Le parcours de l’abîme jusqu’à l’être de Lumière

Le parcours de l’abîme jusqu’à l’être de Lumière | 26 janvier 1965 | Extrait des révélations de Jésus Christ reçues par Bertha Dudde :

En version audio

La Création entière est pour ainsi dire un Bassin de rétention pour le spirituel mort qui entre dans une forme après l’autre et qui l’abandonne de nouveau et ainsi il passe à travers un lent développement vers le Haut selon la Loi divine. Parce que rien n’a été créé sans sens ni but, tout ce qui existe sert au progrès du spirituel lié. Il n’existe aucune forme qui soit inutile ou sans but, parce que l’Amour et la Sagesse de Dieu ont participé à la Création de toutes les formes et celles-ci peuvent vraiment être reconnues. Mais l’homme connait seulement une fraction de la Création entière, et du fait de ses pensées limitées il ne peut pas trouver les liaisons. Donc l’homme est instruit sur le fait que l’Amour et la Sagesse de Dieu furent déterminants dans la Création de toutes les choses et il peut déduire de cela qu’un jour sera atteint le but et l’objectif de mener de nouveau en haut tout le spirituel mort qui L’avait abandonné autrefois dans la libre volonté. Que maintenant à l’homme il manque le savoir de cela est un signe comme quoi il est encore enveloppé de l’obscurité sous laquelle le spirituel mort a langui et qu’il peut casser seulement dans le stade d’homme, si lui-même en a la volonté. Tant que le spirituel passe à travers la Création, alors il se bouge dans le noir, il est sans conscience de soi, il végète, c’est une vie dans une forme qui semble encore morte, mais il ne se reconnaît pas, parce qu’il n’a aucune auto-conscience. Jusqu’à ce qu’ensuite dans le stade comme homme il soit de nouveau devenu un être auto-conscient qui maintenant peut réfléchir sur tout ce qui est dans et autour de lui. Alors l’ultérieur développement assume une autre forme, parce que l’homme n’est maintenant plus sous la Loi d’obligation, mais il a une libre volonté. Et ce stade est très important pour l’être qui maintenant doit parcourir le parcours vers le Haut par sa propre poussée. Et ce parcours terrestre comme homme est décisif, et dans ce parcours il doit fournir la preuve qu’il désire Dieu dans la libre volonté. Alors il peut abandonner définitivement la Création et entrer de nouveau dans le Règne des esprits libres qu’autrefois il avait abandonné. Et alors il sera outre mesure bienheureux d’avoir dépassé avec succès cette épreuve de volonté de l’unification avec Dieu. Alors il regardera plein de gratitude le temps terrestre qui est derrière lui avec tous les tourments et les souffrances que signifie pour lui la demeure dans chaque forme. Alors lui-même voudra aider le spirituel qui languit encore dans la forme. Alors il s’activera d’une manière salvatrice, parce que tout ce qui est encore lié dans la forme a besoin de cette aide, parce que cela est sans force et donc doit être poussé à l’activité qui lui est assignée selon la Loi d’obligation. Et cette Force lui procure un esprit déjà plus mûr, parce qu’à travers l’unification avec Dieu il est devenu recevant de la Force et il l’emploie pour une activité salvatrice. Cela lui explique aussi la Vie que montrent toutes ces Créations, dans lesquelles on peut constater une « Vie ». Dieu Lui-Même Est certes l’Origine de toute Vie. De Lui coule constamment le Courant de Vie dans l’Infini, mais toujours à travers les innombrables porteurs de Lumière qui maintenant guident au-delà la Lumière, et dans cette activité ils sont incommensurablement bienheureux. Et ainsi Dieu maintient toute la Création, mais c’est de Lui que procède la Lumière, et les Stations de Lumière et de Force recevront toujours la Force et la guideront au-delà parce que chaque Force pousse à l’activité et l’Amour et la Sagesse de Dieu veut rendre heureux d’innombrables êtres qui accueillent constamment de Lui la Force et la Lumière. Et dès qu’il peut être donné sur cela une Lumière à un homme, il se trouve déjà dans le dernier stade de son développement. Il est dans la Lumière du Rayonnement d’Amour qu’une fois il a repoussé, et à laquelle cependant maintenant il s’ouvre de nouveau et il accroit sa propre connaissance jusqu’au point où il peut de nouveau saisir toutes les liaisons et il se consacre, rempli de ferveur, à transmettre au prochain sa connaissance. La Lumière vient de nouveau aux hommes, et celui qui concède l’accès à cette Lumière, ne sombrera jamais plus dans l’Éternité dans les ténèbres. Lui-même deviendra Lumière qui peut s’unir avec la Lumière de l’Éternité et lui-même peut maintenant de nouveau rayonner la Lumière là où il y a encore l’obscurité de l’esprit. Amen