La Différence entre l’âme et l’esprit (ou l’étincelle divine)

Révélation de Jésus Christ reçue par Bertha Dudde :

L’explication sur «l’étincelle spirituelle» et «l’âme» | 12 mars 1955

Il vous est toujours donné un éclaircissement, si vous le désirez, parce que des pensées erronées peuvent porter à des doutes, des pensées erronées montreront des lacunes, tandis que la Vérité est la Sagesse sans lacunes, elle vous donne la Lumière qui augmente votre connaissance pour que vous appreniez à Me comprendre Moi et Mon Être, Mon Action et Mon Règne comme le plus haut et plus parfait Esprit et donc votre foi en Moi devient aussi plus profonde et plus vivante, chose qui procure uniquement la Vérité. Mon Amour vous la transmet, tandis que le patrimoine mental erroné est l’œuvre de Mon adversaire qui veut détruire en vous la foi en Moi. Et Je vous instruirai toujours dans la même Vérité, Je vous ai transmis un savoir toujours cohérent et vous ne pourrez y trouver aucune contradiction. Je Suis un Esprit d’Éternité en Éternité. Et de Moi il est toujours procédé du spirituel, des êtres de la même substance spirituelle, qui étaient parfaits comme Moi, mais qui avaient d’abord été créé par Moi. Que et pourquoi ces êtres ont perdu leur perfection, cela vous a été expliqué déjà beaucoup de fois par Mon Amour, pour que Mon Plan de Salut vous devienne compréhensible et que votre amour pour Moi soit réveillé et fortifié. Ce qui se trouve dans l’état d’imperfection, ne peut plus être considéré comme «divin» ; cela appartient à une autre sphère que celle dans laquelle Je Me trouve, comme aussi tout le spirituel resté dans la perfection. Il a assumé un autre être, il s’est totalement changé en lui, son être est contraire à Mon Être d’Ur, et malgré cela il est et reste une Force procédée de Moi qui s’est écoulée dehors dans l’Infini et qui un jour coulera de nouveau en retour vers Moi, mais seulement lorsque le spirituel essentiel sera de nouveau dans l’état de perfection il pourra arriver à Moi. Mais ces êtres procédés de Moi, qui se sont éloignés du but de leur retour à leur origine, ont été dissous en d’innombrables particules spirituelles, en d’innombrables substances, auxquelles il a été assigné une destination dans Ma Création entière, pour parcourir maintenant un chemin qui mène sûrement de nouveau vers le Haut, vers un retour à Moi. Donc de nouveau J’ai attiré le spirituel mort à Moi, parce que dans son état affaibli à cause de sa grande distance de Moi, il n’aurait jamais entrepris cette remontée. Et J’ai obtenu que toutes les particules appartenant à un être spirituel se retrouvent de nouveau. Et J’ai donné à toutes ces particules maintenant une forme extérieure qui était adéquate pour s’acquitter d’une grande tâche : l’âme, c’est à dire l’union de ces particules spirituelles, devait avoir une activité qui rétablissait l’état primordial, la perfection. J’ai donc d’abord vivifié la forme extérieure morte, le corps humain, avec l’âme, avec l’être spirituel qui primordialement était Mon image, mais qui est sorti par sa propre volonté de sa constitution parfaite. Et pour que maintenant l’âme arrive de nouveau à la perfection, J’ai laissé tomber une étincelle de Mon éternelle Force d’Amour dans cette âme. À l’âme il a été ajouté quelque chose de divin qui devait l’aider à son perfectionnement. L’étincelle d’amour a maintenant établi la liaison avec l’Éternel Amour, mais maintenant elle doit d’abord être allumée par l’homme à travers sa volonté, elle brûle certes dans chaque homme, elle peut certes être attisée à l’ardeur la plus haute, mais si elle est étouffée, alors toute liaison avec elle est impossible, chose qui mène à une relégation renouvelée. Cette étincelle spirituelle qui est Ma Part, est dans l’âme humaine dès le début de son incorporation jusqu’à la mort du corps de l’homme. Si l’âme pendant la vie terrestre s’est unie avec son esprit, c’est-à-dire si l’homme allume la divine étincelle de l’Amour en lui et s’il laisse déterminer ses pensées, sa volonté et ses actes par cet esprit d’amour, alors il a aussi atteint son état primordial et revient à Moi, parce que Ma Part pousse vers Moi, donc maintenant il doit se dérouler l’unification de cette âme avec Moi en tant que Mon fils. Mais si l’âme ne s’est jamais occupé de cette étincelle d’amour, si donc il l’a totalement étouffé, alors elle-même a renoncé à la partie divine qui était la seule qui pouvait l’aider à la Vie. Donc il a de nouveau librement choisi la mort, la relégation dans la forme solide, (12.03.1955) où maintenant la divine étincelle spirituelle ne peut pas le suivre, parce qu’elle influence seulement un être conscient de Moi, si celui-ci lui en donne la possibilité, mais jamais la substance animique privé de sa conscience, qui dans la volonté liée doit faire comme est Ma Volonté. Seulement Mon esprit permet la liberté de la volonté, mais ce dernier peut aussi l’empêcher, c’est pourquoi l’âme peut aussi entrer dans le Règne spirituel, sans s’être jamais rendu compte de l’esprit en elle. Ces âmes sont donc dans l’au-delà pour un temps infiniment long dans l’obscurité, parce que la divine étincelle spirituelle ne peut pas briller, parce qu’elle s’est détachée de l’âme à l’instant de la mort et est de nouveau revenue à son Origine. L’être est maintenant conscient de son «je», mais encore rempli de résistance, raison pour laquelle l’effet d’amour de l’esprit est impossible. Donc il est indiciblement difficile de réveiller à la Vie de telles âmes de leur état mort, mais ce n’est pas impossible. Maintenant des étincelles d’amour frétillent même dans ce Règne, donc Mon Rayonnement d’Amour cherche toujours de nouveau à allumer la volonté de ces âmes et à les stimuler à se bouger dans ce Rayon de Lumière et d’Amour, et à une âme de bonne volonté il s’ajoute maintenant aussi de nouveau Mon Esprit, mais il n’agit maintenant plus sur l’âme de l’intérieur, mais de l’extérieur, c’est-à-dire qu’elle est guidée à la connaissance par le monde de Lumière, chose qui sur la Terre pouvait aussi se produire à travers l’étincelle spirituelle active en elle si l’homme avait permis son action. Donc la remontée dans le Règne spirituel est immensément difficile. Mais il ne peut jamais être nié que l’âme est le vrai être doué d’une conscience propre, qui autrefois est tombé en tant qu’esprit angélique crée primordialement. L’âme «reste tombée» aussi longtemps qu’elle ne s’unit pas avec Mon Esprit, tant qu’en elle le principe de l’amour ne domine pas et qu’elle n’a pas retrouvé son être comme au début. L’étincelle spirituelle dans l’homme, la Part de Moi-Même est justement cet amour qui manque au mort, mais qui est mis dans le cœur de l’homme comme une minuscule étincelle et que maintenant il doit de lui-même attiser en une flamme qui éclate haut. L’être tombé a renoncé à l’amour et a repoussé Mon Amour. Sans amour il ne pourrait jamais revenir à Moi, mais Je veux le reconquérir et donc Je mets dans cette âme une étincelle de Mon Esprit Divin, mais elle doit être allumée dans la libre volonté à l’ardeur la plus haute. L’être peut aussi repousser Mon Amour et malgré cela dans l’au-delà il n’est pas laissé sans Aide, mais monter en haut dans le Règne de l’au-delà est différent que sur la Terre. L’âme ne peut jamais atteindre le degré que peut lui procurer la Vie terrestre. Mais si elle se laisse mener volontairement par Mon esprit en elle, si à travers une vie d’amour elle réveille l’étincelle spirituelle en elle, alors maintenant elle est déjà entrée en liaison avec Moi, donc Moi-même peux maintenant agir sur elle, parce qu’elle ne s’oppose pas à Mon Rayonnement d’Amour et elle change tout son être et elle s’adapte à Mon Être d’Ur. Dans le Règne spirituel il ne lui est pas offert les mêmes possibilités, mais l’âme est aidée pour arriver de l’abîme à la Lumière, si elle ne s’oppose pas aux efforts du monde de la Lumière et ne se précipite pas de nouveau dans l’abîme le plus profond, ce qui signifie une nouvelle relégation. La divine étincelle spirituelle est l’amour qui somnole dans chaque homme comme Ma Part et qui peut être allumée, mais cela doit se produire dans la libre volonté. Cette étincelle spirituelle n’a aucune forme, mais elle peut remplir toute l’âme et donc la spiritualiser, parce que l’âme est du spirituel autrefois tombée, un être auto-conscient qui doit de nouveau devenir l’esprit d’ange qu’il était au début. Amen

1er extrait du Grand Évangile de Jean (Jacob Lorber)

Suétal dit : « Qu’as-tu donc dit à propos de l’esprit qui est dans l’âme ? L’âme est pourtant bien la même chose qu’on appelle esprit ! » Mathaël dit : « Ami, si tu ne sais pas encore qu’en chaque âme demeure un esprit de toute vie, tu es assurément bien loin de pouvoir comprendre d’où me vient mon peu de sagesse ! Il est bien difficile en ce cas de parler avec toi ; car même en ouvrant tes oreilles, tu n’entends rien, et en ouvrant tes yeux, tu ne vois rien ! L’âme n’est que le réceptacle de la vie issue de Dieu, mais elle est loin d’être la vie elle-même ; car si elle était la vie même, quel prophète eût été assez stupide pour lui prédire l’accession à la vie éternelle, ou au contraire la possibilité d’une mort éternelle ? Mais puisque l’âme ne peut atteindre la vie éternelle que par les voies de la vraie vertu divine, comme cela peut être démontré par de multiples exemples, il lui est donc bien impossible d’être elle-même la vie, et elle ne peut en être que le réceptacle. Ce qu’on appelle Esprit divin ou vraie Vie n’est qu’une petite étincelle au centre de l’âme. Cette petite étincelle doit recevoir une nourriture spirituelle, qui est la pure parole de Dieu. Grâce à cette nourriture, l’étincelle grandit et se renforce dans l’âme, et finit par prendre elle-même la forme humaine de l’âme, imprégnant l’âme tout entière et transformant finalement toute l’âme qui prend sa propre nature ; alors, bien sûr, l’âme est devenue elle-même toute vie et se reconnaît comme telle jusqu’en son tréfonds. C’est seulement lorsque la vie s’est ainsi pleinement reconnue et qu’elle a acquis une très claire conscience d’elle-même qu’elle connaît les fondements de la sagesse ; mais tant que cet état désirable n’est pas atteint, il ne peut être question de sagesse ! La vraie sagesse est ce que l’esprit voit par les yeux de l’âme ; mais si une âme demande encore ce qu’est l’esprit en elle, comment la lumière de l’esprit et de toute vie pourrait-elle éclairer sa vision par ailleurs complètement aveugle ? »

2ème extrait du Grand Évangile de Jean (Jacob Lorber)

Pour la première fois depuis sa guérison, notre Mathaël ne peut retenir un sourire bienveillant et compatissant, et il dit à Ouran : « Tu es bien un authentique païen, aussi pur qu’il est possible ! Tu as parcouru la moitié de la terre en quête de la vérité et d’une vraie lumière ; et quand tu la trouves, ta stupidité païenne t’empêche de la reconnaître ! Sache que je te plains beaucoup et déplore du fond du cœur ton aveuglement; mais j’espère qu’ici, cette vieille sottise qui est la tienne verra bientôt sa fin ! Car ce que ta fille éprouve dans son cœur comme de l’amour envers notre grand et saint Maître est précisément l’unique et véritable signe vivant de la présence dans son âme de l’étincelle divine de l’esprit ! C’est seulement quand cette étincelle deviendra flamme dans sa poitrine qu’elle reconnaîtra pleinement la parfaite inanité de votre vieux polythéisme, mais aussi l’éternelle et seule vraie divinité de Celui qui vient d’allumer et de faire vivre en son cœur par ailleurs très pur cette petite étincelle.
Je te le dis, l’amour est le seul lien par lequel Dieu attire Ses créatures vers Son cœur paternel afin qu’elles deviennent Ses enfants, et les rend finalement égales à ceux-ci — et toi, vieux païen aveugle, tu demandes à être libéré de cette grâce divine suprême que Dieu en personne, dans Sa grande miséricorde, répand dans vos cœurs pour éveiller la vie en vous !? Renonce à ta vieille stupidité et deviens un homme capable, grâce à la force que Dieu lui accorde pour cela, d’accéder en lui-même à la vie éternelle, de se connaître et de reconnaître véritablement Dieu, et par là d’entrer enfin dans la vraie félicité éternelle ! »

3ème extrait du Grand Évangile de Jean (Jacob Lorber)

Raphaël leur dit : « Vous qui êtes désormais mes amis et mes frères, ne me prenez pas pour autre chose qu’un homme, par la grâce de Dieu un peu plus accompli que vous ne l’êtes déjà. Qui suis-je devant Dieu ? Je ne suis rien et ne puis rien ! Tout ce que je fais, je ne le fais que par l’esprit de Dieu, qui m’emplit tout entier parce que je suis empli d’amour pour Dieu, et par là de Sa volonté. Ainsi, ce que veut en moi cette volonté divine arrive ; car la parole et la volonté de Dieu sont la seule réalité, elles sont ce qui fait exister toute chose et toute créature et sont partout le fait accompli. Ce qui est en moi n’est qu’une parcelle de l’esprit divin ; mais cette petite étincelle est en relation avec l’esprit éternel et infini de Dieu. Et ce que veut cet esprit éternel et infini, la petite parcelle étroitement liée à Lui qui est en moi le veut aussi, cette étincelle divine dont je suis sans cesse conscient et qui ne saurait vouloir autre chose que ce qu’Il veut, et c’est pourquoi ce que l’esprit de Dieu veut en moi arrive à l’instant. La même étincelle existe en vous, mais un peu comme le germe de vie dans la graine. Tant que la graine n’est pas mise en terre, elle reste comme morte ; mais une fois en terre, tout ce qu’il y a en elle d’extérieur et de matériel tombe, et seule la part de substance animique s’unit avec l’esprit vivant du germe, et c’est alors que cet esprit s’anime et fait les miracles que vous avez vus d’innombrables fois.
Et de même, l’homme matériel doit en quelque sorte, selon la libre volonté de son âme, tuer et détruire en lui-même tout désir matériel et tout attachement aux choses de ce monde. Il doit aspirer à toujours mieux connaître et aimer Dieu, et à accomplir en toute chose Sa volonté révélée, quand bien même cela coûterait à son âme et à son corps de grands sacrifices. C’est ainsi que l’esprit divin s’active en l’homme et l’emplit bientôt tout entier, le rendant pareil à Dieu et lui donnant la force, la puissance et l’indestructible vie éternelle. Et c’est pourquoi je vous ai dit tout à l’heure que l’homme ne peut trouver Dieu, qui est de toute éternité amour, sagesse et vérité, que d’une seule manière : par le pur amour de Dieu et par la vérité née de cet amour. Si tu tiens une graine en l’air, le soleil aura beau l’illuminer de ses plus beaux rayons, elle se desséchera et ne germera ni ne fructifiera ! Et il en va de même pour l’homme qui cherche Dieu à la lumière de la sagesse du monde ! Il se dessèche et s’étiole, et tous ses efforts n’auront servi a rien. Mais si l’on met en terre la graine encore vivante, cette parabole prend une tout autre signification fort appropriée : l’homme doit renoncer à lui-même dans tous ses désirs sensuels et terrestres. En devenant plein d’humilité, de douceur, de patience, d’amour et de compassion envers son prochain, il s’emplit de l’amour de Dieu. Alors, il est vraiment une graine vivante prête a germer dans la terre de la vraie Vie. L’esprit divin qui est en lui l’imprègne tout entier, le fait grandir et le rend mûr pour la vie éternelle divine et la contemplation de Dieu. Celui qui agit ainsi trouve le Dieu qui, sans cela, lui serait toujours demeuré caché, et ne Le perdra plus jamais. C’est ainsi que je suis moi-même devenu ce que je suis, et beaucoup de ceux qui sont ici sont comme moi pour l’essentiel – et même davantage. Imitez-les, et vous parviendrez au même point qu’eux ; mais vous, vous devrez d’abord renoncer complètement à toute la mondanité qui est encore en vous. – M’avez-vous bien compris ? »

L’invocation du « Saint-Esprit » | 15 novembre 1963

Vous les hommes invoquez souvent le « Saint-Esprit » pour qu’il vienne à vous, et vous ne savez pas qu’il est en vous et a besoin seulement de votre libre volonté pour pouvoir se manifester à vous. L’Esprit Est Ma Part, il est indissolublement uni avec l’Esprit du Père, c’est l’étincelle divine qui a été associée à votre âme lorsqu’elle s’est incorporée comme homme sur cette Terre, ou autrement dit : vous êtes autrefois procédé de Moi, de Mon Rayonnement d’Amour et donc vous êtes de la même Substance de l’Éternité comme Je Suis Moi-Même. Cette substance s’est certes durcie après votre chute d’autrefois de Moi et ainsi vous êtes devenus des êtres morts, alors que vous étiez autrefois pleins de Vie. Parce que Ma Force d’Amour vous rayonnait et cette Force ne pouvait pas être autre que sans arrêt active. Mais étant donné que vous avez repoussé Ma Force d’Amour, vous êtes devenus incapables d’accomplir n’importe quelle activité. Et dans cet état sans force vous vous trouvez encore lorsque vous venez sur la Terre en tant qu’homme. Mais pour que vous puissiez vous acquitter de la tâche imposée pour la vie terrestre, Je rayonne une étincelle de Mon éternelle Force d’Amour, qui est à nouveau Ma Part, dans chaque cœur d’homme. Vous êtes animés avec la Force qui a été autrefois rayonnée comme entité, et cela signifie que vous possédez la Force vitale de sorte que vous puissiez être actif du point de vue terrestre et puissiez exécuter votre tâche comme homme. La vraie tâche cependant est et reste votre spiritualisation, la retransformation de votre être dans son état primordial. Et vous pouvez accomplir cette tâche seulement lorsque vous vous changez en amour. Et pour pouvoir faire cela, l’étincelle d’amour en vous doit d’abord de nouveau être rayonnée, vu que du fait de votre chute d’autrefois de Moi vous êtes dépourvus d’amour. Cette étincelle d’amour donc est le Rayonnement de Moi-Même, elle est le Rayonnement de Mon Esprit dans votre âme, qui cependant seulement à travers votre volonté réveille les hommes à la Vie. Vous tous possédez l’étincelle spirituelle, la Part de Moi-Même en vous. Donc il n’a pas besoin de venir d’abord à vous, il est déjà en vous, mais il peut se manifester seulement lorsqu’à travers une vie dans l’amour vous lui en donnez la possibilité, parce qu’il ne s’impose pas et ne vous influence d’aucune manière contre votre volonté. Vous pouvez donc à chaque instant réveiller l’esprit en vous à la Vie, mais vous n’y êtes pas forcés. À travers votre prière pour que le Saint-Esprit veuille venir à vous, vous montrez votre ignorance quant aux justes liaisons, et en outre vous montrez que vous vous faites un concept faux parce que d’une certaine manière vous le personnifiez et l’invoquez comme un Être. Mais c’Est Mon « Rayonnement », parce que Moi-même Je Suis l’Esprit le plus Saint de l’Éternité, et Je Suis même près de chacun qui M’invoque. Mais cet Esprit que vous appelez, ne doit pas être pensé d’une manière séparée de Moi, et il ne suivra pas et il ne peut suivre votre appel tant que vous-mêmes ne vous formez pas dans l’amour, parce que même si Ma Force d’Amour ne connaît aucune limitation, elle ne peut jamais rayonner dans un cœur fermé, et le cœur reste fermé tant qu’il n’est pas de bonne volonté d’aimer, parce qu’il est capable d’aimer seulement à travers l’étincelle spirituelle qui lui a été associée ou bien à travers Mon étincelle d’Amour. Mais la volonté d’aimer pousse l’esprit à s’annoncer en vous, même lorsque vous ne l’appelez pas expressément. Il est en vous, mais il se tiendra silencieux tant que vous négligerez l’amour, parce que l’esprit lui-même est amour et donc il peut se manifester seulement dans les rapports avec l’amour. Et il est inséparable de l’Esprit du Père de l’Éternité, donc « Mon Esprit », ou bien le Feu de l’Amour divin, peut couler en toute plénitude en vous les hommes et ainsi il pousse l’étincelle spirituelle à vous instruire constamment de l’intérieur, parce que la Lumière de l’Amour divin doit maintenant aussi éclairer vos cœurs, et cela signifie la plus claire connaissance, cela signifie obtenir un savoir qui correspond à la Vérité, parce que Mon Esprit sait tout et donc il peut vous transmettre seulement la pure Vérité. Vous pouvez donc seulement toujours prier pour que Moi-même veuille être présent, ce qui cependant demande que vous vous formiez dans l’amour, parce qu’autrement l’Éternel Amour ne peut pas être présent en vous. Vous pouvez donc seulement prier pour avoir la Force de pouvoir vous acquitter de Mes Commandements, et alors vous vous rendrez aussi compte de Ma Présence, parce qu’avec chaque œuvre d’amour vous M’attirez à vous, parce que Moi-même Je Suis l’Amour. Et alors J’agirai aussi en vous à travers Mon Esprit, comme Je l’ai promis. Amen

L’âme – l’étincelle de l’esprit dans l’homme | 18 septembre 1940

L’âme de l’homme est la fusion d’innombrables substances animiques qui sont des points de recueil de la Force spirituelle, donc des vases de réception du spirituel de Dieu. Chacune de ces innombrables substances a été précédemment incorporée, c’est-à-dire renfermée dans une forme extérieure dans le but d’un développement ultérieur du spirituel et la possibilité de la fusion future avec la même substance. L’âme de l’homme au travers de ses substances individuelles est passée à travers chaque Œuvre de Création, l’âme est pour ainsi dire mûre pour la dernière incorporation sur la Terre. L’âme assume toujours la même forme que l’enveloppe extérieure qui la renferme, et à celui qui serait capable de la vue spirituelle, elle offrirait une image incroyablement fascinante et multiple, s’il voulait observer l’âme de l’homme dans sa composition. Cette Œuvre de Création de Dieu, invisible aux hommes, est indescriptible, que ce soit dans sa constitution comme aussi dans son utilité. Mais une description de la constitution de l’âme confondrait seulement les pensées de l’homme, parce qu’elles ne saisiraient pas les innombrables Miracles que le corps humain cache en lui. C’est une Œuvre complète de Création en miniature, qui maintenant est compréhensible en tant qu’«âme» par l’homme. L’âme est la partie intime de l’homme et comprend toute la Création destinée à se transfigurer dans la vie terrestre pour jouir des délices du Ciel en Louanges à Dieu. L’âme cache en elle l’esprit divin ; la substance primordiale de l’âme est certes spirituelle dans toutes ses phases de développement, mais Dieu Lui-Même pose une étincelle divine d’Esprit dans l’âme qui s’incorpore dans l’homme. Il insuffle Son Souffle dans l’homme, Il remet en lui le Divin et Il met l’âme devant la tâche de se décider pour le Divin ou pour l’humain pendant sa dernière existence sur la Terre. Si maintenant l’âme, le spirituel de Dieu qui un temps fut rebelle à Dieu, veut maintenant s’unir avec l’Esprit divin, elle doit commencer maintenant la transformation de ce qui était loin de Dieu, et l’âme humaine doit s’éclairer. Et alors l’âme humaine s’unit ensuite avec l’Esprit divin, lorsqu’elle dépasse fermement tout désir humain qui est inhérent au corps humain comme la tentation en vue du renforcement de la volonté – lorsqu’il résiste à tout ce que le corps comme tel lui demande et qu’il se soumet volontairement à ce que lui demande l’Esprit divin.
Alors l’âme renonce définitivement à sa rébellion d’un temps contre Dieu, se décide pour Dieu, ne s’oppose plus consciemment contre le Divin et accueille le Rayonnement d’Amour, la Force, pour augmenter en elle le spirituel, pour établir la fusion du spirituel en elle avec le spirituel hors d’elle et maintenant elle cherche consciemment le rapprochement avec Dieu. Mais si le désir corporel prédomine, alors l’Etincelle de l’Esprit divin somnole en elle au plus profond de l’homme, il ne peut rayonner aucune Lumière et l’âme reste dans la plus profonde obscurité. Elle vit sa vie terrestre sans la moindre poussée, le spirituel en elle est condamnée à l’absence de vie, le chemin terrestre n’est pas un chemin de développement vers le haut pour elle, mais une période de stagnation ou bien même de rétrogradation. L’Etincelle de l’Esprit divin dans l’homme a été laissée inaperçue et donc elle ne pouvait pas s’exprimer. À l’être la Force de l’Amour divin ne pouvait pas affluer et donc l’unification avec l’Esprit du Père de l’Éternité ne peut jamais plus avoir lieu. Et l’âme sur la Terre est dans un état d’absence de lumière, elle l’emporte avec elle dans l’Éternité, pour se rappeler là avec d’infinis tourments et repentirs du temps perdu sur la Terre et maintenant elle doit mener une lutte très dure pour améliorer sa situation. Amen

L’activité de l’étincelle spirituelle dans l’homme | 13 novembre 1941

Le tournant dans la vie terrestre est l’instant où l’âme donne la liberté à l’esprit en elle, afin que celui-ci puisse s’élever en haut pour entrer en liaison avec le spirituel qui est en dehors de l’âme humaine. Plus ce processus commence tôt, plus l’homme atteint le degré de maturité qui est la condition préalable pour recevoir la Lumière et le savoir. L’homme est ignorant tant que l’esprit en lui n’est pas encore actif, tant que l’étincelle divine dans l’homme somnole, parce que le spirituel ne peut pas se révéler à l’âme humaine ; celle-ci est incapable de saisir une communication spirituelle, parce que son royaume est la Terre, la matière et le spirituel lui sont encore totalement étranger. Elle commence à comprendre seulement, lorsque l’étincelle spirituelle en elle devient active et cherche à transmettre du savoir du Royaume spirituel. L’homme n’aura aucune compréhension pour ce qui, du point de vue terrestre, n’est pas visible ou tangible car il ne s’en occupe pas de près. Il le fera seulement lorsque la satisfaction de ses désirs corporels lui semblera sans charme, alors il laissera de coté le corps et aura le désir pour un savoir supérieur ; lorsqu’il verra tout à coup un manque dans son état actuel, lorsque la vie qu’il mène ne lui suffira plus il tournera son attention vers des choses qui ne peuvent pas être sondées avec le seul entendement du cerveau. Alors il se creusera la cervelle, et il enverra son esprit en haut et maintenant l’esprit se lie avec le spirituel en dehors de lui. C’est-à-dire que, si l’homme est bon et noble, s’il aime la Vérité et a le désir pour Dieu, alors l’esprit s’unit avec le spirituel qui se trouve dans la même tendance, et donc il saisit le bon, le vrai et divin, et au contraire de l’homme, il se trouve déjà sur une marche de perfection qui le rend capable de s’instruire avec le spirituel qui lui est confié. Ce que l’esprit reçoit maintenant est des Sagesses qui concernent seulement le Royaume spirituel, elles peuvent certes être transmises à l’âme humaine, elles ne concernent pas des questions terrestres, mais elles promeuvent seulement le développement spirituel vers le Haut de l’homme. Ce développement vers le Haut apparaît important seulement aux hommes qui peuvent se détacher de l’expérience terrestre, mais pour les autres c’est un concept vide, parce que leurs âmes ne saisissent simplement pas qu’elles peuvent mener une vie autre que celle terrestre, qui leur semble beaucoup plus fascinante et avec un but satisfaisant.
Seulement lorsque l’âme libère l’esprit en elle, celui-ci peut instruire l’âme sur les Magnificences du Royaume spirituel et alors l’âme aspire aussi vers le Haut, c’est-à-dire qu’elle désire ardemment et avec nostalgie les résultats du vol spirituel vers le Haut, dans le Royaume spirituel. Parce qu’elle reconnaît la valeur de ce que l’esprit cherche à lui transmettre, elle le reconnaît et cherche à se rendre digne de l’apport du Royaume spirituel. Donc l’homme aspire maintenant consciemment à la connaissance, à la Lumière et sa tendance consciente lui procure aussi la Lumière, l’homme devient sage et sa vie terrestre lui procure maintenant le juste succès, le développement vers le Haut de son âme qui est le but et l’objectif du chemin de vie terrestre. Amen

Corps-âme-esprit – l’étincelle divine – le réveil de l’esprit | 9 décembre 1946

Vous-même avez en vous une étincelle divine, vous qui vous êtes détournez de Moi. Mais elle git dans le sommeil le plus profond tant que vous-même ne la réveillez pas à la vie et donc elle ne peut pas agir en vous et vous laissez rester totalement inactive la chose la plus précieuse sur la Terre. Elle est une Partie de Moi qui repose en vous, elle est le lien entre vous et Moi au travers duquel vous pouvez trouver sans fatigue l’unification avec Moi, si vous lui permettez d’agir en vous. Et ainsi vous pouvez vivre sur la Terre et être de toute façon morts en esprit tant qu’au travers d’une activité d’amour, vous ne donnez pas la vie à l’étincelle spirituelle en vous. Votre âme peut être déterminée par l’esprit en elle ou bien par le corps, par l’enveloppe extérieure au travers de ses pensées et de sa volonté. Il est compréhensible que l’esprit la poussera à des pensées et des actes justes, tandis que le corps fera se lever seulement des pensées purement matérielles qui stimuleront presque toujours l’âme à vouloir et agir de manière désavantageuse pour son développement spirituel. Et donc J’ai mis dans l’âme Mon étincelle, pour qu’elle lui rende facile la voie qui mène sûrement au but. Mais vous qui êtes loin de Moi au travers de votre chemin de vie sans amour, qui ne cherchez aucune liaison avec Moi au travers de la prière ou bien d’action d’amour, vous laissez Ma Part totalement inaperçue, elle se tient en vous dans le sommeil de la mort et votre âme est déterminée seulement unilatéralement, elle tend à des biens terrestres et cherche à les conquérir sur une voie fausse, à travers des actions sans amour et injustes envers le prochain, et avec cela elle épaissit souvent l’enveloppe autour d’elle, le sommeil de l’étincelle spirituelle en elle devient toujours plus profond, parce que seulement l’amour peut la réveiller. Vous avez tous à votre disposition des moyens d’aide, J’ai donné à tous les hommes la possibilité de se développer vers le Haut sur une voie facile, si seulement ils utilisent Mes Dons de Grâce. Moi-même Je Suis en liaison avec chacune de Mes créatures à travers l’étincelle spirituelle que chaque homme porte en lui et Je vous exhorte tous constamment à l’amour, pour que vous sentiez la Bénédiction d’une vie d’amour au travers de l’action de Mon esprit en vous. Mais vous ne vous occupez pas de Mes Paroles, vous les laissez retentir inefficaces outre vos oreilles et vous n’établissez pas la liaison avec Moi ; vous ne laissez pas l’étincelle spirituelle en vous s’unir avec l’Esprit du Père à travers une activité d’amour et ainsi vous restez morts en esprit, votre âme s’endurcit, elle se rend même incapable d’entendre la voix de l’esprit lorsqu’il vous parle au travers du prochain, et votre vie terrestre est une course à vide qu’elle reconnaîtra à la fin avec le repentir le plus amer. Mais Je bénis ceux qui laissent leur esprit leur parler, qui l’écoutent, qui vivent dans l’amour et donc permettent l’action de Mon esprit en eux. Et ils M’entendront Moi-Même, parce que Ma Part témoignera de Moi, Moi-même Je Suis présent en eux et Je les préserve de toute retombée, du naufrage spirituel. Je les attire à Moi, parce que dès que l’étincelle spirituelle en eux a cherché et trouvé le contact avec Moi, l’âme est indissolublement unie avec Moi, l’étincelle spirituelle une fois réveillée éclate et elle s’unit avec l’éternel Feu de Mon Amour et elle ne peut jamais et encore jamais plus s’éteindre ou se refroidir. Donc changez dans l’amour, vous qui êtes encore loin de Moi, cherchez le contact avec Moi au travers d’action d’amour et réveillez à la vie l’étincelle spirituelle en vous, pour que vous soyez sauvés pour l’Éternité. Et votre âme Me remerciera éternellement, parce qu’alors elle est sauvée du naufrage, lorsque l’étincelle spirituelle peut la déterminer à la conduite du chemin de vie sur la Terre, à s’occuper de sa voix et à se laisser tirer par elle en permettant Mon Action en elle au travers d’œuvres d’amour désintéressé et ainsi de la libérer de tout mal, de la mort éternelle. Amen

L’étincelle spirituelle – la Vie | 25 juillet 1952

C’est l’Esprit qui vivifie. C’est Mon Esprit, Ma Part, qui somnole en vous et qui doit être réveillé, il ne se pousse pas en avant, mais il attend patiemment, jusqu’à ce que vous le poussiez à se manifester. Mais alors il vous annonce quelque chose de Magnifique, parce qu’il est divin et donc il connaît tout, il peut même vous révéler tout ce que vous désirez savoir, et encore bien davantage. Mon Esprit est l’étincelle divine qui repose dans le cœur de chaque homme et qui donne à l’homme la vraie Vie, lorsqu’il peut être actif en lui. Et faire devenir cette étincelle spirituelle une infinie mer de feu est le but de votre vie terrestre ou bien aussi son accomplissement, parce que vous êtes pleins de l’Esprit divin, dès que l’étincelle en vous, c’est-à-dire Ma Part, sera devenue une claire flamme d’amour, parce qu’alors vous aurez effectué l’unification avec Moi, la petite étincelle d’amour se sera unie avec le Feu de l’Éternel Amour, et Je Suis présent dans l’homme dans toute la Plénitude, il vit en et avec Moi.
Au début de votre incorporation en tant qu’homme votre âme est d’en bas, c’est-à-dire que ses substances sont passées à travers la Création matérielle, parce qu’elles appartenaient au spirituel mort, qui devait d’abord se développer de nouveau vers le Haut. Même le corps est encore du spirituel très immature, et les deux, l’âme et le corps, se hisseraient difficilement vers la Haut pendant la vie terrestre si l’étincelle de Dieu dans l’âme n’assumait pas sa conduite, ou bien si vous n’étiez toujours pas disposé à faire influer dans l’homme Mon Esprit, Ma Force d’Amour, chose qui a aussi toujours pour conséquence une réalisation du but final, mais seulement cette Grâce n’est pas utilisée par chaque homme, parce que Mon Esprit peut Se manifester seulement lorsque l’homme lui offre écoute dans la libre volonté, Mon Esprit peut se manifester seulement lorsque le cœur de l’homme s’est formé dans l’amour et donc peut entendre la douce Voix de Mon Esprit. Donc il le réveille à la Vie à travers l’amour, c’est-à-dire qu’il lui permet d’être efficace, Mon Esprit devient actif et maintenant il guide l’homme sur la voie droite. Mon Esprit l’instruit, l’homme est instruit de l’intérieur dans la Sagesse divine, parce que ce qu’il reçoit n’est pas un savoir terrestre, mais spirituel, un savoir qui procède de Moi-Même, qui donc est transmis à l’homme à travers la Voix de l’Esprit. Mais pour pouvoir entendre maintenant cette Voix, l’oreille spirituelle de l’homme doit être instruite, l’âme doit se former de façon à comprendre ce que l’Esprit lui dit, et cette formation se produit par une activité d’amour. Un homme qui vit dans l’amour, a la faculté d’entendre intérieurement les Paroles que lui transmet Mon Esprit ; mais l’âme a seulement récupéré cette faculté, parce qu’autrefois elle possédait dans un haut degré ces facultés qu’elle a perdues à travers la chute d’autrefois de Dieu. Mais l’amour lui retourne de nouveau toutes ses divines caractéristiques, et donc l’homme peut accomplir encore bien davantage, lorsqu’il s’emploie pour une vie dans l’amour, parce qu’il retrouve son état primordial, lorsque à travers l’amour il s’unit avec l’éternel Amour, lorsqu’il peut maintenant agir en union avec Moi et donc il peut aussi tout accomplir. Mais avec sa propre force l’âme n’atteindrait jamais ce but, donc J’ai mis dans l’âme une petite étincelle de Mon Esprit éternel, et bienheureux celui qui se laisse guider par elle, bienheureux celui qui écoute sa Voix, bienheureux celui qui établit la liaison avec l’Esprit du Père de l’Éternité, parce qu’il vivra éternellement. Amen

Allumer l’étincelle de Dieu dans l’homme | 11 janvier 1953

L’étincelle de Dieu dans l’homme doit être allumée. Et cela se produit par l’amour. Vous les hommes vous avez tous une étincelle divine en vous qui vous marque en tant que Part de Dieu, mais apparemment elle est isolée de Moi, parce que Je vous ai posé en dehors de Moi comme des êtres autonomes, pour que par votre propre poussée, dans la libre volonté, vous cherchiez de nouveau la liaison avec Moi, parce que seulement cela montre maintenant que vous êtes pleins de l’esprit divin à travers votre propre volonté. Parce que Je peux vous donner tout, mais Je ne peux pas orienter votre volonté, qui est libre. Et seulement ce que vous accomplissez dans la libre volonté, fait de vous des êtres divins, à Mon Image. Jadis vous avez été créés par Moi dans toute la perfection, et vous devez montrer justement cette perfection en aspirant à celle-ci dans la libre volonté et donc Je vous ai externalisés en tant qu’êtres libres et Je vous ai apparemment isolé de Moi. Et malgré cela vous êtes restés inséparablement unis avec Moi à travers l’étincelle divine en vous qui était Ma Part. Maintenant vous comprenez que vous-mêmes, c’est-à-dire votre libre volonté, doit maintenant allumer cette étincelle, et alors vous reconnaissez aussi que vous n’êtes pas séparés de Moi, mais que vous-mêmes êtes une partie de Moi, indissolublement unis avec Moi. Cette connaissance vous poussera à établir consciemment la liaison avec Moi. L’étincelle de Dieu éclate en vous et le feu de l’amour qui l’allume, devient plus grand. Mais l’amour pousse continuellement vers la Source Primordiale de l’amour, L’étincelle spirituelle pousse à la rencontre de l’Esprit du Père de l’Éternité. Ce qui a été externalisé s’unit de nouveau avec Moi, l’être dans la libre volonté est devenu ce à quoi Je visais, ce que Je ne pouvais pas créer dans cet état de perfection. Vous devez réveiller en vous l’étincelle divine à la Vie, ce qui avait été posé en vous, vous devez le maintenir soigneusement et l’augmenter. Seulement l’amour procure cela, parce que l’amour est le feu dans lequel s’allume l’étincelle de Dieu, l’amour est d’Origine divine, il n’est subordonné à aucune contrainte, l’amour est le sentiment le plus libre que vous pouvez soit étouffer comme aussi vivifier, l’amour est l’anneau de conjonction entre Moi et vous, que cependant vous-mêmes devez engendrer, qui ne peut pas vous être donné. L’amour est la confirmation du désir tourné vers Moi et donc aussi le moyen le plus sûr d’établir la liaison avec Moi. Donc, vous devez seulement développer l’amour en vous et avec cela réveiller à la Vie l’étincelle spirituelle en vous, et celle-ci du fait qu’elle est Ma Part poussera maintenant continuellement vers Moi, elle poussera aussi continuellement à des actions d’amour et donc elle permettra d’atteindre sûrement l’unification avec l’Esprit du Père de l’Éternité. Amen

Le réveil de l’étincelle spirituelle divine | 7 novembre 1954

Chaque homme porte en lui du Divin, dans chaque homme il y a une étincelle de l’éternelle Divinité. Et avec cela chaque homme est une Partie de Dieu qui n’est jamais plus séparée de Dieu. Mais il y a une différence, si l’homme est conscient de cette appartenance à Dieu ou bien s’il se croit un être individuel totalement indépendant qui n’a aucun lien avec la Force créatrice. Et ce manque de conscience est un signe du plus grand éloignement de Dieu, c’est un signe de grande imperfection, un signe du bas état spirituel de l’âme de l’homme. Parce qu’elle ne sent plus la divine Force de l’Amour qui cependant coule à travers elle, autrement l’homme n’existerait pas. Dans chaque homme somnole la divine étincelle dans l’enveloppe la plus épaisse, et l’âme n’en sent rien, parce que l’enveloppe ne donne pas la possibilité à l’étincelle de se manifester. La divine étincelle cependant est la Lumière qui pourrait éclairer l’âme. Mais en elle il y a l’obscurité et les forces spirituelles en profitent pour influencer l’âme jamais dans le bon sens, parce qu’elles proviennent de l’obscurité et cherchent seulement à se renforcer elles-mêmes. Malgré cela le lien de cette âme avec Dieu reste existant à travers cette étincelle divine de manière qu’à l’homme en tant que porteur de l’âme il soit possible à tout instant de la réveiller, chose qui se produit lorsque l’homme allume en lui l’amour, lorsqu’il déroule des œuvres dans l’amour désintéressé pour le prochain et avec cela il établit la liaison avec Dieu, même si initialement c’est encore involontaire. Alors le divin dans l’homme se réveille à la vie et devient efficace, alors Dieu rayonne Sa Force d’Amour, l’étincelle divine dans l’homme s’allume et éclaire l’âme et il entre dans un stade de connaissance, il sent et entend ce qu’il ne pouvait d’abord pas sentir, parce qu’en lui il faisait sombre. Chaque homme peut allumer l’étincelle divine en lui justement à travers des œuvres d’amour. Alors l’homme se tourne inconsciemment vers Dieu et alors il peut aussi recevoir la divine Lumière de l’Amour d’une manière entièrement normale sur l’esprit divin, sur la divine étincelle qui reste toujours en liaison avec l’Esprit du Père de l’Éternité. Mais vu que chaque homme est en mesure de dérouler des œuvres d’amour, chaque homme est aussi en mesure d’entrer en liaison avec Dieu à travers son esprit, mais s’il est de bonne volonté c’est lui-même qui le détermine. Et donc l’étincelle spirituelle en tant que Partie de Dieu, peut somnoler jusqu’à la fin de la vie, l’homme peut vivre selon le corps et malgré cela l’âme peut être morte, parce qu’elle languit dans l’absence de Force, dans l’obscurité la plus profonde, parce que l’homme ne fait rien pour donner la vie à l’esprit en lui. La liaison avec Dieu reste de toute façon existante, mais en mode inefficace tant que l’homme se détourne de Lui au travers d’une attitude contraire à Dieu, à travers une vie sans amour, qui le mène à une distance toujours plus grande de Dieu. L’absence de Force et de Lumière de l’âme est de toute façon un jour perçue d’une manière si atroce qu’elle tend à un changement de son état, mais cela peut prendre l’Éternité, tant qu’elle-même ne s’ouvre pas, tant qu’elle n’établit pas consciemment la liaison avec Dieu, qui de toute façon n’a jamais été interrompue, mais elle a un effet pour l’âme seulement lorsqu’elle se tourne désireuse vers Dieu. Et cela doit se produire dans la libre volonté, parce que le spirituel s’est autrefois éloigné de Dieu dans la libre volonté et donc il se trouve dans l’obscurité aussi longtemps qu’il ne tend pas de nouveau vers la Lumière dans la libre volonté, tant qu’il ne revient pas librement à Dieu. Amen