Humain, vers. 8
on Lui rend un culte par le bien et par le vrai, vers. 9, 10
c’est une vérité éternelle que ceux qui Lui rendent un culte sont sauvés, vers. 11, 12
le Seigneur habite dans son Église, parce qu’il l’aime, vers. 13, 14
parce qu’elle est dans les vrais et dans les biens, vers. 15, 16
par suite elle est dans la puissance et dans la lumière contre les faux du mal, vers. 17, 18
Cantique des degrés. Éternel, souviens-toi de David, De toutes ses peines!
Il jura à l’Éternel, Il fit ce vœu au puissant de Jacob:
Je n’entrerai pas dans la tente où j’habite, Je ne monterai pas sur le lit
où je repose,
Je ne donnerai ni sommeil à mes yeux, Ni assoupissement à mes paupières.
Jusqu’à ce que j’aie trouvé un lieu pour l’Éternel, Une demeure pour le
puissant de Jacob.
Voici, nous en entendîmes parler à Éphrata, Nous la trouvâmes dans les champs de Jaar…
Allons à sa demeure, Prosternons-nous devant son marchepied!…
Lève-toi, Éternel, viens à ton lieu de repos, Toi et l’arche de ta majesté!
Que tes sacrificateurs soient revêtus de justice, Et que tes fidèles
poussent des cris de joie!
A cause de David, ton serviteur, Ne repousse pas ton oint!
L’Éternel a juré la vérité à David, Il n’en reviendra pas; Je mettrai sur
ton trône un fruit de tes entrailles.
Si tes fils observent mon alliance Et mes préceptes que je leur enseigne,
Leurs fils aussi pour toujours Seront assis sur ton trône.
Oui, l’Éternel a choisi Sion, Il l’a désirée pour sa demeure:
C’est mon lieu de repos à toujours; J’y habiterai, car je l’ai désirée.
Je bénirai sa nourriture, Je rassasierai de pain ses indigents;
Je revêtirai de salut ses sacrificateurs, Et ses fidèles pousseront des cris de joie.
Là j’élèverai la puissance de David, Je préparerai une lampe à mon oint,
Je revêtirai de honte ses ennemis, Et sur lui brillera sa couronne.

Psaume 133

Le bien même est la conjonction du bien et du vrai, vers. 1
car le bien de l’amour influe dans le vrai de l’homme externe ou naturel, vers. 2
le vrai du bien vient du Ciel sur ceux qui sont dans l’église dans laquelle il y a le salut, vers. 3
Cantique des degrés. De David. Voici, oh! qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble!
C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la
barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements.
C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion;
Car c’est là que l’Éternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité.

Psaume 134

Célébration du Seigneur par ceux qui Lui rendent un culte, quand l’église a été dévastée, vers. 1
que l’on rende un culte au Seigneur, qui est le Dieu du Ciel et de l’église, vers. 2, 3
Cantique des degrés. Voici, bénissez l’Éternel, vous tous, serviteurs de
l’Éternel, Qui vous tenez dans la maison de l’Éternel pendant les nuits!
Élevez vos mains vers le sanctuaire, Et bénissez l’Éternel!
Que l’Éternel te bénisse de Sion, Lui qui a fait les cieux et la terre!

Psaume 135

Célébration du Seigneur dans son Divin Humain, vers. 1 à 3
c’est Lui qui a institué l’église, vers. 4
et qui est le seul Dieu, vers. 5
qui seul enseigne à l’église les vrais externes et internes, vers. 6, 7
qui délivre l’homme naturel des faux du mal, vers. 8 à 11
et y implante l’église, vers. 12
cela est fait par le Seigneur, vers. 13
qui la dirige, vers. 14
la propre intelligence ne fait rien, vers. 15 à 18
l’église spirituelle et céleste adore le Seigneur, qui est le Dieu de
l’église, vers. 19 à 21
Louez l’Éternel! Louez le nom de l’Éternel, Louez-le, serviteurs de
l’Éternel,
Qui vous tenez dans la maison de l’Éternel, Dans les parvis de la maison de notre Dieu!
Louez l’Éternel! car l’Éternel est bon. Chantez à son nom! car il est
favorable.
Car l’Éternel s’est choisi Jacob, Israël, pour qu’il lui appartînt.
Je sais que l’Éternel est grand, Et que notre Seigneur est au-dessus de tous les dieux.
Tout ce que l’Éternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans
les mers et dans tous les abîmes.
Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.
Il frappa les premiers-nés de l’Égypte, Depuis les hommes jusqu’aux animaux.
Il envoya des signes et des miracles au milieu de toi, Égypte! Contre Pharaon et contre tous ses serviteurs.
Il frappa des nations nombreuses, Et tua des rois puissants,
Sihon, roi des Amoréens, Og, roi de Basan, Et tous les rois de Canaan;
Et il donna leur pays en héritage, En héritage à Israël, son peuple.
Éternel! ton nom subsiste à toujours, Éternel! ta mémoire dure de génération en génération.
Car l’Éternel jugera son peuple, Et il aura pitié de ses serviteurs.
Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage
de la main des hommes.
Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient
point,
Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles n’ont point de souffle
dans leur bouche.
Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient
en elles.
Maison d’Israël, bénissez l’Éternel! Maison d’Aaron, bénissez l’Éternel!
Maison de Lévi, bénissez l’Éternel! Vous qui craignez l’Éternel, bénissez l’Éternel!
Que de Sion l’on bénisse l’Éternel, Qui habite à Jérusalem! Louez l’Éternel!

Psaume 136

Que l’on confesse le Seigneur qui seul est Dieu et Seigneur, vers. 1 à 3
qui par le Divin vrai a formé le Ciel et l’église, vers. 4 à 6
de qui procède tout vrai de la doctrine et tout bien de l’amour, et la
connaissance de ce vrai et de ce bien, vers. 7 à 9
qui délivre l’homme naturel des faux du mal, et y instaure l’église, et
dissipe les maux de tout genre, vers. 10 à 22
célébration et confession du Seigneur qui délivre des faux et des maux et donne les vrais et les biens, vers. 23 à 26
et cela par sa seule miséricorde, vers. 1 à 26
Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
Louez le Dieu des dieux, Car sa miséricorde dure à toujours!
Louez le Seigneur des seigneurs, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui seul fait de grands prodiges, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui a fait les cieux avec intelligence, Car sa miséricorde dure à
toujours!
Celui qui a étendu la terre sur les eaux, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui a fait les grands luminaires, Car sa miséricorde dure à toujours!
Le soleil pour présider au jour, Car sa miséricorde dure à toujours!
La lune et les étoiles pour présider à la nuit, Car sa miséricorde dure à
toujours!
Celui qui frappa les Égyptiens dans leurs premiers-nés, Car sa miséricorde dure à toujours!
Et fit sortir Israël du milieu d’eux, Car sa miséricorde dure à toujours!
A main forte et à bras étendu, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui coupa en deux la mer Rouge, Car sa miséricorde dure à toujours!
Qui fit passer Israël au milieu d’elle, Car sa miséricorde dure à toujours!
Et précipita Pharaon et son armée dans la mer Rouge, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui conduisit son peuple dans le désert, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui frappa de grands rois, Car sa miséricorde dure à toujours!
Qui tua des rois puissants, Car sa miséricorde dure à toujours!
Sihon, roi des Amoréens, Car sa miséricorde dure à toujours!
Et Og, roi de Basan, Car sa miséricorde dure à toujours!
Et donna leur pays en héritage, Car sa miséricorde dure à toujours!
En héritage à Israël, son serviteur, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui se souvint de nous quand nous étions humiliés, Car sa miséricorde dure à toujours!
Et nous délivra de nos oppresseurs, Car sa miséricorde dure à toujours!
Celui qui donne la nourriture à toute chair, Car sa miséricorde dure à
toujours!
Louez le Dieu des cieux, Car sa miséricorde dure à toujours!

Psaume 137

Lamentation des nations qui sont dans les faux provenant de l’ignorance, parce qu’elles n’ont pas la Parole, vers. 1 à 6
le Seigneur formera, avec les nations une Église qu’il aimera, vers. 5, 6
ceux qui ont dévasté l’Église doivent périr, vers. 7 à 9
Sur les bords des fleuves de Babylone, Nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
Aux saules de la contrée Nous avions suspendu nos harpes.
Là, nos vainqueurs nous demandaient des chants, Et nos oppresseurs de la joie: Chantez-nous quelques-uns des cantiques de Sion!
Comment chanterions-nous les cantiques de l’Éternel Sur une terre
étrangère?
Si je t’oublie, Jérusalem, Que ma droite m’oublie!
Que ma langue s’attache à mon palais, Si je ne me souviens de toi, Si je
ne fais de Jérusalem Le principal sujet de ma joie!
Éternel, souviens-toi des enfants d’Édom, Qui, dans la journée de Jérusalem,
Disaient: Rasez, rasez Jusqu’à ses fondements!
Fille de Babylone, la dévastée, Heureux qui te rend la pareille, Le mal que tu nous as fait!
Heureux qui saisit tes enfants, Et les écrase sur le roc!

Psaume 138

Célébration du Seigneur par l’église; le Seigneur doit être adoré d’après la Parole, où réside son Divin vrai, vers. 1 à 5
le Seigneur donne à ceux qui sont humbles le salut, ainsi que la vie et la protection, vers. 6 à 8
De David. Je te célèbre de tout mon cœur, Je chante tes louanges en la
présence de Dieu.
Je me prosterne dans ton saint temple, Et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, Car ta renommée s’est accrue par
l’accomplissement de tes promesses.
Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé, Tu m’as rassuré, tu as fortifié mon âme.
Tous les rois de la terre te loueront, ô Éternel! En entendant les paroles de ta bouche;
Ils célébreront les voies de l’Éternel, Car la gloire de l’Éternel est
grande.
L’Éternel est élevé: il voit les humbles, Et il reconnaît de loin les
orgueilleux.
Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie, Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis, Et ta droite me sauve.
L’Éternel agira en ma faveur. Éternel, ta bonté dure toujours, N’abandonne pas les œuvres de tes mains!

Psaume 139

Célébration du Père par le Seigneur, de ce qu’il connaît le tout de sa pensée et de sa volonté, parce qu’il y a été uni, vers. 1 à 5
de ce que la toute science et la toute-puissance Lui appartiennent, vers. 6 à 10
de ce que l’illustration dans le naturel vient de Lui, vers. 11, 12
de ce qu’il a été formé et qu’il est pur par lui, vers. 13 à 15
de ce que par suite toutes les choses du Père ont été unies avec Lui, vers. 16 à 18
de ce que le Seigneur rejette de soi tout mal et tout faux, vers. 19 à 22
de ce que l’intégrité est à Lui, vers. 23, 24
Au chef des chantres. De David. Psaume. Éternel! tu me sondes et tu me connais,
Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée;
Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.
Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel! tu la connais
entièrement.
Tu m’entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi.
Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.
Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face?
Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t’y
voilà.
Si je prends les ailes de l’aurore, Et que j’aille habiter à l’extrémité
de la mer,
Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira.
Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière
autour de moi;
Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.
C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.
Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.
Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand!
Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je
m’éveille, et je suis encore avec toi.
O Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant! Hommes de sang, éloignez-vous de moi!
Ils parlent de toi d’une manière criminelle, Ils prennent ton nom pour
mentir, eux, tes ennemis!
Éternel, n’aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, Du dégoût pour ceux qui s’élèvent contre toi?
Je les hais d’une parfaite haine; Ils sont pour moi des ennemis.
Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur! Éprouve-moi, et connais mes
pensées!
Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de
l’éternité!

Psaume 140

Prière du Seigneur au Père, pour qu’il soit délivré des fourbes et des
hypocrites qui, dans l’église pervertie, cherchent à Lui faire du mal, vers. 1 à 9
ils périssent par leurs faux et par leurs maux, vers. 10 à 12
et ceux qui confessent le Seigneur sont sauvés, vers. 13, 14
Au chef des chantres. Psaume de David.
Éternel, délivre-moi des hommes méchants! Préserve-moi des hommes violents.
Qui méditent de mauvais desseins dans leur cœur, Et sont toujours prêts à faire la guerre!
Ils aiguisent leur langue comme un serpent, Ils ont sous leur lèvres un venin d’aspic. Pause.
Éternel, garantis-moi des mains du méchant! Préserve-moi des hommes violents, Qui méditent de me faire tomber!
Des orgueilleux me tendent un piège et des filets, Ils placent des rets le
long du chemin, Ils me dressent des embûches. Pause.
Je dis à l’Éternel: Tu es mon Dieu! Éternel, prête l’oreille à la voix de
mes supplications!
Éternel, Seigneur, force de mon salut! Tu couvres ma tête au jour du combat.
Éternel, n’accomplis pas les désirs du méchant, Ne laisse pas réussir ses projets, de peur qu’il ne s’en glorifie! Pause.
Que sur la tête de ceux qui m’environnent Retombe l’iniquité de leurs lèvres!
Que des charbons ardents soient jetés sur eux! Qu’il les précipite dans le feu, Dans des abîmes, d’où ils ne se relèvent plus!
L’homme dont la langue est fausse ne s’affermit pas sur la terre; Et l’homme violent, le malheur l’entraîne à sa perte.
Je sais que l’Éternel fait droit au misérable, Justice aux indigents.
Oui, les justes célébreront ton nom, Les hommes droits habiteront devant ta face.

Psaume 141

Prière du Seigneur au Père pour qu’il considère son intégrité, vers. 1, 2
il n’a rien de commun avec ceux qui sont dans les maux, parce qu’il a été uni avec son Divin, vers. 4, 3
ses Paroles, qui sont Divines deviennent choses de néant chez eux, vers. 6, 7
confiance que leurs mauvaises pensées et leurs mauvaises intentions, par lesquelles ils périssent eux-mêmes, ne portent point de préjudice, vers. 8 à 10
Psaume de David. Éternel, je t’invoque: viens en hâte auprès de moi! Prête l’oreille à ma voix, quand je t’invoque!
Que ma prière soit devant ta face comme l’encens, Et l’élévation de mes mains comme l’offrande du soir!
Éternel, mets une garde à ma bouche, Veille sur la porte de mes lèvres!
N’entraîne pas mon cœur à des choses mauvaises, A des actions coupables avec les hommes qui font le mal, Et que je ne prenne aucune part à leurs festins!
Que le juste me frappe, c’est une faveur; Qu’il me châtie, c’est de l’huile sur ma tête: Ma tête ne se détournera pas; Mais de nouveau ma prière s’élèvera contre leur méchanceté.
Que leurs juges soient précipités le long des rochers, Et l’on écoutera mes paroles, car elles sont agréables.
Comme quand on laboure et qu’on fend la terre, Ainsi nos os sont dispersés à l’entrée du séjour des morts.
C’est vers toi, Éternel, Seigneur! que se tournent mes yeux, C’est auprès de toi que je cherche un refuge: N’abandonne pas mon âme!
Garantis-moi du piège qu’ils me tendent, Et des embûches de ceux qui font le mal!
Que les méchants tombent dans leurs filets, Et que j’échappe en même temps!

Psaume 142

Prière du Seigneur au Père, pour qu’il l’assiste dans les tentations, vers. 1 à 4
parce que nul ne Le connaît que le Père seul, en qui est sa confiance, vers. 5, 6
pour qu’il soit délivré des tentations et qu’il vienne parmi ceux qui Le
reconnaissent, vers. 7, 8
Cantique de David. Lorsqu’il était dans la caverne. Prière.
De ma voix je crie à l’Éternel, De ma voix j’implore l’Éternel.
Je répands ma plainte devant lui, Je lui raconte ma détresse.
Quand mon esprit est abattu au dedans de moi, Toi, tu connais mon sentier.
Sur la route où je marche Ils m’ont tendu un piège.
Jette les yeux à droite, et regarde! Personne ne me reconnaît, Tout refuge est perdu pour moi, Nul ne prend souci de mon âme.
Éternel! c’est à toi que je crie. Je dis: Tu es mon refuge, Mon partage sur la terre des vivants.
Sois attentif à mes cris! Car je suis bien malheureux. Délivre-moi de ceux qui me poursuivent! Car ils sont plus forts que moi.
Tire mon âme de sa prison, Afin que je célèbre ton nom! Les justes viendront m’entourer, Quand tu m’auras fait du bien.

Psaume 143

Prière du Seigneur au Père, pour qu’il écoute, lui qui est vrai et juste,
vers. 1, 2
pour qu’il ne défaille pas dans les tentations, vers. 3, 4, 7
il désire l’état ancien quant à l’Église, vers. 5, 6
il a confiance en Lui-même, il est délivré des enfers qui combattent avec violence, vers. 8 à 12
Psaume de David. Éternel, écoute ma prière, prête l’oreille à mes
supplications! Exauce-moi dans ta fidélité, dans ta justice!
N’entre pas en jugement avec ton serviteur! Car aucun vivant n’est juste devant toi.
L’ennemi poursuit mon âme, Il foule à terre ma vie; Il me fait habiter dans les ténèbres, Comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
Mon esprit est abattu au dedans de moi, Mon cœur est troublé dans mon sein.
Je me souviens des jours d’autrefois, Je médite sur toutes tes œuvres, Je réfléchis sur l’ouvrage de tes mains.
J’étends mes mains vers toi; Mon âme soupire après toi, comme une terre desséchée. Pause.
Hâte-toi de m’exaucer, ô Éternel! Mon esprit se consume. Ne me cache pas ta face! Je serais semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
Fais-moi dès le matin entendre ta bonté! Car je me confie en toi. Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher! Car j’élève à toi mon âme.
Délivre-moi de mes ennemis, ô Éternel! Auprès de toi je cherche un refuge.
Enseigne-moi à faire ta volonté! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie droite!
A cause de ton nom, Éternel, rends-moi la vie! Dans ta justice, retire mon âme de la détresse!
Dans ta bonté, anéantis mes ennemis, Et fais périr tous les oppresseurs de mon âme! Car je suis ton serviteur.

Psaume 144

Prière au Père, pour qu’il Lui donne du secours dans les combats, vers. 1, 2
parce que sans Lui il n’a point de force, vers. 3, 4
pour qu’il soit délivré des enfers qui l’assaillent par des faux, vers. 5
à 8, 11
ainsi il y a le salut, vers. 9, 10
et ainsi il est Lui-Même le Divin vrai et le Divin bien et ces Divins viennent de Lui, vers. 12 à 14
heureux celui qui Le connaît, vers. 15
De David. Béni soit l’Éternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat,
Mes doigts à la bataille,
Mon bienfaiteur et ma forteresse, Ma haute retraite et mon libérateur, Mon bouclier, celui qui est mon refuge, Qui m’assujettit mon peuple!
Éternel, qu’est-ce que l’homme, pour que tu le connaisses? Le fils de
l’homme, pour que tu prennes garde à lui?
L’homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l’ombre qui passe.
Éternel, abaisse tes cieux, et descends! Touche les montagnes, et qu’elles soient fumantes!
Fais briller les éclairs, et disperse mes ennemis! Lance tes flèches, et
mets-les en déroute!
Étends tes mains d’en haut; Délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux, De la main des fils de l’étranger,
Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite
mensongère.
O Dieu! je te chanterai un cantique nouveau, Je te célébrerai sur le luth
à dix cordes.
Toi, qui donnes le salut aux rois, Qui sauvas du glaive meurtrier David,
ton serviteur,
Délivre-moi et sauve-moi de la main des fils de l’étranger, Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite mensongère!…
Nos fils sont comme des plantes Qui croissent dans leur jeunesse; Nos filles comme les colonnes sculptées Qui font l’ornement des palais.
Nos greniers sont pleins, Regorgeant de tout espèce de provisions; Nos
troupeaux se multiplient par milliers, par dix milliers, Dans nos campagnes;
Nos génisses sont fécondes; Point de désastre, point de captivité, Point
de cris dans nos rues!
Heureux le peuple pour qui il en est ainsi! Heureux le peuple dont l’Éternel est le Dieu!

Psaume 145

Célébration du Seigneur pour ses œuvres et pour sa justice, vers. 1 à 7
pour sa miséricorde, vers. 8, 9
tous Le confesseront dans les Cieux, vers. 10 à 12
parce que son royaume est éternel, vers. 13
il relève les pécheurs, et il les conduit dans les vrais afin qu’ils vivent,
vers. 14 à 16
il est Divin, vers. 17
il sauve ceux qui croient en Lui, et ceux qui n’y croient point périssent,
vers. 18 à 20
il doit être adoré, vers. 21
Louange. De David. Je t’exalterai, ô mon Dieu, mon roi! Et je bénirai ton nom à toujours et à perpétuité.
Chaque jour je te bénirai, Et je célébrerai ton nom à toujours et à
perpétuité.
L’Éternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.
Que chaque génération célèbre tes œuvres, Et publie tes hauts faits!
Je dirai la splendeur glorieuse de ta majesté; Je chanterai tes merveilles.
On parlera de ta puissance redoutable, Et je raconterai ta grandeur.
Qu’on proclame le souvenir de ton immense bonté, Et qu’on célèbre ta justice!
L’Éternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et plein de bonté.
L’Éternel est bon envers tous, Et ses compassions s’étendent sur toutes ses œuvres.
Toutes tes œuvres te loueront, ô Éternel! Et tes fidèles te béniront.
Ils diront la gloire de ton règne, Et ils proclameront ta puissance,
Pour faire connaître aux fils de l’homme ta puissance Et la splendeur
glorieuse de ton règne.
Ton règne est un règne de tous les siècles, Et ta domination subsiste dans tous les âges.
L’Éternel soutient tous ceux qui tombent, Et il redresse tous ceux qui sont courbés.
Les yeux de tous espèrent en toi, Et tu leur donnes la nourriture en son
temps.
Tu ouvres ta main, Et tu rassasies à souhait tout ce qui a vie.
L’Éternel est juste dans toutes ses voies, Et miséricordieux dans toutes
ses œuvres.
L’Éternel est près de tous ceux qui l’invoquent, De tous ceux qui l’invoquent avec sincérité;
Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, Il entend leur cri et il
les sauve.
L’Éternel garde tous ceux qui l’aiment, Et il détruit tous les méchants.
Que ma bouche publie la louange de l’Éternel, Et que toute chair bénisse son saint nom, A toujours et à perpétuité!

Psaume 146

Célébration du Seigneur, vers. 1, 2
l’homme par son propre n’est rien, vers. 3, 4
heureux celui qui se confie au Seigneur, qui est le Dieu du Ciel et de la
terre, vers. 5, 6
qui enseigne et conduit tous ceux qui sont par ignorance dans les faux, et qui désirent les vrais, vers. 7 à 9
il règne pour l’éternité, vers. 10
Louez l’Éternel! Mon âme, loue l’Éternel!
Je louerai l’Éternel tant que je vivrai, Je célébrerai mon Dieu tant que
j’existerai.
Ne vous confiez pas aux grands, Aux fils de l’homme, qui ne peuvent sauver.
Leur souffle s’en va, ils rentrent dans la terre, Et ce même jour leurs
desseins périssent.
Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob, Qui met son espoir en l’Éternel, son Dieu!
Il a fait les cieux et la terre, La mer et tout ce qui s’y trouve. Il garde
la fidélité à toujours.
Il fait droit aux opprimés; Il donne du pain aux affamés; L’Éternel délivre les captifs;
L’Éternel ouvre les yeux des aveugles; L’Éternel redresse ceux qui sont
courbés; L’Éternel aime les justes.
L’Éternel protège les étrangers, Il soutient l’orphelin et la veuve, Mais
il renverse la voie des méchants.
L’Éternel règne éternellement; Ton Dieu, ô Sion! subsiste d’âge en âge!
Louez l’Éternel!

Psaume 147

Célébration du Seigneur par son Église, vers. 1, 2, 7
Il réforme par les connaissances du vrai, vers. 3, 4
Il a seul ce pouvoir, vers. 5
Il enseigne les vrais à ceux qui sont dans l’ignorance, vers. 6, 8, 9
la propre intelligence n’est rien, mais il n’y a de véritable intelligence
que celle qui vient de Lui, vers. 10, 11
l’église adorera le Seigneur, qui la défend et lui enseigne la Parole, vers. 13 à 15
par la Parole il dissipe l’ignorance, vers. 16 à 18
ceci est pour son Église, vers. 19, 20
Louez l’Éternel! Car il est beau de célébrer notre Dieu, Car il est doux,
il est bienséant de le louer.
L’Éternel rebâtit Jérusalem, Il rassemble les exilés d’Israël;
Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, Et il panse leurs blessures.
Il compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms.
Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n’a point de limite.
L’Éternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre.
Chantez à l’Éternel avec actions de grâces, Célébrez notre Dieu avec la
harpe!
Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre; Il fait
germer l’herbe sur les montagnes.
Il donne la nourriture au bétail, Aux petits du corbeau quand ils crient,
Ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’il se complaît, Ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’il met son plaisir;
L’Éternel aime ceux qui le craignent, Ceux qui espèrent en sa bonté.
Jérusalem, célèbre l’Éternel! Sion, loue ton Dieu!
Car il affermit les barres de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de
toi;
Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment.
Il envoie ses ordres sur la terre: Sa parole court avec vitesse
Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre;
Il lance sa glace par morceaux; Qui peut résister devant son froid?
Il envoie sa parole, et il les fond; Il fait souffler son vent, et les eaux
coulent.
Il révèle sa parole à Jacob, Ses lois et ses ordonnances à Israël;
Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, Et elles ne connaissent point ses ordonnances. Louez l’Éternel!

Psaume 148

Que tous, dans les Cieux et sur les terres, adorent le Seigneur par les biens et par les vrais qui viennent de Lui, vers. 1 à 6
que tous ceux qui sont dans les derniers du Ciel et de l’église L’adorent
par les biens et par les vrais de tout genre, vers. 7 à 10
en général, par l’entendement et par la volonté du vrai et du bien, vers. 11, 12
Il est le salut par les choses que Lui-Même donne, vers. 13, 14
Louez l’Éternel! Louez l’Éternel du haut des cieux! Louez-le dans les lieux élevés!
Louez-le, vous tous ses anges! Louez-le, vous toutes ses armées!
Louez-le, soleil et lune! Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses!
Louez-le, cieux des cieux, Et vous, eaux qui êtes au-dessus des cieux!
Qu’ils louent le nom de l’Éternel! Car il a commandé, et ils ont été créés.
Il les a affermis pour toujours et à perpétuité; Il a donné des lois, et
il ne les violera point.
Louez l’Éternel du bas de la terre, Monstres marins, et vous tous, abîmes,
Feu et grêle, neige et brouillards, Vents impétueux, qui exécutez ses
ordres,
Montagnes et toutes les collines, Arbres fruitiers et tous les cèdres,
Animaux et tout le bétail, Reptiles et oiseaux ailés,
Rois de la terre et tous les peuples, Princes et tous les juges de la terre,
Jeunes hommes et jeunes filles, Vieillards et enfants!
Qu’ils louent le nom de l’Éternel! Car son nom seul est élevé; Sa majesté est au-dessus de la terre et des cieux.
Il a relevé la force de son peuple: Sujet de louange pour tous ses fidèles,
Pour les enfants d’Israël, du peuple qui est près de lui. Louez l’Éternel!

Psaume 149

Le Seigneur doit être adoré par l’affection du vrai et du bien, parce qu’il les aime (ceux de son Église), vers. 1 à 4
parce qu’ils ont le Divin vrai, vers. 5, 6
par lequel les enfers sont réprimés, vers. 7 à 9
Louez l’Éternel! Chantez à l’Éternel un cantique nouveau! Chantez ses
louanges dans l’assemblée des fidèles!
Qu’Israël se réjouisse en celui qui l’a créé! Que les fils de Sion soient
dans l’allégresse à cause de leur roi!
Qu’ils louent son nom avec des danses, Qu’ils le célèbrent avec le tambourin et la harpe!
Car l’Éternel prend plaisir à son peuple, Il glorifie les malheureux en les sauvant.
Que les fidèles triomphent dans la gloire, Qu’ils poussent des cris de joie sur leur couche!
Que les louanges de Dieu soient dans leur bouche, Et le glaive à deux
tranchants dans leur main,
Pour exercer la vengeance sur les nations, Pour châtier les peuples,
Pour lier leurs rois avec des chaînes Et leurs grands avec des ceps de fer,
Pour exécuter contre eux le jugement qui est écrit! C’est une gloire pour tous ses fidèles. Louez l’Éternel!

Psaume 150

Le Seigneur doit être adoré, parce qu’il est tout-puissant, vers. 1, 2
Il doit être adoré par toute affection du bien et du vrai, vers. 3 à 8
Louez l’Éternel! Louez Dieu dans son sanctuaire! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance!
Louez-le pour ses hauts faits! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur!
Louez-le au son de la trompette! Louez-le avec le luth et la harpe!
Louez-le avec le tambourin et avec des danses! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau!
Louez-le avec les cymbales sonores! Louez-le avec les cymbales
retentissantes!
Que tout ce qui respire loue l’Éternel! Louez l’Éternel!