L’âme prend connaissance au préalable de la vie terrestre

Révélation de Jésus Christ reçue par Bertha Dudde | L’âme prend connaissance au préalable de la vie terrestre | 17 août 1962

En version audio

Dès que vous Me poserez une question, Je vous répondrai et vous instruirai pour que vous compreniez tout, et qu’il ne subsiste aucune incertitude : Le chemin terrestre d’un être humain est une dure épreuve pour la volonté de l’âme qui y est incorporée …. pour l’esprit originel jadis déchu …. car maintenant il est aussi libre qu’il l’a été quand l’esprit originel a été extériorisé de Moi. Et on se le dispute de deux côtés ; et il doit décider tout seul du résultat de cette lutte. Il y a toujours des assistants spirituels à ses côtés, mais qui n’ont pas le droit de porter atteinte à son libre arbitre …. Et en même temps, d’innombrables forces adverses cherchent à le faire déchoir de nouveau …. Mais il a la possibilité de les dominer, en dirigeant sa volonté de Mon côté et grâce à cela, il recevra continuellement de la force pour résister et réussir ainsi son épreuve de volonté. Mais comme, au début de son incarnation en tant qu’homme, l’esprit originel est encore complètement ignorant (parce qu’en refusant la lumière de Mon amour il s’est lui-même privé de sa lumière, de son savoir, de sa connaissance, il a besoin d’instruction, alors il est instruit aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur …. intérieurement, c’est Mon étincelle spirituelle qu’il a reçue, et qui le pousse sans cesse à faire du bien, et qui lui communique une lumière depuis l’intérieur. Ensuite J’arrange toujours les situations d’une vie humaine de manière qu’il puisse en profiter en apprenant, tandis que du côté de ses assistants spirituels, sa pensée est guidée dans la bonne direction afin de décider sa volonté à se tourner vers Moi ; et alors, Moi-même Je peux agir en lui de manière extraordinaire. Donc pendant l’existence humaine sur terre à partir du moment où il a exprimé sa volonté de passer cette dernière épreuve de volonté en tant qu’être humain, Je fais tout pour que l’esprit originel puisse atteindre son but. Cependant, jamais une âme …. un esprit originel …. ayant traversé toute la création sous la loi d’Il faut …. n’est forcé d’accepter cette dernière incorporation …. L’état de contrainte cesse au moment où toutes les particules d’un esprit originel se sont retrouvées de nouveau ; et dès cet instant, cet esprit originel est libre, il n’est sujet à aucune coercition, ni de Mon côté ni de celui de Mon adversaire …. C’est lui-même qui décide ce qu’il veut devenir. Pendant la phase de son développement où il est monté de l’abîme, sa résistance contre Moi s’est tellement affaiblie que maintenant, il est suffisamment mûr pour s’engager dans le chemin terrestre d’un homme ; mais il faut qu’il accepte volontairement ce cadeau de grâce …. Voici donc pourquoi le sort terrestre lui est présenté …. Par Ma concession, l’esprit originel reconnaît qu’il n’est pas encore dans sa patrie où des splendeurs l’attendent, et il en ressent la nostalgie …. En même temps, il reconnaît que seul, le cheminement en homme le reconduira dans sa patrie perdue …. Il se rend compte également qu’il faut s’installer encore une fois dans une forme, et ce savoir aussi peut le faire hésiter à s’engager dans le chemin d’une vie humaine …. Mais le plus souvent, c’est de bon gré qu’il accepte d’être incorporé en homme ; et il se sent aussi assez de force pour passer la dernière épreuve de volonté. Mais pour le mettre en état de se décider en toute liberté, la course de sa vie terrestre lui est montrée : il se voit lui-même dans les différentes situations de la vie, et croit pouvoir facilement tout maîtriser ; aussi est-il prêt à faire le dernier chemin dans la forme …. Mais Moi, Je connais le degré de maturité de chaque esprit originel individuel, et Je peux faire passer devant ses yeux comme une lueur son parcours sur la terre. Je sais aussi quelle impression ce procédé (comparable à un songe) fait à une âme individuelle, et, maintenant Je peux mettre en œuvre son engendrement dans la forme humaine, mais il ne sera un être vivant que quand l’esprit originel aura pris possession de la forme. Vous autres hommes devez croire que Je peux tout ; que Je peux aussi faire jaillir une étincelle de lumière dans un esprit complètement aveugle, étincelle qui le rend capable d’y voir pour quelques instants …. et ces moments suffisent pour éveiller sa volonté (et l’esprit originel peut s’en servir de nouveau dès que toutes ses substances sont réunies). Sachez et croyez que sans avoir besoin de temps, Ma volonté effectue ce que Je considère comme nécessaire …. Mais il faut cette manifestation de la volonté d’un esprit originel de revêtir la forme humaine. Car il est sorti de son état lié, et il doit pouvoir se décider librement maintenant dès l’instant où il commencera sa vie humaine terrestre. Mais le corps matériel de l’homme ne peut vivre qu’à partir du moment où l’esprit originel s’y est installé comme « âme ». Même maintenant, l’être humain est d’abord guidé par ses esprits protecteurs ; peu à peu, il est introduit dans quelque savoir ; auparavant, il faut que l’homme mûrisse pour permettre à son libre arbitre et à son intellect de s’exprimer d’une façon raisonnée …. C’est la dernière phase d’évolution sur cette terre ; elle peut apporter à l’esprit originel sa libération complète, à condition qu’il y aspire lui-même, qu’il fasse attention à la douce voix intérieure, à cette poussée venant de l’intérieur qui est l la manifestation de l’étincelle spirituelle divine posée dans l’être humain par Moi …. Mais pendant la vie terrestre, Mon adversaire a le même droit sur lui ; donc il cherche à en profiter …. A chaque moment, l’homme est exposé à des influences venant aussi bien du haut que du bas – mais c’est lui qui décide laquelle aura raison. C’est la dernière épreuve de volonté pour voir s’il aspirera à Moi, son Dieu et Père ; et personne ne peut prendre à sa place cette décision libre, mais des secours de toutes sortes lui sont garantis, parce que Moi aussi J’ai la nostalgie de son retour, et à la vérité Je conduis Mon enfant par la main comme un bon père pourvu qu’il la prenne lui-même afin de se laisser tirer par Moi …. Car Je veux que toutes Mes créatures aient la béatitude, et en vérité, J’ai mis en œuvre toutes les possibilités pour atteindre Mon but …. Amen.