Jésus Christ

Jésus Christ


Emmanuel Swedenborg

« L’esprit dans l’enveloppe terrestre de Jésus Christ est Jéhovah, Dieu Le Père. Son Corps mortel étant exactement comme le nôtre, provenant de Marie, a été progressivement glorifié, c’est à dire rendu divin. Et c’est ainsi que la rédemption a été réalisée, car en unissant l’humain au divin, Il a ouvert le chemin montant jusqu’à son amour divin. On peut avoir une idée de la glorification de l’humain du Seigneur d’après l’idée de la régénération de l’homme, puisque le Seigneur régénère l’homme de la même manière qu’Il a glorifié son humain. La glorification de l’humain du Seigneur et la subjugation des enfers ont été faites par sa victoire sur toutes les tentations tout au long de sa vie. La dernière a été dans Gethsémané et sur la croix, et alors a eu lieu la complète victoire. Le Seigneur ne pouvait être tenté quant au Divin même. Jéhovah, qui était en Lui, semblait comme absent au moment des tentations. Par ces derniers et par les victoires dessus, Il a rejeté l’héréditaire provenant de la mère, et Il a dépouillé l’humain qu’Il tenait d’elle, à un tel point qu’enfin il n’était plus son fils. Autant le Seigneur était uni au Père, autant Il parlait avec lui comme avec soi-même, et en autre temps, Il parlait avec lui comme avec un autre. La Trinité est en une seule Personne, Jésus Christ; Son Esprit étant le Divin même, Son Corps le Divin Fils, et le rayonnement de Son Corps d’après Son Esprit est le Saint Esprit. »

« L’ange dit :

« À Dieu tout est comment Dieu le Seigneur, même lorsqu’il est présent ici comme un homme parmi d’autres, peut cependant diriger, gouverner et maintenir par la force de Sa volonté sans limites toute l’étendue de l’infini, et comment, pour Ses yeux qui voient tout, il ne peut rien exister de caché qu’il ne connaisse dans ses moindres détails ! Si l’esprit éternel de Dieu est entré à présent dans la chair sur cette terre et est Lui-même devenu un homme, c’est qu’il y a été déterminé avant tout par Son très grand amour pour vous, hommes de cette terre, et à travers vous également pour tous les hommes de tous les innombrables autres mondes tout Son amour et pour les siècles des siècles un Dieu et un Père visible et perceptible à qui l’on peut s’adresser ! Car en tant que Dieu, Il est l’amour le plus puissant et le plus pur, mais c’est aussi pourquoi nul homme et nul ange ne peut l’approcher autrement que dans et par l’amour. Si vous voulez venir à Lui, vous devez L’aimer par-dessus tout et vous aimer les uns les autres comme de vrais frères et des sœurs au cœur fidèle ; sans un tel amour, il est pour ainsi dire impossible de vraiment L’approcher ! » Jacob Lorber

Révélation de Jésus Christ reçue par Bertha Dudde | Le juste concept de Dieu (04 Février 1961) :

Il vous sera révélé par Mon Esprit qu’il existe seulement un Dieu, et que Moi, votre Dieu, Je Me suis manifesté en Jésus Christ, parce que Je Suis un Esprit. Je ne pouvais pas être un être limité visible des êtres créés par Moi, mais en Jésus Christ Je suis devenu un Dieu visible pour toutes Mes créatures. Donc vous ne pouvez pas parler de Jésus Christ et du Père, parce que Je Suis Un avec Lui, donc lorsque vous parler de Jésus Christ, alors vous parler de Moi, votre Dieu et Créateur, votre Père de l’Éternité. Déjà l’enfant Jésus cachait en Lui Mon Esprit, et déjà après Sa naissance J’agissais en Lui de façon inhabituelle pour rendre reconnaissable aux hommes de son entourage que Mon Esprit était dans cet enfant. L’Homme Jésus a terminé Sa Vie sur la Croix, mais le corps de Jésus était spiritualisé, et Il est rené des morts, parce que toutes ses substances étaient unies avec Moi. Mon Esprit avait compénétré son corps et son âme, il n’y avait donc plus rien d’humain en lui. Ce qui est rené des morts le troisième jour, c’était Moi-même, l’Esprit du Père de l’Éternité, le Dieu que les êtres désiraient contempler, et Qui maintenant Se manifestait sous la forme de Jésus Christ. Maintenant Jésus Christ est votre Dieu, parce que Je Suis un Esprit devenu visible dans la forme de Jésus Christ pour tous Mes êtres, vous ne pouvez donc vous faire aucune autre image de Moi que celle du divin Sauveur Jésus Christ. Et lorsque vous voulez M’invoquer, lorsque vous voulez vous mettre en contact avec Moi, alors vous devez invoquer Jésus Christ, vous devez tenir dialogue avec Lui, vous devez le reconnaître Lui-Même comme votre Père de l’Éternité et alors vous aurez aussi un juste concept de Dieu, qui cependant ne peut jamais être juste si vous Me priez séparément comme « Dieu » et Jésus-Christ comme « Fils de Dieu ». L’Homme Jésus a été habité d’une Âme qui était Mon « Fils », un Être sublimement parfait créé par Moi qui est resté avec Moi lors de la grande chute des esprits. Et ce « Fils de Dieu » M’a rendu possible de M’incorporer dans une enveloppe humaine de sorte que la pleine Unification de l’Esprit du Père de l’Éternité a pu se dérouler avec Jésus-Christ, et qu’après il n’existait pas deux Êtres Séparés, mais seulement un Dieu, parce que l’Esprit divin, Mon Être de l’Éternité, irradiait pleinement l’enveloppe humaine et Il l’a en même temps spiritualisé. Donc tout était Esprit divin, c’était l’Esprit Qui imprégnait toute l’Infinité et Qui Se manifestait sous une forme visible par les hommes, de sorte que ceux-ci puissent s’en faire une image pour se relier maintenant avec cet Être. Parce que la cause de la chute des esprits consistait dans la séparation volontaire de Moi, parce qu’ils n’étaient pas en mesure de Me contempler. Et ainsi J’ai à nouveau créé pour eux la possibilité de se relier de nouveau volontairement avec Moi, en Me rendant visible pour eux en Jésus Christ. Donc jamais vous devez séparer « Jésus-Christ » et « Moi-Même », parce que Lui et Moi Sommes Un, celui qui Le voit, Me vois Moi-Même Qui Suis et Était de toute Éternité et Qui sera aussi pour toute l’Éternité. Amen »

L’ Avènement de Jésus Christ

« Il a déjà été expliqué ce que c’est que la Consommation du siècle ou le Jugement Dernier, savoir, que c’est le dernier temps de l’Église; le dernier temps de l’Église se dit, quand il n’y a plus en elle aucune charité ni aucune foi; et il a aussi été montré qu’il y a eu plusieurs fois de telles Consommations ou derniers temps.
La Consommation de la Première Église a été décrite par le Déluge; la Consommation de la Seconde Église, par l’extirpation des Nations dans la terre de Canaan, et aussi par plusieurs extirpations et destructions dans les Prophètes; la Consommation de la Troisième Église n’est point décrite dans la Parole, mais elle est prédite, ce fut la destruction de Jérusalem, et la dispersion, sur toute la terre, de la Nation Juive chez laquelle était l’
Église; la Quatrième Consommation est celle de l’Église Chrétienne d’aujourd’hui, elle est prédite par le Seigneur dans les évangélistes; et aussi, dans Jean, dans l’Apocalypse. »  » Dis-nous quand ces choses arriveront, et quel (sera) le signe de ton avènement et de la consommation du siècle,  » « – car les Apôtres savaient d’après la Parole, que quand le siècle serait consommé le Seigneur viendrait; et ils savaient, d’après le Seigneur, qu’Il devait venir de nouveau, et par là ils avaient compris que le Seigneur viendrait une seconde fois dans le monde, ne sachant pas encore que le Seigneur était venu autant de fois que l’Église avait été dévastée; non pas qu’Il fût venu en personne, comme lorsqu’il prit l’humain à travers la naissance et le fit Divin, mais Il était venu par des apparitions, soit manifestes, comme lorsqu’il apparut à Abraham dans Mamré, à Moïse dans le buisson, au peuple Israélite sur la Montagne de Sinaï, à Josué quand il entra dans la terre de Canaan; soit non de même manifestes, comme par les inspirations par lesquelles il a donné la Parole; et enfin par la Parole, car dans la Parole le Seigneur est présent, puisque tout ce qui appartient à la Parole vient de Lui et traite de Lui. »

« Ainsi, Je viendrai sept fois ; mais la septième, Je viendrai dans le feu de Ma sainteté. Malheur à ceux qui seront alors trouvés impurs ! Ceux-là apprendront à connaître le feu de Ma colère ! Voyez : J’étais déjà là au commencement du monde pour créer toutes choses à cause de vous, et pour vous créer à cause de Moi. Bientôt, Je reviendrai dans un grand déluge pour laver la terre de la peste ; car les profondeurs de la terre Me sont devenues une horreur pleine de fange dégoûtante qui provient de votre désobéissance. Je reviendrai donc à cause de vous, afin que le monde entier ne périsse pas et qu’une lignée subsiste, dont Je serai le dernier rejeton. La troisième fois, Je viendrai à de nombreuses reprises, comme Je le fais maintenant pour vous, tantôt visible, tantôt invisible dans la Parole de l’Esprit pour préparer Mon chemin. Et Je viendrai une quatrième fois dans une profonde détresse corporelle, lors du grand temps des temps. Et peu après cela, Je reviendrai une cinquième fois dans l’Esprit de l’amour et de toute sainteté. Je reviendrai la sixième fois intérieurement en chacun de ceux qui ressentiront en leur cœur un besoin réel et véritable de Ma présence ; et Je serai un guide pour celui qui, plein d’amour, se laissera conduire par Moi vers la Vie éternelle. Mais Je M’éloignerai peu après du monde ; toutefois, celui qui sera accueilli vivra, et Mon royaume sera avec lui éternellement. Enfin, comme Je vous l’ai déjà dit, Je reviendrai encore une dernière fois; mais cette dernière venue sera pour tous d’une façon ou d’une autre une venue permanente ! »

Les Arcanes Célestes, Emmanuel Swedenborg; La Maison de Dieu, Jacob Lorber

La 1ère Venue:

La Très Ancienne Église

« Voyez : J’étais déjà là au commencement du monde pour créer toutes choses à cause de vous, et pour vous créer à cause de Moi. »

« Il m’a été accordé par la Divine Miséricorde du Seigneur, de converser non seulement avec ceux que j’avais connus pendant qu’ils vivaient dans le corps, mais même avec ceux qui, dans la Parole, sont plus renommés que les autres; et même aussi avec ceux qui ont été de la Très-Ancienne Église, de cette Église qui est appelée Homme ou Adam, et aussi avec quelques-uns de ceux qui ont appartenu aux Églises qui succédèrent à la Très-Ancienne. Cette permission m’était accordée pour que j’apprisse que par les Noms que renferment les premiers Chapitres de la Genèse on entend seulement des Églises, et pour que je connusse quels ont été les hommes des Églises de ce temps. Ce qui va suivre est donc ce qu’il m’a été accordé de savoir sur les Très-Anciennes Églises. Ceux qui ont été de la Très-Ancienne Église appelée Homme ou Adam, et qui ont été des hommes célestes.

La Parole, dans l’Église Très-Ancienne qui existait avant le déluge, était une Parole non écrite, mais révélée à quiconque était de l’Église, car les Très-Anciens furent des hommes célestes, ils furent par conséquent dans la perception du bien et du vrai, comme les Anges avec qui même ils étaient en société; ainsi ils eurent la Parole inscrite dans leurs cœurs. Comme ces Très-Anciens étaient célestes et en société avec les Anges, toutes les choses qu’ils voyaient de leurs yeux et saisissaient par quelque autre sens, étaient pour eux des représentatifs et des significatifs des choses célestes et spirituelles qui sont dans le Royaume du Seigneur; de sorte qu’à la vérité ils voyaient de leurs yeux ou saisissaient par quelque autre sens les choses mondaines et terrestres, mais d’après elles et par elles leur pensée s’occupait de choses célestes et spirituelles; c’est ainsi, et non autrement, qu’ils ont pu parler avec les Anges, car les choses qui sont chez les Anges sont célestes et spirituelles, et quand elles se présentent à l’homme, elles tombent dans les choses analogues qui sont chez l’homme dans le monde; que les choses qui sont dans le monde représentent et signifient celles qui sont dans les cieux, c’est ce qui a été montré depuis le Premier Chapitre de la Genèse jusqu’ici. De là sont venus les Représentatifs et les Significatifs qui, lorsque la communication avec les Anges commença à cesser, furent recueillis par ceux qui sont entendus par Hénoc, ce qui a été signifié par ces paroles, – Gen. V. 24. – « Hénoc marcha avec Dieu et il ne (fut) plus, parce que Dieu le prit. »

Le Seigneur même, après la Résurrection, expliqua aussi aux disciples ce qui avait été écrit de Lui dans Moïse et dans les Prophètes, – Luc,XXIV. 27. – et montre ainsi qu’il n’y a rien d’écrit, dans la Parole, qui ne le concerne Lui, son Royaume et l’Église: ce sont là les spirituels et les célestes de la Parole; mais les choses que contient le sens de la lettre sont, pour la plupart, des choses mondaines, corporelles et terrestres, qui ne peuvent nullement constituer la Parole du Seigneur. Aujourd’hui, tels sont les hommes, qu’ils ne perçoivent absolument que ces sortes de choses, à peine savent-ils en quoi consistent les spirituels et les célestes. Il en était bien autrement de l’homme de la Très-Ancienne Église et de Église Ancienne; s’il vivait aujourd’hui et qu’il lût la Parole, il ferait attention, non au sens de la lettre, qu’il verrait comme nul, mais au sens interne. Ceux qui ont appartenu à ces Églises sont extrêmement étonnés que quelqu’un perçoive autrement la Parole. C’est aussi pour cela que tous les Livres des Anciens ont été écrits de manière que dans le sens intérieur ils présentaient autre chose que dans la lettre. » 

Divers extraits des Arcanes Célestes, d’Emmanuel Swedenborg

La 2ème Venue:

L’ Ancienne Église

« Bientôt, Je reviendrai dans un grand déluge pour laver la terre de la peste ; car les profondeurs de la terre Me sont devenues une horreur pleine de fange dégoûtante qui provient de votre désobéissance. Je reviendrai donc à cause de vous, afin que le monde entier ne périsse pas et qu’une lignée subsiste, dont Je serai le dernier rejeton. »

 « La Parole dans l’Église Ancienne qui exista après le déluge a tiré de là son origine ( des correspondances et représentatifs de l’église d’Adam ) ; l’homme de cette Église étant spirituel mais non céleste, savait mais ne percevait pas ce que renfermaient les représentatif et les significatifs,et comme ils renfermaient les Divins, ils passèrent en usage chez ces Anciens et furent appliqués à leur culte Divin; et cela, afin qu’ils eussent une communication avec le Ciel; car, ainsi qu’il a été dit, toutes les choses qui sont dans le monde,représentent et signifient des choses analogues qui sont dans le Ciel. Ils eurent aussi une Parole écrite qui consistait en Historiques et en Prophétiques, comme la Parole de l’Ancien Testament, mais cette parole par la succession des temps a été perdue; les Historiques étaient appelés les Guerres de Jéhovah, et les Prophétiques étaient appelé les Énoncés, comme on le voit dans Moïse,- Nomb. XXI. 14, 27, où ils sont cités; leurs Historiques avaient été écrits en styles prophétique, et c’étaient, pour la plus grande partie, des Historiques factices comme ceux qui sont dans la Genèse du 1er au 10ème chapitre. Leurs prophétiques avaient été écrits comme les Prophétiques de l’Ancien Testament.  

L’Église Ancienne, qui exista immédiatement après le déluge, quoique répandue dans plusieurs Royaumes, fut cependant telle, c’est-à-dire que ses membres différaient beaucoup entre eux quant aux Doctrinaux, mais que néanmoins ils faisaient de la Charité le principal, et considéraient le culte, non d’après les Doctrinaux qui appartiennent à la foi, mais d’après la Charité qui appartient à la vie; c’est ce qu’on entend par ces mots: Il y eut pour tous une seule lèvre et les mêmes paroles, – Gen. chap. 11:1 .  

Comme l’état de l’homme de cette Église, qui est appelée Noé, était absolument différent de l’état de l’homme de la Très-Ancienne Église, il ne fut plus possible à cet homme, ainsi qu’il a été dit, de recevoir la forme et l’illustration comme l’homme Très-Ancien, parce que ses internes avaient été fermés, de sorte qu’il n’avait plus avec le Ciel qu’une communication dont il n’avait pas connaissance. Il ne pouvait donc être instruit que par le chemin externe ou le chemin des sens ou sensuel, comme il a été dit: c’est pour cela que,d’après la Providence du Seigneur, furent conservés les Doctrinaux de la foi avec quelques révélations de la Très-Ancienne Église pour l’usage de cette postérité. Ces doctrinaux avaient d’abord été recueillis par Caïn, et mis en réserve afin qu’ils ne se perdissent point; aussi est-il dit au sujet de Caïn qu’un signe fut mis sur lui, afin que personne ne le tuât; voir ce qui en a été dit en cet endroit, – Chap. IV. Vers. 10. – Plus tard, ils furent rédigés en doctrine par Hénoc; et, comme cette doctrine ne devait être d’aucun usage dans ce temps-là, mais devait servir à la postérité, il est dit en conséquence que Dieu le prit; voir aussi ce qui en a été dit, – Chap. V. Vers. 24. – Ce furent-là les doctrinaux de la foi qui furent conservés par le Seigneur pour l’usage de cette postérité, ou de cette Église; car il avait été prévu par le Seigneur que la perception se perdrait; aussi avait-il été pourvu à ce que ces doctrinaux restassent. » 

Voici les restes de la Parole de cette église : 

Les 10er chapitres de la genèse

La 3ème Venue:

L’Église Juive

« La troisième fois, Je viendrai à de nombreuses reprises, comme Je le fais maintenant pour vous, tantôt visible, tantôt invisible dans la Parole de l’Esprit pour préparer Mon chemin. »

 « La Parole de l’Église Juive vint ensuite; elle fut pareillement écrite par des Représentatifs et des Significatifs, afin qu’elle eût en elle-même un sens interne qui fût compris dans le Ciel, et afin qu’il y eût ainsi une communication par la Parole, et que le Royaume du Seigneur dans les Cieux fût uni au Royaume du Seigneur sur les terres; à moins que chacune des choses qui sont dans la Parole ne représente, et que chacune des expressions par lesquelles les choses ont été tracées ne signifie des Divins qui appartiennent au Seigneur, par conséquent, des célestes et des spirituels qui appartiennent à son Royaume, il n’y a point Parole Divine; et puisqu’il en est ainsi, elle n’a pu être écrite d’un autre style, car c’est par ce style, et jamais par un autre, que les choses et les expressions humaines correspondent jusqu’au moindre iota avec les choses et les idées célestes; de là vient que si seulement la Parole est lue par un enfant, les Divins qu’elle renferme sont perçus par les Anges.

Il s’agit de ces deux choses telles qu’elles ont été dans l’Église Juive, à savoir, que relativement à cette nation il n’y a eu aucun interne dans l’externe, mais que relativement aux statuts eux-mêmes et aux lois elles-mêmes, abstraction faite de la nation, l’interne a été dans l’externe. Qui aujourd’hui croit autre chose, sinon que chez la nation Juive il y a eu une Église, que même cette nation a été élue et aimée de préférence aux autres, et cela principalement parce qu’il a été fait tant et de si grands miracles chez elle, et parce que tant de prophètes lui ont été envoyés, et aussi parce que la Parole était chez elle? Et cependant cette nation en elle-même n’a rien eu de l’Église, car elle n’a été dans aucune charité; elle n’a nullement su ce que c’est que la charité réelle; elle n’a même été dans aucune foi au Seigneur; elle a su qu’Il devait venir, mais pour élever les Juifs au-dessus des autres nations; or, comme cela n’a point été fait, elle L’a entièrement rejeté, elle n’a rien voulu savoir de son Royaume céleste; ces choses, qui sont les internes de l’Église, cette nation n’a pas même voulu les reconnaître par la doctrine, ni à plus forte raison par la vie; de cela seul on peut conclure qu’il n’y a eu rien de l’Église dans cette nation: autre chose est que l’Église soit chez une nation, et autre chose que l’église soit dans une nation; par exemple, l’Église Chrétienne est chez ceux qui ont la Parole et qui d’après la doctrine prêchent le Seigneur, mais néanmoins dans eux il n’y a rien de l’Église, s’ils ne sont pas dans le mariage du bien et du vrai, c’est-à-dire, s’ils ne sont pas dans la charité à l’égard du prochain et par suite dans la foi, ainsi si les internes de l’Église ne sont pas dans les externes; ceux qui sont seulement dans les externes séparés d’avec les internes, il n’y a pas dans eux l’Église; ceux aussi qui sont dans la foi séparée d’avec la charité, il n’y a pas non plus dans eux l’Église; ceux qui reconnaissent le Seigneur par la doctrine et non par la vie, il n’y a pas non plus dans eux l’Église; de là il est évident que, autre chose est que l’Église soit chez une nation, et autre chose qu’elle soit dans une nation. » 

La Parole de cette église :

L’ Ancien Testament

La 4ème Venue

L’Église Chrétienne

« Et Je viendrai une quatrième fois dans une profonde détresse corporelle, lors du grand temps des temps. »

 « Il faut qu’on sache que quand une Église devient nulle, c’est-à-dire quand la charité périt, et qu’une nouvelle Église est instaurée par le Seigneur, il est rare, si cela arrive jamais, qu’elle soit instaurée chez ceux où était la vieille Église, mais elle l’est chez ceux où il n’y avait aucune Église auparavant, c’est-à-dire chez les Nations; il en a été ainsi, quand la Très-Ancienne Église a péri, la Nouvelle Église qui fut appelée Noé, ou l’Église Ancienne après le déluge, fut instaurée chez les nations, c’est-à-dire chez ceux où il n’y avait aucune Église auparavant; il en fut de même quand cette Église périt, un simulacre d’Église fut institué chez les descendants d’Abraham nés de Jacob, par conséquent aussi chez les nations; car Abraham, lors de sa vocation, était gentil; les descendants de Jacob eux-mêmes en Égypte devinrent encore davantage gentils, au point qu’ils ne connaissaient nullement Jéhovah, ni par conséquent aucun culte Divin; après que ce simulacre d’Église eut été consommé, la Primitive Église fut instaurée avec des nations, les Juifs ayant été rejetés: il en sera de même de cette Église, qui est appelée Chrétienne. 

La raison pour laquelle le Seigneur instaure chez les Nations une nouvelle Église, c’est parce qu’elles n’ont aucun principe du faux contre les vrais de la foi, car elles ne connaissent pas les vrais de la foi: les principes du faux puisés dès l’enfance et ensuite confirmés, doivent d’abord être dissipés, avant que l’homme puisse être régénéré et devenir homme de l’Église; de plus, les nations ne peuvent par les maux de la vie profaner les choses saintes, car celui qui ignore ce que c’est que le saint ne peut pas le profaner; les Gentils, parce qu’ils sont dans l’ignorance, n’ont point de pierres d’achoppement, ils sont ainsi, plus que ceux qui sont de l’Église, en état de recevoir les vrais, et tous ceux d’entre eux qui sont dans le bien de la vie reçoivent les vrais avec facilité. 

Quant à ce qui concerne la Parole du Nouveau Testament, qui est dans les Évangélistes, le Seigneur l’ayant prononcée d’après le Divin Même, il en résulte aussi que tout ce qu’il a prononcé a été représentatif et significatif des Divins, par conséquent des Célestes de son Royaume et de son Église. » 

La Parole de cette église :

La 5ème Venue

La Nouvelle Jérusalem

« Et peu après cela, Je reviendrai une cinquième fois dans l’Esprit de l’amour et de toute sainteté. »

Le Jugement dernier de l’église chrétienne avant l’établissement de la Nouvelle Jérusalem :

Ce jugement est décrit en détail notamment dans le livre « le dernier jugement ». Mais pour ne pas paraphraser, il faut savoir qu’il a eu lieu dans le monde des esprits en 1757, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il y eut tant de changements et progrès dans l’Histoire à partir du 18ème siècle ( voir aussi le documentaire 2000 ans de christianisme, dans la rubrique le Partage, qui met bien en lumière les conséquences dans les mentalités, la société et la liberté religieuse ). Voici quelques mots d’Emmanuel Swedenborg à ce propos :

« Il m’a été donné de voir, depuis le commencement jusqu’à la fin, comment ce jugement a été accompli, comment la Babylone a été détruite, comment ceux qui sont désignés par le dragon ont été précipités dans l’abîme, comment aussi le nouveau ciel a été formé, et comment a été établie dans les cieux la nouvelle Église qu’il faut entendre par la nouvelle Jérusalem. Il m’a été accordé de voir de mes yeux toutes ces choses, afin que je puisse les attester. Ce dernier jugement a commencé avec l’année précédente 1757, et à la fin de cette année il a été entièrement accompli. Mais il faut savoir que le dernier jugement a été fait sur ceux qui ont vécu depuis le temps du Seigneur jusqu’à ce jour, et non sur ceux qui ont vécu auparavant. Le dernier jugement n’a point lieu sur la terre mais dans le monde spirituel, où sont réunis tous les hommes. Comme il en est ainsi, il ne peut donc venir à la connaissance d’aucun homme quand le dernier jugement est accompli. Car chacun l’attend sur la terre, et en même temps le changement de toutes choses dans le ciel visible et sur la terre, avec le genre humain qu’elle contient. C’est pourquoi, afin que l’homme de l’Église ne vive pas par ignorance dans une telle foi; et que ceux qui pensent sur le dernier jugement, ne l’attendent pas perpétuellement, ce qui ferait enfin périr la foi des choses qui sont dites sur ce jugement dans le sens littéral de la Parole; et de peur que par là plusieurs s’éloignent de la foi à la Parole, il m’a été accordé de voir de mes yeux que le dernier jugement est à présent accompli ».

L’Établissement de la Nouvelle Jérusalem sur la Terre :

En 1745, Emmanuel Swedenborg reçut cette vision : « Je dînais très tard dans mon auberge accoutumée, où je m’étais réservé une pièce, afin de pouvoir méditer en toute liberté sur des choses spirituelles. J’avais grand faim et je mangeais avec un vif appétit. Sur la fin de mon repas, je vis une sorte de brouillard se répandre sur mes yeux et le plancher de ma chambre se couvrir de hideux reptiles. J’en fus d’autant plus saisi que l’obscurité s’épaissit davantage. Toutefois elle s’évanouit bientôt et je vis distinctement un homme assis dans un des angles de l’appartement, au sein d’une vive et radieuse lumière. Les reptiles avaient disparu avec les ténèbres. J’étais seul, et vous pouvez vous figurer l’effroi qui me prit quand j’entendis l’homme, d’un ton bien propre à inspirer la frayeur, prononcer ces mots : « Ne mange pas tant ». A ces mots, ma vue s’obscurcit de nouveau. Elle se rétablit toutefois peu à peu et je me vis seul dans ma chambre. Un peu consterné encore de tout ce que j’avais vu, je me rendis chez moi en toute hâte, sans dire un mot à qui que ce fût de ce qui m’était arrivé. Là, je me livrai à mes réflexions ; mais je compris ni comment cela pourrait avoir été l’effet du hasard, ni comment cela aurait été l’effet d’une cause naturelle quelconque. La nuit suivante, l’homme rayonnant de lumière m’apparut une seconde fois et me dit : « Je suis Dieu, le Seigneur, le Créateur et le Rédempteur ; je t’ai élu pour interpréter aux hommes le sens intérieur et spirituel des Saintes Écritures ; je te dicterai ce que tu devras écrire. » Cette fois, je ne fus pas effrayé du tout, et la lumière dont l’homme était entouré, quoique très vive et très éclatante, ne fit aucune impression douloureuse sur mes yeux. Il était vêtu de pourpre et la vision dura environ un quart d’heure. » 

Le 15 mars 1840, à 6 heures du matin, Jacob Lorber avait à peine fini sa prière du matin et était sur le point de quitter son lit, quand il entendit résonner dans sa poitrine, à l’emplacement du cœur, une voix qui, distinctement, lui parla ainsi : « Lève-toi, prends ta plume et écris ! » Il obéit aussitôt à cette mystérieuse injonction, prit en main sa plume et écrivit mot pour mot ce qui lui fut dicté par une voix intérieure. A partir de ce moment, il consacra pratiquement tout son temps à cette activité, presque sans interruption, jusqu’à la fin de sa vie, soit durant 24 ans, composant environ 20 000 pages manuscrites qui représentent 10 000 pages imprimées soit environ 25 tomes. La voix qu’il entendait était « la voix du Seigneur Christ », parfois celle d’un ange qui parlait sur ordre de Dieu, mais quelquefois il entendait aussi la voix « d’esprits inférieurs ». 

Il en fut de même pour Gottfried Mayerhofer qui consacra ses sept dernières années jusqu’à sa mort en 1877 à écrire selon les visions et les voix intérieures reçues. 

Léopold Engel ( 1858 – 1931 ), un ancien adepte de Jacob Lorber, eut également la faculté de percevoir la voix intérieure du Père. 

Le 15 juillet 1937, Bertha Dudde perçu pour la première fois une voix intérieure. Elle reçu un total de 9030 messages qu’elle nota dans 92 carnets.

La Nouvelle Jérusalem ( il ne s’agit plus désormais d’église extérieure de confession religieuse mais d’église spirituelle, intérieure, donc  » adorer Dieu en esprit et en vérité  » ) a été établie par le Seigneur en révélant une Nouvelle Parole intérieure et le sens interne de la Bible à travers les écrits de :

– Emmanuel Swedenborg ( pour le sens interne ; plus de 36 tomes )

– Jacob Lorber ( la Parole Intérieure ; plus de 26 tomes )

– Gottfried Mayerhofer ( la Parole Intérieure ; 3 livres )

– Léopold Engel ( la Parole Intérieure ; 2 livres )

– Bertha Dudde ( La Parole Intérieure ; 16 tomes )

Que chacun lise donc et se fasse son jugement : A savoir si ces révélations viennent de Dieu ou pas !

La Parole de cette église se trouve dans la rubrique : la Nouvelle Parole

La 6ème Venue

D’ici environ 2000 ans

 » Je reviendrai la sixième fois intérieurement en chacun de ceux qui ressentiront en leur cœur un besoin réel et véritable de Ma présence ; et Je serai un guide pour celui qui, plein d’amour, se laissera conduire par Moi vers la Vie éternelle.
Mais Je M’éloignerai peu après du monde ; toutefois, celui qui sera accueilli vivra, et Mon royaume sera avec lui éternellement.  »

Le Seigneur: « Je vous ai dit que vous verriez ici les prodiges les plus extraordinaires ; mais, à l’exception de la boule lumineuse apportée par Raphaël du plus profond de la haute Afrique, il ne s’est encore rien produit jusqu’ici, bien que le milieu de la nuit soit déjà passé. Par ailleurs, Je vous ai fait remarquer tout à l’heure que J’ouvrirais vos yeux pour un moment, afin que, pour une seule fois, vous puissiez voir par vous-mêmes le monde tel qu’il est.
Mais avant de faire cela, Je vous demande et vous ordonne à tous de ne rien dire à quiconque de ce que vous aurez vu ; car les hommes du monde sont encore loin d’être mûrs pour cela, et il serait d’ailleurs parfaitement inutile pour le salut de leur âme qu’ils l’apprennent ! Lorsqu’ils auront vraiment pris à tâche d’aimer Dieu par-dessus tout et leur prochain comme eux-mêmes, tout le reste leur sera de toute façon révélé autant qu’il sera nécessaire.
Mais vous qui êtes les piliers fondateurs de Ma doctrine, vous devez vous-mêmes en savoir secrètement beaucoup plus que tous les autres ensemble, afin de ne pas succomber dans peu de temps à la tentation d’apostasier cette Mienne doctrine.
Cependant, tout cela ne sera pas perdu, et quand mille ans et encore un peu moins de mille ans se seront écoulés et que Ma doctrine sera presque entièrement ensevelie dans la plus sordide matière, en ce temps-là, J’éveillerai à nouveau des hommes qui retranscriront mot à mot ce qui s’est passé ici entre vous et Moi et le transmettront au monde dans un grand livre par lequel beaucoup d’yeux seront à nouveau ouverts ! »
Nota bene : toi, Mon serviteur et Mon scribe, tu penses que Je n’ai guère pu mentionner ces choses en ce temps-là ! Vas-tu devenir aussi faible dans ta foi que tu l’es encore dans ta chair ? Je te le dis, J’ai même donné à Cyrénius et à Cornélius ton nom et quelques autres, et ils sont à présent les témoins très heureux de tout ce que Je dicte maintenant à ta plume. Mais à la fin, Je t’annoncerai à toi aussi les noms de ceux qui, dans deux mille ans d’ici, écriront et donneront de plus grandes choses encore que toi à présent ! – En attendant, retiens bien cela, et note tout avec une foi pleine et entière !
Cyrénius s’étonna beaucoup, et Cornélius Me demanda des détails sur les hommes à qui cette grâce serait accordée.
Et Je leur révélai l’état, le caractère et même le nom de ces hommes, et J’ajoutai : « L’un d’eux, celui à qui le plus de choses seront révélées, plus qu’à vous tous maintenant, descendra directement en ligne masculine du fils aîné de Joseph, et il sera donc aussi un descendant direct de David selon le corps. Il sera certes, comme David, faible par la chair, mais d’autant plus fort par l’esprit ! Bienheureux ceux qui l’entendront et dont la vie en sera changée ! »

« Voyez-vous, il est extrêmement rare que Dieu offre à un monde de telles occasions bénies ; aussi tous ceux qui ont le grand bonheur d’y prendre part se doivent-ils de la mettre à profit de toutes leurs forces pour leur esprit. Chaque fois que Dieu envoie ou éveille un prophète, tous les hommes devraient se presser autour de lui afin d’entendre de lui, pour leur plus grand bien, la sainte Parole de Dieu ; car ce n’est qu’une fois par siècle que Dieu éveille de tels hommes à toute la profondeur de la vraie sagesse des cieux. Quant aux très grands prophètes, ceux par lesquels Dieu communique en abondance aux hommes de cette terre les plus grandes choses, ils ne sont envoyés aux hommes que tous les mille à deux mille ans, afin d’une part de leur indiquer d’une manière détaillée les nouvelles voies de Dieu vers une perfection encore plus haute, et d’autre part de les détourner des multiples erreurs dans lesquelles ils se sont fourvoyés et de les remettre sur l’unique droit chemin. Car voyez-vous, dans la grande Création divine, tout avance sans cesse, de même que le temps terrestre lui aussi ne s’arrête jamais ! Il est clair que les esprits font continuellement de grands progrès. Et c’est parce qu’il se produit sans cesse de tels progrès au royaume des purs esprits que les créatures immortelles des mondes terrestres ne peuvent se dispenser de suivre, sous peine que le royaume des esprits finisse par leur devenir étranger.
Après la venue d’un tel grand prophète, les hommes se remettent à progresser de leur propre chef, sinon en général, du moins dans des cas isolés. Mais comme le monde des esprits continue par la suite de progresser rapidement, la lumière toujours quelque peu voilée du précédent grand prophète ne suffit plus ; Dieu en éveille un nouveau qu’il envoie à l’humanité, et celle-ci se remet à suivre, bien que seulement, au début, dans des cas isolés, la progression du monde des esprits. En quelques siècles, l’humanité devient alors toujours plus inventive, et elle finit par produire des choses auxquelles les générations passées n’auraient jamais songé. Mais lorsque, après douze à quinze siècles, une civilisation humaine a ainsi atteint son apogée, livrée à elle-même, elle devient paresseuse et stagnante, bien que possédant tous les moyens de formation possible, ce que Dieu permet sur cette terre afin que les hommes les plus éveillés apprennent par là que sans la venue périodique des révélations, l’humanité livrée à elle-même stagnerait pendant des millénaires et n’avancerait plus d’un pouce, comme vous pouvez le voir aujourd’hui chez les habitants de l’Inde et des contrées au-delà.
Le Seigneur permet cela afin que les hommes, lorsqu’ils en arrivent à ce point, puissent se convaincre par eux-mêmes qu’il en est exactement comme je vous l’ai dit. Mais c’est vous-mêmes qui, à travers vos descendants, aurez finalement à instruire ces hommes à votre exemple ; car le Seigneur n’éveille jamais de grands prophètes dans les peuples demeurés à un stade inférieur de formation spirituelle, mais Il charge en quelque sorte les premiers grands peuples de la terre, d’ailleurs instruits uniquement par les révélations, d’entraîner après eux ces peuples incultes, ce pour quoi le Seigneur a Ses raisons infiniment sages. Mais les hommes qui, devant Dieu, se trouvent ainsi au stade supérieur sur une planète, doivent aussi reconnaître en tout temps cette tâche élevée avec la plus grande gratitude et s’y consacrer avec le plus grand zèle; »
Le Grand Évangile de Jean, Jacob Lorber

La 7ème Venue

D’ici environ 4000 ans

« Enfin, comme Je vous l’ai déjà dit, Je reviendrai encore une dernière fois ; mais cette dernière venue sera pour tous d’une façon ou d’une autre une venue permanente ! »

Venue du Seigneur (à entendre littéralement) – 29 Août 1954

L’heure de Mon Retour s’approche toujours davantage, parce que la fin de la Terre est proche, et lorsque sera venu le dernier Jour, Je viendrai Moi-même dans les nuages pour prendre les Miens, avant que la Terre aille à la rencontre de sa dissolution, ce qui cependant ne doit pas signifier que la Terre meure en tant que «Planète», mais qu’il se produise seulement une transformation de toute sa surface, ce qui cependant pour les hommes équivaut à une destruction totale, parce que rien de ce qui vit n’échappera à cette destruction, parce que tout le créé en sera frappé. Donc Moi-même Je dois venir sur la Terre pour arracher les Miens à cette dernière œuvre de destruction. Parce qu’en dehors de Mes croyants il n’y aura personne qui survivra à la dernière œuvre de destruction, et qui pourrait en parler après. Moi-même Je viendrai lorsque les hommes ne trouvent plus aucune sortie, lorsque Mon adversaire procédera ouvertement contre eux pour leur foi. Parce que ceux-ci seront dans une grave oppression jusqu’à la fin, et seulement leur solide foi les soutiendra et les rendra résistants, parce qu’ils attendent Ma Venue, et Je ne décevrai pas leur foi. Je paraîtrai dans la Lumière la plus resplendissante, et malgré cela J’envelopperai Ma Splendeur, pour que les Miens puissent la supporter. Mais ce qui pour les Miens suscitera une grande joie et des exultations, pour les autres deviendra terreur et sera un Jugement. Parce que ceux-ci ne seront pas en mesure de Me voir, mais ils percevront les événements insolites lorsque ceux qu’ils persécutent s’élèveront en haut devant leurs yeux. Et cet événement deviendra pour eux un Jugement ! Parce que tout à coup ils se rendront compte de leur méchanceté, et aussi de la fin, maintenant c’est pour eux une certitude à laquelle ils ne peuvent pas échapper. S’ils étaient en mesure de Me contempler à cet instant, alors tous étendraient certainement leurs mains à Ma rencontre. Mais ce «ralliement à Moi» serait inutile, parce que ce serait une foi forcée provoquée par Mon Apparition surnaturelle. Mais même le déplacement des Miens pourrait faire revivre en eux la foi en Moi encore dans la dernière heure, et Je Serais pour eux vraiment encore bienveillant dans la dernière heure, mais ils se trouvent déjà trop dans les liens de l’adversaire, et ils ne peuvent plus se libérer de lui, et donc ils seront précipités dans la Terre, et à il leur sera destiné à nouveau le sort d’une Relégation dans la matière solide, qu’ils ont provoqué eux-mêmes. Ma Venue le Jour du Jugement est mise en doute par presque tous les hommes. Et malgré cela Ma Promesse s’accomplira : Je viendrai à vous, et vous pourrez Me contempler dans la Splendeur et la Magnificence. Parce que les Miens se sont vraiment gagnés le salut de la plus profonde misère et parce que pour eux ce qui est lié avec la fin certaine ne semble plus surnaturel. La fin viendra, et Moi-même Je descendrai sur la Terre, comme autrefois Je suis monté au Ciel dans toute Ma Gloire, et Je serai à nouveau visible seulement à ceux qui croient en Moi, qui sont Mes disciples dans le dernier temps avant la fin. Et ce ne sont pas là des Paroles bibliques, elles ne sont pas Secrètes pour les événements futurs, ce sont les événements eux-mêmes, et tout se produira littéralement comme Je vous l’ai promis. Et vous pouvez attendre ce Jour, où vous serez inhabituellement opprimés par ceux qui sont soumis à Mon adversaire. Dès que commencera la lutte contre la foi, sachez que la dernière heure est venue. Parce que cela sera sa dernière œuvre sur cette Terre, qui finira avec sa faillite définitive. Et ensuite commencera le temps de Paix sur la nouvelle Terre, Parce qu’avec Ma Venue sur la Terre et avec vos déplacements, cette période terrestre sera terminée, et une nouvelle commencera. La Terre sera transformée et modifiée dans une terre entièrement nouvelle. Et vous que Je serai venu cherchés, devrez être les habitants de ce monde paradisiaque. Pour vous cela doit être un temps de Paix, de bonheur céleste et de béatitude dans le Paradis de la nouvelle Terre. Amen

Le Retour du Seigneur – le Présent – les témoins de la nouvelle Terre (02 Mars 1951)

Vous tous devez être des témoins de Ma Force et de Ma Magnificence, vous devez vivre Mon Retour, en partie en Esprit et en partie dans la Chair, parce que le temps va maintenant vers la fin, et cela se passera, comme Je l’ai annoncée toujours et continuellement. Vous devez voir Mon Retour et en témoigner dans le Paradis sur la nouvelle Terre, parce que ceux qui Me restent fidèles jusqu’à la fin, Je les transférerai sur la nouvelle Terre, où ils devront annoncer Ma Parole à leurs descendants, comme ils le font maintenant sur Mon Ordre. Je sais ce qui est adapté pour cela, et Je saurai bien protéger Mes serviteurs de la ruine. Je pourvoirai Mes disciples du temps de la fin avec une Force extraordinaire, pour qu’ils puissent dérouler leur fonction, pour qu’ils combattent courageusement contre tous ceux qui sont hostiles envers Moi, et qui déploient leur haine sur Mes serviteurs. Mais aucun de Mes serviteurs ne décédera de la Terre avant que sa mission ne soit accomplie. Toutefois les derniers sur cette Terre devront être les premiers sur la nouvelle Terre, et leur tâche sera aussi d’annoncer Ma Parole, même si c’est d’une autre manière, parce qu’elle sera acceptée avec joie et désir, elle sera reconnue comme ce qu’elle est : comme la preuve de l’Amour du Père Qui veut rendre heureux Ses fils. Tous reconnaîtront Ma Voix, lorsque Je parlerai par eux aux hommes sur la nouvelle Terre. Parce que tous ont soutenu l’épreuve du feu sur cette Terre, et ils Me sont restés fidèles donc leurs récompense sera grande et ils auront une vie harmonieuse dans le Paradis sur la nouvelle Terre qu’aucun homme ne peut encore imaginer mais qui est décidé pour eux, pour que soit révélée Ma Puissance et Ma Magnificence et cette vie les rendra heureux. Et Moi-même Je serai avec eux. Je viendrai dans les nuages et les porterai à la Maison, et Je resterai avec eux, parce qu’ils sont devenus Mes fils au travers de la fidélité qu’ils M’ont montré dans la dernière lutte contre la foi ! Parce qu’ils auront témoigné sans peur pour Moi, ils M’auront confessé sans M’avoir vu d’abord. Et donc ils Me contempleront dans toute la Gloire, avant que soit venue la dernière fin. Parce que ce que J’annonce, s’accomplit, Je reviendrai, et vous le verrez. Vous ne croyez encore pas que le temps soit si proche durant lequel vous devrez voir les frayeurs du dernier temps, et où cette Terre sera détruite par Ma Concession. Vous ne croyez encore pas que ce qu’annoncent Mes voyants et Mes prophètes concernent le temps actuel, et que vous les hommes du temps actuel verrez de grandes choses, qu’aucun homme ne peut imaginer, parce que cette Terre jusqu’à présent n’a encore rien vu de semblable. Mais avec terreur et stupeur l’humanité pourra vite suivre les événements qui rendront vite crédible une dissolution de la Terre, et ensuite on ira très rapidement à la rencontre de la fin. Mais Mes élus survivront à ce temps, parce que c’est Ma Volonté, et parce que ce temps doit avoir des témoins qui sont élus, pour parler de ces événements, pour que Ma Puissance et Ma Magnificence soient révélés aux descendants de la race humaine sur la nouvelle Terre. Parce que cela doit rester conservé et transmis pour leurs descendants, parce que même alors viendra de nouveau un temps où le péché surabondera et où on ne s’occupera pas de Moi. Alors le témoignage de ceux-ci doit être pour les hommes un Avertissement et une mise en garde quant au destin qu’auront ceux qui M’oublient totalement. Alors il devra être mentionné la ruine de la vieille Terre et du dernier Jugement qui décidera de la vie et de la mort, du bonheur de la béatitude ou de la damnation. Amen

Révélations de Jésus Christ reçues par Bertha Dudde