L’Amour

Révélations de Jésus Christ reçues par Bertha Dudde :

Qu’est-ce que l’amour ?…. Transformer l’amour de soi en amour du prochain…. | 04 Nov 1961

Et toujours de nouveau, vous êtes exhortés à mener une vie d’amour. Car la force qui vous rachète, c’est l’amour, l’amour est la voie qui mène à Moi, l’amour, c’est Mon élément originel, et c’est pourquoi celui qui vit dans l’amour est intimement relié à Moi, parce qu’il M’attire irréfutablement, Moi Qui suis l’Amour Même…. Mais qu’est-ce qu’implique mener une vie d’amour selon Ma volonté ?
Vous devez transformer l’amour de soi, qui est votre essence au moment de votre incarnation en homme, en amour désintéressé du prochain, c’est-à-dire que vous devez transformer l’amour qui demande et veut posséder, en un amour désintéressé qui donne, en un amour qui veut rendre heureux, et qui seul peut être nommé « amour divin ». Car Mon adversaire a su pervertir en vous cet amour divin, et vous faire convoiter des choses qui sont anti-divines, il a su éveiller en vous autres les hommes des convoitises que vous cherchez à satisfaire ; il a placé au fond de vos cœurs l’égoïsme, et il vous faut pendant votre vie terrestre chercher à retransformer cet amour faux en l’amour divin désintéressé.
Et donc vous devez pratiquer un amour désintéressé du prochain, vous devez penser moins à vous-mêmes, mais par contre prendre à cœur le sort du prochain…. vous devez attribuer du bonheur aux autres hommes, et vous devez irradier un amour sincère, car seul un amour de ce genre est divin, c’est cet amour qui nous unira de nouveau, temporellement et éternellement. Et c’est pourquoi il faut que les hommes soient instruits toujours de nouveau sur leur tâche terrestre de se former en amour ; il faut toujours de nouveau leur mettre devant les yeux Mes commandements d’amour, et en même temps, il faut leur proclamer les effets qu’a une vie d’amour sur l’âme humaine, il faut aussi que la raison du pourquoi J’exige l’amour des hommes leur soit expliquée…. Il faut qu’ils soient éclairés sur la raison du pourquoi ils sont déchus dans la profondeur : parce qu’ils avaient refusé Mon amour, parce qu’ils étaient sortis de Mon ordre, parce qu’ils s’étaient placés en dehors de Mon courant d’amour, ce qui a eu pour effet qu’ils se sont pervertis dans leur essence. Il faut qu’ils soient instruits sur le fait que la force d’aimer garantit aussi la « vie », tandis que sans amour l’être est mort, même en vivant un faux-semblant de vie humaine…. Il faut qu’ils sachent qu’ils vivent sur la terre afin de s’acquérir la vie éternelle, et que, pour vivre éternellement, il faut avoir un degré d’amour qui présuppose une lutte consciente contre l’amour-propre. Il faut que l’homme sache que l’amour voulu par Moi doit être compris comme un amour désintéressé qui donne, et qui veut contribuer au bonheur d’autrui. Et si maintenant il cherche à transformer son essence en amour, il fera bientôt l’expérience de l’effectivité de l’amour divin…. Et il apprendra à tout comprendre, la lumière sera en lui, il sortira des ténèbres de l’esprit, il arrivera à la « connaissance », il sera pénétré de Mon esprit et pourra enseigner, car maintenant sa connaissance intérieure le rendra capable de la transférer au prochain qui, par des actes d’amour, doit d’abord avoir atteint cet état d’esprit clair pour maintenant avoir la compréhension nécessaire…. et pour reconnaître le savoir transmis comme vérité.
Il faut que l’amour ait comme conséquence un état d’esprit clair, – autrement ce ne sont toujours que des paroles cherchant à simuler la pratique de Mon commandement d’amour tandis que la preuve fait défaut. L’Amour est primordial, l’Amour est divin, l’Amour est le feu qui irréfutablement rayonnera aussi la clarté…. Donc il faut que là où le véritable amour est pratiqué il y ait de la sagesse, de sorte que la pensée de l’homme soit juste, et qu’en lui, une lumière intérieure s’allume et qu’alors il parle sagement, parce que c’est l’esprit en lui qui s’exprime, parce que Moi-même Je peux M’exprimer par lui, et en vérité, Mes paroles à Moi sont lumière et vie, et elles témoignent de la plus profonde Sagesse. Et donc, les effets d’une vie d’amour seront forcément reconnaissables, car « celui qui vit dans l’amour demeurera en Moi, et Moi en lui…. », et donc là où Je peux être ce sera Mon esprit qui agira, et celui-là s’exprimera, de sorte que vous ne douterez vraiment plus de Ma présence…. Amen

La juste mesure pour l’amour propre – «comme toi-même….» | 27 Nov 1954

Porter un sacrifice en faveur de votre prochain est le vrai amour altruiste, car alors vous aimez plus le prochain que vous-mêmes. Et si vous lui donnez ensuite ce qu’il désire, alors vous l’aimez comme vous-mêmes. J’exige seulement cet amour pour le prochain ; mais celui-ci doit aussi être exercé dans la libre volonté, et alors il vous apportera la bénédiction spirituelle. Mais si vous êtes prêts au sacrifice, si vous renoncez volontairement à quelque chose pour pouvoir le donner au prochain, alors cet amour pour le prochain est beaucoup plus précieux et avec cela aussi un succès beaucoup plus grand pour votre âme. – À l’homme il est concédé une mesure d’amour propre, parce que celui-ci est nécessaire pour l’accomplissement de la tâche terrestre – pour que l’homme conserve sa vie corporelle, pour qu’il se concède à lui-même ce qui est nécessaire au corps pour pouvoir parcourir la vie terrestre. Seulement cet amour propre ne doit pas dépasser la mesure, de sorte que l’homme ne pense pas à son prochain, qu’il se concède tout seulement à lui-même, c’est-à-dire que son amour soit orienté de façon erronée. Pour cela J’ajoute les Mots : «comme toi-même !» L’homme peut donc maintenant utiliser cette mesure dans ses pensées et ses actes. Il doit, s’il veut s’acquitter de Ma Volonté, penser de la même manière à son prochain comme il pense à lui-même. Et selon la volonté d’amour du cœur, l’homme s’acquittera maintenant avec plus ou moins de facilité de Mon Commandement. Mais celui qui se met lui-même derrière le prochain, son cœur est de bonne volonté dans l’amour avec une grande mesure, et il arrivera très facilement à la perfection. Mais vous avez la liberté. Je vous ai donné le Commandement de l’Amour, toutefois celui qui ne veut pas s’en acquitter, qui ne s’occupe pas de ce Commandement – mais qui a l’amour en lui, il n’a pas besoin de Mon Commandement. Et seulement celui-ci est le vrai amour, qui est actif tout seul par lui-même, sans y être sollicité par un Commandements. Mais l’homme auquel il est fait remarquer Mon Commandement d’Amour, peut maintenant exécuter aussi des œuvres d’amour sans poussée intérieure seulement stimulé initialement par ce Commandement, jusqu’à ce qu’en lui s’allume toujours davantage l’étincelle d’amour, et maintenant elle rend l’homme heureux s’il s’active affectueusement dans ses rapports avec son prochain. Mais seulement le but de l’amour est alors évalué. Aime ton prochain comme toi-même. Chaque homme possède l’amour propre, et cela est justifié, mais il ne doit pas dépasser l’amour pour le prochain, ce qui est cependant le cas lorsque l’homme passe outre le besoin du prochain et croit ne pouvoir rien donner, parce que lui-même ne possède pas beaucoup. Il doit partager même le peu avec lui et il n’en subira pas quelque dommage, parce que s’il le fait par amour, il sera abondamment récompensé. Et Moi-même Je lui mesurerai comme il a mesuré. L’homme affectueux ne pense pas d’abord à lui, il donne même en se sacrifiant, et sa récompense sera vraiment grande dans le ciel – parce qu’il deviendra toujours plus riche plus il rend le prochain heureux. Il pourra recevoir beaucoup d’amour et être uni avec Moi, parce que lui-même s’est transformé en amour. Amen

Lutte contre l’amour propre | 27 Févr 1959

Vous devez posséder seulement une mesure minimum d’amour-propre, et alors il vous sera facile de vous acquitter de Mes Commandements de l’amour pour Dieu et pour le prochain. L’amour-propre ne peut vraiment pas être assez petit, parce que lui seul entrave les hommes dans l’amour inconditionnel du prochain qui est la chose la plus importante dans la vie terrestre, si l’âme doit arriver à la perfection. Mais l’amour-propre est inhérent à chaque homme comme une part d’héritage de celui qui est dépourvu de tout amour, qui aime lui-même plus que tout, autrement il ne serait pas devenu Mon adversaire et ennemi, qui veut tout seulement pour lui-même et qui veut Me contester toute domination. Lui seul veut posséder, et chaque genre d’amour propre est un désir de possession, c’est-à-dire entrer dans ses plans et s’éloigner de Moi Qui Suis l’éternel Amour. Tant que l’amour-propre prédomine dans l’homme, il ne tient alors pas au prochain, et alors son être ne se changera pas en amour car cela demande en premier de combattre l’amour-propre. Et ainsi aux hommes il peut toujours de nouveau être dit que vous vous trouvez encore sous l’influence de l’adversaire tant que l’amour-propre est prédominant en vous et cela devrait vous stimuler à la lutte contre vous-mêmes. Vous devez toujours confronter le besoin de votre prochain avec vos propres désirs et ensuite chercher à penser toujours davantage au prochain et à faire des renoncements pour lui. Alors votre âme pourra enregistrer un énorme progrès. Et vous pouvez de toute façon mesurer le degré de votre amour-propre seulement en évaluant l’état dans lequel se trouve votre âme. Vous ne devez jamais croire que vous fournissez un juste travail d’âme tant que vous n’avez pas combattu définitivement en vous l’amour-propre, car cela est la meilleure mesure du degré de maturité de votre âme. Mais vous pouvez être certain que Je vous aide dans cet auto-dépassement, si seulement vous avez la sérieuse volonté d’atteindre ce degré de maturité où le sort du prochain vous tient plus à cœur que votre propre sort. Alors il vous arrivera aussi la force, parce que Je bénis chaque sérieuse volonté et Je vous assiste pour que vous ne deveniez pas faibles dans votre volonté pour arriver à la perfection. Mais sans cette lutte rien n’est possible, sans cette lutte contre votre amour-propre vous ne vous occuperez jamais d’une manière désintéressée du prochain, vous ne recevrez jamais la sensation de l’amour qui veut rendre heureux, tant que l’amour qui désire vous remplit encore, car celui-ci est la part de Mon adversaire. Et il vous tient dans ses chaînes tant que vous-mêmes ne lui avez pas échappé au moyen de la victoire contre l’amour-propre qui est un avantage important pour votre âme qui peut mûrir toujours seulement lorsque l’homme travaille sur lui plein de ferveur, lorsqu’il cherche toujours à s’acquitter de Ma Volonté qui s’exprime toujours seulement dans Mes Commandements : «Aime Dieu plus que tout et ton prochain comme toi-même». Amen

L’amour sensuel | 19 Avr 1939

Reçois aujourd’hui pour le renforcement de l’esprit encore un message sur l’amour, et notamment d’un point de vue spécifique. Souvent des hommes expriment avec le mot «amour», quelque chose qui, en soi, est bien de l’amour, mais qui est très loin de ce qui est prêché aux hommes et dont la pratique doit être la tache première et dernière de l’homme. Ce que vous voulez souvent exprimer avec le concept amour c’est l’amour sensuel. Mais qu’il vous soit dit que, si vous ne vous opposez pas à l’amour sensuel en vous, vous détruisez le vrai amour, parce qu’il est un jeu de dupe du malin. C’est pour ainsi dire le moyen qu’il utilise pour faire tomber l’âme humaine dans ses filets. L’homme est totalement dans le pouvoir du malin s’il ne s’oppose pas au désir ardent du corps. Cet amour est un amour qui cherche à posséder, mais qui ne peut jamais et encore jamais anoblir l’homme, il ne peut donc conduire à l’union avec l’Entité la plus sublime. Ainsi l’homme doit toujours être sur ses gardes pour qu’à travers le pur désir corporel son âme et son progrès spirituel ne soit pas mis en danger. Il doit se rappeler qu’il est beaucoup plus difficile de réprimer ce désir une fois qu’il est devenu accro à lui, et que chaque amour sur la Terre qui vise seulement à satisfaire de purs intérêts terrestres, ne peut jamais être un amour juste devant Dieu. Parce qu’un amour qui ne donne pas, mais qui est dédié seulement à l’accomplissement des désirs terrestres, est aussi orienté vers l’obtention de succès terrestres, et donc il n’est pas dans l’Ordre divin. Parce que Dieu regarde seulement le sentiment intime du cœur, s’il est vraiment désintéressé et s’il veut seulement toujours donner l’amour, indépendamment de son propre avantage, de telles œuvres d’amour recevront la récompense qui leur est propre; elles vont conduire à l’union du cœur avec le Sauveur divin. Amen

Le Contenu de la Bible : La Doctrine de l’Amour | 16 Mars 1947

L’Esprit en vous doit vous instruire, autrement vous restez sans connaissance. Cependant Il peut entrer en activité seulement si vous vivez dans l’amour. – Et pour cela Ma Mission en tant qu’Homme sur la Terre consistait d’abord dans l’Enseignement de la Doctrine de l’Amour divin, parce que celle-ci devait d’abord transformer l’homme au travers de l’accomplissement de cette doctrine, après quoi l’esprit en lui pouvait entrer en action et seulement après, d’autres enseignements étaient possibles. Mais à l’époque de Mon Chemin sur la Terre les hommes étaient si éloignés de l’amour qu’ils devaient être avertis plusieurs fois et d’une manière insistante sur les conséquences de leur absence d’amour, et le Commandement de l’amour devait leur être mis devant les yeux continuellement. Et donc Je pouvais n’en introduire que seulement peu dans cette connaissance profonde. Et soumettre ce savoir aux hommes en général n’aurait pas été sage de Ma part, parce que sans amour il reste un savoir mort, il est sans effet. Et pour cela les notes de Mes disciples sont restées, à travers Ma Volonté, sous une forme qui manque certes d’un savoir profond, mais qui néanmoins contiennent la Doctrine de l’Amour et celui qui suit celle-ci pénètre aussi dans un savoir plus profond s’il le désire sérieusement. Moi-même J’ai répandu sur la Terre une quantité de savoir, mais Je connaissais les cœurs de Mes auditeurs. Je connaissais leur degré d’amour, leur volonté, et le degré de reconnaissance de Ma Personne qui a poussé Mes auditeurs à accepter le savoir offert comme étant l’unique Vérité. Moi-Même J’ai instruit Mes disciples et Je les ai rendus capables par le déversement du Saint-Esprit après Mon Ascension au Ciel, de transmettre à leur prochain ce qu’eux-mêmes avaient reçu au travers de l’Esprit et ainsi les hommes auxquels les disciples ont apporté l’Évangile ont été bien pourvus. Mais vu qu’une vie d’amour est toujours la condition pour comprendre le profond savoir spirituel et pour en obtenir la Bénédiction, aux générations futures il devrait être transmis le Commandement de l’Amour – et cela a été écrit sur Mon Ordre par des disciples, pour rester conservé ainsi que Je l’ai enseigné sur la Terre. Et il était contenu aussi dans les transcriptions de Mon Chemin de Vie qui devraient servir d’exemple à tous les hommes en restant comme héritage laissé par mes disciples, dans lesquelles cependant il manque le savoir profond parce que cela est Ma Volonté. Parce que celui qui voudrait puiser le savoir de ce Livre qui cache Ma Parole mais sans avoir l’amour, ne saura pas qu’en faire, parce que le savoir spirituel est la Lumière qui est allumée par l’amour, qui peut briller seulement dans une très pleine Force de lumière lorsque l’esprit dans l’homme est réveillé, car alors l’homme est éclairé de l’intérieur. Un savoir transmis seulement scolairement aurait seulement de la valeur si ensuite il peut être examiné et élaboré pour devenir la propriété de l’intellect, chose qui cependant est seulement possible avec l’assistance de l’Esprit, pour lequel l’amour est indispensable. N’est-il donc pas très compréhensible que par Moi-Même sur la Terre, comme aussi au travers des notes levées selon Ma Volonté, ait été toujours seulement enseigné l’amour et que le commandement de l’amour doive toujours être présenté aux hommes comme le premier et le plus important ? N’est-il par très compréhensible que l’homme soit exhorté assez souvent à exécuter ce commandement pour arriver à la maturité de l’âme ? Tout savoir ultérieur est seulement la conséquence d’une vie d’amour, et il est fourni à l’homme particulier comme cela lui est de la plus grande utilité. Parce que dès que son esprit est mis en activité, il peut recevoir le savoir sans limites, parce que lui-même détermine le degré de la sagesse dans laquelle il veut marcher. Et il n’a alors pas besoin de l’apprendre dans les livres, mais il lui est offert directement du Royaume spirituel, mais seulement un homme qui a réveillé en lui l’esprit en suivant Mon Commandement de l’amour peut le comprendre – et cela ne sera jamais compréhensible pour ceux qui vivent sans amour et cherchent à acquérir leur savoir seulement des livres. – Cela est seulement un savoir mort – car seulement l’Esprit donne la vie – seulement l’amour apporte la pleine compréhension.
Amen